A Taverneux (Houffalize), la chapelle Notre-Dame de Forêt dotée d’un nouvel autel

écrit par admin
le 30/08/2007
nouvel autel

Ce 15 août 2007, en la fête de l’Assomption, un public nombreux avait rejoint la chapelle Notre-Dame de Forêt, pour les vêpres annuelles.
Ce fut l’occasion d’inaugurer un nouvel autel disposé « face au peuple », conformément aux recommandations du concile Vatican II.
Le bienfaiteur qui a doté la chapelle de ce nouvel autel n’est autre que Georges Deumer, de Taverneux, qui a confié la confection du meuble sacré à un artisan menuisier de Sommerain, Bruno Grégoire, lequel a oeuvré avec goût et sens de la mesure.
Ce n’est pas la première fois que la chapelle de Forêt bénéficie des attentions d’un Deumer de Taverneux. Pendant une durée assez brève (onze mois), en 1731, c’est au frère Jean-Baptiste Deumer, moine au prieuré de Houffalize et curé de Taverneux, qu’était revenue la charge de cette chapelle. Celui-ci parvint à récolter un certain nombre d’écus dont son successeur a pu se servir pour faire « sculpter d’un tronc de chêne une figure (c’est-à-dire une statue) de la Vierge, haute de quatre pieds et demi » dans le dos de laquelle fut creusé un trou pour pouvoir y placer l’ancienne statue de terre « à raison de la fragilité de la matière ». C’est ce que nous apprend l’Histoire de la ville de Houffalize parue dans les années 1930 et récemment « republiée » par le cercle Segnia, annotée et commentée par Luc Nollomont. La même chronique nous indique qu’en 1904, le 8 septembre (fête de la nativité de la Vierge et, cette année-là, cinquantième anniversaire de la proclamation du dogme de l’Immaculée conception), plus de 2000 personnes prirent part au pèlerinage à Forêt, dont environ 800 Houffalois. Et, poursuivent les auteurs, si la paroisse de Taverneux est bien connue, c’est grâce à la chapelle, mais elle est devenue quelque peu célèbre grâce à la mélopée populaire connue sous le nom de Vêpres de Taverneux.
Peut-être est-ce en raison de ces vêpres que Georges Deumer a choisi le 15 août pour inaugurer l’autel qui, en principe, est destiné à l’office de la messe, et servira donc pour la première fois ce 8 septembre, lors la célébration annuelle de la Nativité.
Et ces vêpres de Taverneux, version folklorique, Georges les connaît bien : fin des années septante, le boute-en-train qu’il était les chanta en solo sous le chapiteau géant (et comble) de la marche du Souvenir à Houffalize (sur le parking actuel du Spar). C’était la grande époque de la Marche, quand des vedettes comme Demis Roussos au faîte de sa gloire venaient animer les soirées du bord de l’Ourthe.
Georges Deumer fut le dernier bourgmestre de la commune de Mont, jusqu’au 31 décembre 1976. C’est sous son maïorat que cette commune aujourd’hui fusionnée avec Houffalize offrit à la Province le terrain sur lequel put s’ancrer définitivement l’Institut médico-pédagogique de Mont, service combien apprécié par les familles des enfants qui y séjournent, et un des gros pourvoyeurs d’emplois stables de notre région.
René Dislaire.

  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • nouvel autel
  • A Taverneux (Houffalize),  la chapelle Notre-Dame de Forêt dotée d’un nouvel autel
3372 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.