Dans la lumière de 777 - Troisième partie - Chapitre 46 : le cinquième Évangile

Roman pour la vie.  Dans la lumiere de 777

Dans la lumière de 777
Troisième partie : le cinquième évangile

Chapitre 46

Il y a deux façons de prêcher l'Evangile de Jésus-Christ :

- Prêcher l'Evangile sur Jésus-Christ, et c'est ce que vous entendez depuis près de 2000 ans. C'est un évangile tronqué et falsifié par différentes doctrines philosophiques.

- Prêcher l'Evangile de Jésus-Christ, et c'est ce que vous n'avez probablement jamais entendu parce que tous ceux qui ont essayé de le faire – à commencer par le Christ et les apôtres – ont été crucifiés, martyrisés et assassinés, en commençant par le Christ, les apôtres.

Ainsi donc, le vrai Évangile a-t-il été volontairement supprimé à partir du 1er siècle de notre ère. Le peuple s'est contenté d'un évangile historique sur le personnage christique.

À quelques exceptions près, la plupart des scientifiques n'ont fait que de présenter les croyants comme de simples naïfs ou des citoyens de seconde zone. Les responsables religieux, consciemment ou inconsciemment, ont suivi les émissaires d'une fausse doctrine, enseignant depuis le 1er siècle un faux christianisme, donc un faux évangile. Quant aux institutions d'enseignement religieux et d'enseignement tout court, elles baignent dans l'ignorance depuis le 1er siècle (suivi du siècle dit "perdu"), endoctrinées qu'elles furent par le faux enseignement de Simon le magicien et de ses disciples, convertis dans un premier temps au christianisme au vu de la puissance obtenue par les Apôtres grâce à l’Esprit Saint.

En fait, le monde entier a été séduit et trompé sur le destin grandiose de l'humanité qui a ainsi perdu la voie de la paix, de la fraternité, de l'abondance et du bonheur.

Tous connaissent l'histoire symbolique du jardin d'Eden où Eve, séduite par le serpent, fit consommer à Adam le fruit défendu de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, ce qui leur valut d’être chassés du paradis, perdant du même coup leur éternité et voués à la mort pour avoir suivi la voie luciférienne.

Pendant 4000 ans, l'humanité fourvoyée connut les fruits empoisonnés de son choix d'origine (péché originel). Par Amour, Dieu s'incarna et Jésus-Christ
Lui-même fut mis à mort pour avoir prêché le véritable Évangile du Royaume de Dieu. Les apôtres et les martyrs de l'histoire subirent le même châtiment.

Évangile = Bonne nouvelle ; Évangile du Royaume de Dieu = Bonne nouvelle du Royaume de Dieu.

L’Évangile du Royaume de Dieu répand un message si surprenant que la tentation est grande de le reléguer au rang de la fiction. Et cependant il est le fondement de la connaissance la plus merveilleuse qui ait jamais été révélée à l'humanité : Qu'est-ce que l'homme ? Qu'a-t-il à faire sur Terre ? Où va-t-il ? Comment obtenir la paix, la prospérité et le bonheur pour tous ? Quelles sont les limites des potentialités humaines ? Il n'y en a pas ... Sous condition .

Pourquoi, dès lors, les hommes ont-ils rejeté Son auteur et ses porte-parole, jusqu'à les mettre à mort ? (Et ce n'est pas fini !)

Réponse : parce que le monde entier a été séduit. La plupart des gens vivent dans la confusion parce qu'ils ont reçu un faux enseignement, qu’ils ont été éduqués dans la fausse religion et ont entendu de faux évangiles. Bien que les intellectuels se targuent de ne plus croire à "toutes ces sornettes de grenouilles de bénitiers", la Vérité est que le monde entier a été séduit par Satan qui a réussi un coup de maître en se faisant oublier par tout un chacun, tout en étant bien présent sur notre terre.

Apocalypse, chap. 12, 7-9 : « Et il y eut un combat dans le ciel : Michel et ses anges combattaient contre le dragon. Et le dragon combattait et ses anges, et il ne fut pas le plus fort, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, celui qui est appelé diable et Satan, celui qui séduit la terre habitée tout entière, il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui. » Il y a bien longtemps de cela, il est vrai, bien avant l’arrivée de l’homme sur cette planète Terre.

D’aucuns diront : oui, mais la Bible, c'est ringard ; ce sont des symboles ; on n'y comprend rien et, puis, on n'est pas obligé d'y croire... Étrangement cependant, la technologie « luciférienne » – voie matérialiste – est prise à son propre piège et les effets des actions négatives des hommes sont aujourd’hui bien visibles.

Alors que Dieu s'incarna sur la terre en la personne de la Parole, Jésus-Christ, l'humanité est sous les affres de la vie du péché depuis plus de 4000 ans (jardin d'Eden) et Satan, qui a trompé le monde entier, en est toujours le séducteur, le dieu de ce siècle.

II Corinthiens, 3 : "...Et si aussi notre Evangile est voilé, il est voilé en ceux qui périssent, en lesquels le dieu de ce siècle a aveuglé les pensées des incrédules, pour que la lumière de l'Evangile de la gloire du Christ, qui est l'image de Dieu, ne resplendisse pas pour eux."

L'épître aux Ephésiens (chap. 2, 1 à 3) le dénonce "prince de la puissance de l'air" dominant l'humanité tout entière.

"Et vous, lorsque vous étiez morts, dans vos fautes et dans vos péchés, (dans lesquels vous avez marché autrefois selon le train de ce monde, selon le chef de l'autorité de l'air, de l'esprit qui opère maintenant dans les fils de la désobéissance, parmi lesquels nous aussi nous avons tous conversé autrefois dans les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et des pensées ..."

OVNIS ? Ezéchiel, chap. 1er, 16-18 : "Et leur aspect et leur structure étaient comme si une roue eut été au milieu d'une roue ... Et quant à leurs jantes, elles étaient hautes et terribles et leurs jantes étaient pleines d'yeux tout autour." Il faut parfois oser croire à l'incroyable si l'on veut avancer en spiritualité ... Et la Bible nous y aide ! Et les habitants de ces « roues » se nomment eux-mêmes les « Chérubins » du Dieu Tout-puissant !

Le véritable évangile du Christ annonce, en outre, cette nouvelle incroyable, c'est que le Christ lui-même va descendre parmi nous pour reprendre la domination sur toutes les nations du monde. Vous aurez compris pourquoi Satan fait tout ce qu'il peut pour étouffer la propagation du véritable évangile de la Bonne nouvelle du Royaume de Dieu sur la terre et pourquoi ses adeptes tiennent si peu à ce retour, effrayés qu’ils sont à l’idée de perdre leurs pouvoirs !

Dans le passé déjà, Satan tenta de faire assassiner l'enfant Dieu par Hérode le Grand. Plus tard, lorsque Jésus eut 30 ans, il chercha à l'anéantir physiquement et spirituellement au désert. Et c'est là que Jésus obtint Sa qualification pour devenir le futur Souverain de toute l'humanité.

Toutefois, selon le plan de Dieu, Jésus-Christ devra attendre la fin des 6000 ans bibliques qui, depuis le jardin d'Eden, ont été alloués à l'humanité. (Aux yeux de Dieu, un jour est comme 1000 ans, nous dit Pierre ; six jours de création et, le septième jour, Dieu s'est reposé. Le sabbat de la semaine. Nous y sommes ... presque ! Mais pas encore !)

Lors de son incarnation, le Christ avait pour mission, à la suite de Jean-Baptiste, de proclamer son message de la Bonne nouvelle du Royaume de Dieu et de l'enseigner à ses disciples. Mais Satan était toujours la grande puissance invisible qui dominait le monde, comme d'ailleurs aujourd'hui plus que jamais, et il incita les contemporains juifs de Jésus à ne pas croire à Son message, à Son évangile.

Dans l'Évangile de Jean, chap. 8, 30-46, Jésus nous dit pourquoi :

« Et Il dit aux Juifs qui avaient cru en Lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ... Mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole (l'Evangile) ne fait aucun progrès en vous... Vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j'ai entendue de Dieu, car c'est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est Lui qui m'a envoyé... Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas... Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ? »
Le Sanhédrin ne pouvait, sans l’obligation de s’y soumettre, prendre les paroles de Jésus pour paroles de Vérité, car s’il le faisait, il perdait ses prérogatives !

Le moment venu, les Romains crucifièrent Jésus parce qu’il se proclamait roi des Juifs et qu’il commettait en cela une faute grave vis-à-vis de l’empereur. Mais bien plus que pour ce motif, Jésus fut mis à mort parce que le monde ne veut pas de la Vérité, ayant été séduit par Satan, le prince du mensonge ; or le monde aime le mensonge.

Le Christ fut ressuscité par le Père et monta vers Lui, d'où Il envoya le Saint-Esprit sur les apôtres et les disciples qui se dispersèrent pour proclamer Son message. L'Église fut fondée et commença à s'accroître rapidement. Satan riposta en suscitant un puissant dirigeant religieux qui répandrait un faux évangile. Simon le magicien, qui appela sa religion le christianisme, venait de Samarie, au nord de Jérusalem, où vivait un peuple de païens que les Juifs qualifiaient de "chiens" (d'où la formule "chien de païen"). Déportés par Salmanasar de Babylone, ils s'étaient multipliés en Samarie tout en développant leur religion babylonienne de mystères.

Dans Actes, chap. 8, nous apprenons que Saul (devenu plus tard saint Paul) ravageait l'assemblée des chrétiens par de grandes persécutions. Pendant ce temps, Simon le magicien s’efforçait de s’attacher par sa magie tous ceux qui l'entendaient. Puis s'étant converti à la prédication de Philippe, il voulut acheter à prix d'or le pouvoir du Saint-Esprit aux apôtres. Pierre lui répondit : "Que ton argent périsse avec toi, parce que tu as pensé acquérir avec de l'argent le don de Dieu et ton coeur n'est pas droit devant Dieu."

Vers l'an 70, grâce à Simon le magicien, Satan parvint à supprimer le message de Christ. Puis vint ce que l'on a appelé le "siècle perdu" dans l'historique de l'Église apostolique. Cent ans plus tard réapparaissait un christianisme différent de l'Église de Christ. Déjà, dans les années 70, les apôtres, dans leurs épîtres, sermonnaient les chrétiens à cause de leurs attitudes de perversion.

Ainsi, Saul devenu Paul, en l'an 58 de notre ère, dit dans son épître aux Galates, chap. I, 6-7 : "Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de Celui qui vous a appelés par la grâce de Christ pour passer à un autre évangile. Il y a des gens qui vous troublent et qui veulent pervertir l'enseignement de Christ."

Pierre, dans sa deuxième épître, chap. 2, 1 à 3, écrit : "Il y a de faux prophètes et même parmi vous, de faux docteurs, qui induisent des sectes pernicieuses. Plusieurs les suivront et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux. Par cupidité, ils vous exploiteront avec des paroles trompeuses."

Jean lui aussi dénonce cette confusion dans I Jean, chap. 2, versets 4 et 19 : "Celui qui dit je l'ai connu et qui ne garde point ses commandements est un menteur, et la vérité n'est point en lui ... Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres, car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous ..."

Jude dénonce à son tour la perversion du "christianisme", aux versets 4, 8, 11-13 : "Il s'est glissé parmi vous certains hommes dont la condamnation est écrite, des impies qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution (licence de désobéir). Ils souillent leur chair, méprisent l'autorité et injurient les gloires ... Malheur à eux, car ils ont suivi la voie de Caïn et se sont jetés pour un salaire dans l'égarement de Balaam ... Ce sont des astres errants auxquels l'obscurité des ténèbres est réservée pour l'éternité."

En conséquence de quoi, il peut être affirmé avec certitude que l'Évangile de Christ n'a pas été proclamé au monde jusqu'à ce jour, dans son état d’origine.

Quitte à passer pour un trouble-fête, j'atteste, me référant aux citations bibliques qui précèdent, que l'évangile que l'on vous a inculqué jusqu'à ce jour est un évangile de contrefaçon sur la personne de Jésus-Christ et non sur son contenu. Nier son Second Avènement sur notre terre et l’établissement de son Royaume physique et spirituel ne peut qu’annihiler la foi en un changement salutaire.

Dieu n'essaie donc pas à n'importe quel prix de sauver le monde entier de la perdition ... Il laisse tout simplement Son plan élaboré depuis toujours se dérouler selon ses prévisions tout en permettant à l'homme de continuer à faire ses bêtises jusqu'au jour "J", ce jour où il interviendra dans les affaires des hommes et remplacera le trône luciférien par Celui de Son Fils bien-aimé, le Christ-Roi.

À suivre.