La St-Hubert du Bien aller du Val de l’Ourthe à Houffalize

ouverture, par le Bien aller ouverture, par le Bien aller ouverture, par le Bien aller ouverture, par le Bien aller en cours de l'office en cours de l'office en cours de l'office la benediction des pains la messe est finie, on appelle du renfort la messe est finie, on peut "souffler" la benediction des animaux la distribution des pains lla distribution des pains lla distribution des pains la soupe est servie la soupe est servie la goutte est servie le chef Close sert la goutte les soupes sont bues, la goutte attend laissez venir les petits enfants Le baron et Madame sont servis le chef Close sert la goutte vraiment, la soupe n'est-elle pas bonne? sousoupe sousoupe smakelijk! lekker! zeker geen Vlaams Blok! le service de la soupe la sousoupe la sousoupe la sousoupe y mettre des gants! la sousoupe la sousoupe la sousoupe la sousoupe passage du brasseur pardon pour les yeux rouges! mais vous avez un si beau gamin!

Fête des sonneurs de trompe, bénédiction des animaux
Ce samedi 3 novembre tombait la fête de la St-Hubert, le saint vénéré par le monde de la chasse : fidèle à la tradition, le Bien aller du Val de l’Ourthe a accompagné la messe du soir, en l’église Ste-Catherine de Houffalize.

Comme à chaque fois, l’église était remplie bien avant l’heure !
Il faut dire que le cadre de la grande nef de Houffalize, avec son magnifique chœur style Renaissance datant de 1698, convient à merveille pour cette célébration.
Dans son homélie, l’abbé Jean-François Thiébaut souligna, au risque d'indisposer certains, que nous appartenons tous au règne animal. Et qu’une maman araignée trouve ses petits comme étant ce qu’il y a de plus beau au monde, tout comme une maman humaine avec son bébé.

Souhaitant bonne fête à toutes ses ouailles en cette fête des animaux, il nous invita à aimer toutes les bêtes, comme il le fait lui-même : quand on sait que l’abbé Thiébaut a relaté récemment (et publiquement) avoir été victime d’un corbeau, cette recommandation n’en avait que plus de sens (extrait de l’homélie en vidéo).

A la fin de la messe furent bénis les animaux : des chiens bien sûr, mais aussi de sympathiques chevaux.
Puis tout le monde se retrouva place Janvier 45, pour une soupe réconfortante accompagnée de pains bénits, suivie de gouttes, petites peut-être, mais généreusement servies.

Le Bien aller du Val de l’Ourthe est un groupe de sonneurs de trompe, fondé en 1976 par son chef de corps (!), Gérard Close, un musicien de renommée internationale.
Au départ, c’était un groupe de copains : ce l’est toujours aujourd’hui ; c’est même un ensemble pivotant autour d’un noyau familial, puisqu’en font partie Marc, le frère de Gérard Close, son beau-frère Francis Glaude et, depuis deux ans, son fils Mathieu. Le « onze » qui joua à la St-Hubert comprenait également Jean-Pol Rob, Jean-Claude Massem, Christian Devalte, Serge Dubucq, Léon Depierreux et Cédric Bronfort.……

Qu’est-ce qu’un bien aller ?
« Par ce terme, explique Gérard Close, nous avons voulu nous inscrire dans le contexte de la vénerie. Dans la chasse à courre, il y a de nombreuses phrases musicales qui sont autant de signaux donnés aux chasseurs, à des moments bien précis. Et le bien aller, justement, est le seul morceau qui ne correspond pas à un moment de la chasse : c’est un moment de bonheur que les chasseurs partagent, à certains moments de la journée et surtout à la clôture, en dehors de toutes les indications et injonctions techniques cynégétiques. »
Le Bien aller houffalois est issu de la clique des majorettes, dont les parents de Gérard, Charles Close et Marie Dubru, étaient les animateurs, lorsque les majorettes avaient la vogue, fin des années 60 et début 70. Rappelez-vous Pierre Perret : « Regardez les majorettes passer … ».
Et effectivement, les majorettes houffaloises passèrent. Mais les sonneurs de clairon se sont aussitôt reconvertis en sonneurs de trompe de chasse, pour une carrière qui, bon an mal an, donne environ 25 concerts, non seulement à Houffalize, mais un peu partout en Belgique et dans les pays voisins.
Faites donc le compte : 25 concerts depuis 1976. Bientôt le 600ème. Nul doute que ce jour-là, l’ambiance sera à son comble. Et quand on connaît le genre de boute-en-train que sont Gérard Close et son entourage, ce n’est pas peu dire !

René Dislaire

Lien:
Gérard Close, le bonhomme qui adoucit les moeurs
Cliquez sur la photo pour découvrir notre reportage photos et vidéos
Cliquez sur la photo pour l'aggrandir et passer à la suivante
Cliquez sur les vidéos pour découvrir les reportages en vidéo, son et image
Envoyez le numéro de la photo pour reçevoir gratuitement l'original en haute
résolution par retour d'E-mail.
Cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil du site
Reportage vidéo gratuit si vous êtes présent dans notre agenda des
manaifestations

Haz click en la foto para descubrir nuestro reportaje en fotos y vídeos.
Haz click en la foto para hacerla más grande y pasar a la siguiente.
Haz click en las vídeos para descubrir los reportajes en vídeo, sonido e imágenes.

Envia el número de la foto para recibir el original gratis en alta resolución.
Haz click en el logo para volver a la página de acogida del sitio.

Reportaje video gratis si usted es presente en nuestro agenda de manifestaciones.

Click on the picture to discover our photos and videos report.
Click on the picture to enlarge it and see the next one.
Click on the videos to discover the reports in videos, sounds and images.

Send the number of the picture to receive for free the original in high resolution.
Click on the videos to come back to the home page of the site.
Free video report if you are present in our manifestations agenda.