Le cinéma ibéro-américain. Palmarès du 22e FIFF. Média 10/10

écrit par admin
le 10/11/2007
photo 01: The Mud Boy

Le cinéma ibéro-américain vient à nouveau ensoleiller les écrans bruxellois !

Du 7 au 18 novembre, à Flagey dans un premier temps, au cinéma Vendôme dans un second, le Festival Cinémas d’Espagne et d’Amérique latine de Bruxelles (FestCEAL) proposera, comme c’est le cas depuis maintenant quinze ans, une sélection des dernières productions du cinéma d’Espagne et d’Amérique latine. Celles-ci peuvent être regroupées en deux grandes catégories : les films présentés en compétition et les films présentés hors compétition.

En compétition

photo 01=El niño de barro (The Mud Boy en anglais) ou quand le diable a pour visage celui d’un petit garçon de 10 ans

La section officielle « Cinéma d’Espagne » comprendra notamment le film Las 13 rosas de Emilio Martinez Lazaro, très attendu en Espagne, et le premier film réalisé par Antonio Banderas, El camino de los Ingleses.

photo 02=La caja, de Juan Carlos Falcón, est également en compétition

photo 03=Las 13 rosas raconte l’histoire de 13 jeunes-filles accusées d’avoir tenté d’assassiner Franco en 1939

La section officielle « Cinéma d’Amérique latine » donnera quant à elle à voir, entre autres, aux festivaliers un film multi-primé en Amérique latine cette année : El violín, de Francisco Vargas Quevedo.

photo 04=Qué tan lejos narre le parcours initiatique d’Esperanza et Teresa

Figurent aussi au programme les sections « ESPA’DOC » et « LATI’DOC », qui présenteront une série de documentaires comme le film espagnol El mar deja de moverse , centré autour de la mort de Federico Garcia Lorca ou le métrage cubain Pequeña Habana, qui aborde la situation des nains dans l’île.

« Espagne tout court » proposera à nouveau quelques-uns des meilleurs courts métrages espagnols de l’année 2006-2007.

Hors compétition

Cette année, « La Belgique fait son cinéma » proposera entre autres le documentaire Busqueda en el silencio, sur l’exil des Chiliens en Belgique et, en avant-première, En lo escondido, documentaire mettant en scène une vieille Colombienne qui relate sa vie à travers ses délires.

Enfin, n’oublions pas la section « Vu à Bruxelles », avec un film comme Alatriste, qui met en avant le parcours d'un courageux soldat au 17e siècle, dans un royaume brisé dominé par les intrigues et la corruption.

Pour en savoir plus sur le FestCEAL, une seule adresse : www.festceal.be

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Média 10/10 et sa kyrielle
de courts métrages investissent à nouveau la capitale wallonne

Du mercredi 14 au dimanche 18 novembre, le Festival du court métrage de la Communauté française – le plus ancien des festivals de courts métrages belges – établira à nouveau ses quartiers dans la Maison de la Culture de la Province de Namur.

Mercredi soir aura lieu le vernissage de l’Expo « Beaux-Arts ». À 20h30, Tcheky Karyo se produira sur les planches de la Maison de la Culture dans le cadre d’un Cinéma Concert. Si on le connaît moins dans ce registre, l’acteur Tcheky Karyo est bien connu des cinéphiles de tous bords puisqu’on a pu le voir dans L’Ours, Nikita, 1492 : Christophe Colomb, GoldenEye ou encore Un long dimanche de fiançailles, pour ne citer que quelques films au générique desquels apparaît l’acteur, devenu aujourd’hui chanteur-compositeur. Une rencontre informelle avec Tcheky Karyo est prévue, tout comme la présentation d’un court métrage auquel l’artiste a pris part.

photo 05=Tcheky Karyo sera présent à Namur et à Média 10/10 le mercredi 14 novembre

Jeudi, deux séances scolaires « Animations pour culotte courte » seront organisées à l’attention des plus petits. En soirée se tiendra le Gala d’ouverture du Festival, consacré cette année au sport.

photo 06=L’animation Administrators sera projetée dans le cadre de la Carte Blanche à la Flandre

Vendredi, une belle brochette de courts en vidéo et présentés dans le cadre de la compétition viendra s’intercaler entre une nouvelle séance scolaire le matin et une Carte Blanche à la Flandre en fin de soirée. En tout, 20 courts métrages de fiction, d’animation ou documentaires seront proposés ce jour-là.

photo 07= Le court métrage Tripes et oignons fera également partie de la Soirée Hongrie

Samedi seront projetés les premiers films en pellicule inscrits en compétition, avant une Soirée Hongrie. Dimanche, le reste de ces courts seront proposés aux festivaliers, avant le Gala de clôture, qui aura pour thématique « Fenêtre sur court : Festival International des Très courts ».

photo 08=Maestro fait partie de la programmation de la Soirée Hongrie

Comme chaque année, pas moins de 15 Prix viendront récompenser le travail des courts métragistes venus défendre leurs oeuvres à Namur. Pour rappel, le lauréat du Grand Prix Média 10/10 sera élu parmi les gagnants du Prix du Meilleur Court Métrage Documentaire, du Prix du Meilleur Court Métrage d’Animation et du Prix du Meilleur Court Métrage de Fiction.

photo 09=Assistant-réalisateur sur Rien d’insoluble, de Xavier Seron, Christophe Hermans fera partie du jury officiel, lui qui a remporté le Grand Prix Média 10/10 l’an dernier pour son film Jeu de dames

Pour en savoir davantage sur Média 10/10, rendez-vous sur www.media10-10.be
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Palmarès du 22e FIFF

Longs métrages

photo 10=Continental, un film sans fusil : la vie est une question de choix

Bayard d’Or du Meilleur Film : Continental, un film sans fusil, de Stéphane Lafleur (Québec)
Prix Spécial du Jury : Elle s’appelle Sabine, de Sandrine Bonnaire

photo 11=La très belle Cécile de France a de nouveau mis tout le monde d’accord dans Où est la main de l’homme sans tête ? © Ch. Mahy

Bayard d’Or de la Meilleure Comédienne : Cécile de France pour le film Où est la main de l’homme sans tête ?, de Guillaume et Stéphane Malandrin (Belgique)
Bayard d’Or du Meilleur Comédien : Samir Guesmi pour le film Andalucía, de Alain Gomis (Sénégal/France)

Bayard d’Or du Meilleur Scénario : Éric Guirado et Florence Vignon pour le film Le fils de l’épicier, d’Éric Guirado (France)
Bayard d’Or de la Meilleure Photographie : Nicolas Guicheteau pour le film Où est la main de l’homme sans tête ?, de Guillaume et Stéphane Malandrin (Belgique)
Bayard d'Or de la meilleure première oeuvre (Prix Émile Cantillon) : Faro, la reine des eaux, de Salif Traoré (Mali/Burkina Faso/Québec/Allemagne). Une mention est attribuée à Comme à Ostende, de Delphine Lehéricey.
Prix Victor 3D : Continental, un film sans fusil, de Stéphane Lafleur (Québec)

photo 12=C’est le film libanais Sous les bombes que le Jury Junior a plébiscité cette année

Prix du Jury Junior : Sous les bombes, de Philippe Aractingi (Liban)
Prix du Public de la Ville de Namur – Meilleur Long Métrage de Fiction : Le fils de l’épicier, de Éric Guirado (France)
Prix du Public de la SCAM et de la Province de Namur – Meilleur Documentaire : Elle s’appelle Sabine, de Sandrine Bonnaire (France)

Courts métrages

Compétition internationale

photo 13=Le Bayard d’Or du Meilleur Court métrage est venu récompenser le film Valuri (Vagues), du roumain Adrian Sitaru

Bayard d’Or du Meilleur Court Métrage : Valuri (Vagues), de Adrian Sitaru (Roumanie)
Prix Studio l’Équipe : Après tout de Alexis Fortier Gauthier (Québec)

Compétition Communauté française de Belgique

Prix du Meilleur Court Métrage : Le crabe, de Xavier Seron et Christophe Hermans (Belgique)
Prix Studio l’Équipe : E Finita La Commedia, de Jean-Julien Collette et Olivier Tollet (Belgique)
Prix de la Meilleure photographie : Tommaso Fiorilli pour le film Songes d’une femme de ménage, de Banu Akseki

Bons films !

Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

  • photo 01: The Mud Boy
  • photo 02 : La caja, de Juan Carlos Falcon
  • photo 03: Las 13 rosas raconte l’histoire de 13 jeunes-filles accusees d’avoir tente d’assassiner Franco en 1939
  • photo 04: Que tan lejos narre le parcours initiatique d Esperanza et Teresa
  • photo 05: Tcheky Karyo sera present a Namur et a Media 10/10 le mercredi 14 novembre
  • photo 06: L’animation Administrators sera projetee dans le cadre de la Carte Blanche a la Flandre
  • photo 07: Le court metrage Tripes et oignons fera egalement partie de la Soiree Hongrie
  • photo 08; Maestro fait partie de la programmation de la Soiree Hongrie
  • photo 09:Assistant-realisateur sur Rien d’insoluble, de Xavier Seron, Christophe Hermans fera partie du jury officiel, lui qui a remporte le Grand Prix
  • photo 10: Continental, un film sans fusil : la vie est une question de choix
  • photo 11:La tres belle Cecile de France a de nouveau mis tout le monde d’accord dans Ou est la main de l’homme sans tete ?
  • photo 12: C’est le film libanais Sous les bombes que le Jury Junior a plebiscite cette annee
  • photo 13: Le Bayard d Or du Meilleur Court metrage est venu recompenser le film Valuri (Vagues), du roumain Adrian Sitaru
2882 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.