Aslema au marché de Noël de Houffalize : nuages, nuages

1. ambiance avec le Canot band 2. NOEL, c'est d'abord l'affaire des enfants 3. Pol, le faiseur de FUMEE 4. bienvenue dans le monde des enfants 5. sans paroles 6. la fondation Houtopia: tous les moyens sont bons pour aider les enfants, y compris la moutarde 7. un patron doit toujours pouvoir sourire 8. une patronne aussi 9. la preuve par deux 10. la preuve par trois 11. la preuve par quatre 12. la preuve par cinq 13. la preuve par six 14. la preuve par sept 15. la preuve par huit... 16. ...et par neuf 17. un patron, cela peut se permettre de se croiser les bras 18. A condition que sa femme travaille 19. pour faire de la bonne tartiflette, il faut et de un avoir une POELE GRANDE COMME CELA 20. pour faire de la toute bonne tartiflette, il faut et de deux, s'appeler tout bonnement  Monique 21. il faut aussi mettre du poivre du moulin 22. saupoudrer de muscade 23. touiller avec une grande cuiller en bois et surtout avec le plus grand SERIEUX 24. ajouter plusieurs gros reblochons 25. risquer une hernie A RETOUILLER 26. et enfin par ici la monnaie! 27. et de dix qui ont le sourire! 28. Christmas, cela veut dire NOEL... 29. Dans la "NEBULEUSE des BRASSERIES", La Chouffe serait-elle A reprendre? 30. Dany avec un regard d'enfant 31. La Drague (prem. partie) 32. La Drague (deux. partie) 33. offert sur un plateau 34. mon beau sapin... (air connu) 35. le Canot band: Dany et Michel A la trompette; un autre Daniel au saxo 36. Olivier au trombonne (puisqu'on vous le dit!) 37. ils savent aussi chanter 38. GEROME tient la batterie 39. les deux font la paire 40. chez Hasna, on se croit dans la caverne d'Ali Baba 41. que joue donc le Canot band? 42. il joue: IL EST NE LE DIVIN ENFANT 43. un beau chemin table, broderie de Tibhirine 44. regardez bien ce visage hirsute: un air de famille avec Nounou 45. bougies, photophores peints, guirlandes: tous produits faits par l'artisane qui les propose 46. des livres et jeux didactiques: magnifiques pour faire un cadeau à un enfant 47. Jean-Marc, monsieur sono, fins produits de bouche fabrication "maison Philippart" depuis 1936: couques, speculoos 48. encore le sourire d'une artiste; on s'en prive pas 49. le chalet Aslema, tenu par des fausses jumelles au sourire siamois 50. keep smiling and see you again. Tot ziens. A l'an prochain. Auf wiedersehen.

Ces vendredi 7 et samedi 8 décembre se tenait le marché de Noël de Houffalize. Lorsque l’enfant paraît, le cercle s’agrandit : 21 chalets se sont donc regroupés, ceux de l’Unicef et de la fondation Houtopia à la porte d’entrée, pour bien marquer que chaque enfant du monde est notre enfant.
C’était la quatrième fois que ce marché avait lieu. Devant le tank, les chalets jouaient à touche-touche : difficile d’imaginer comment accueillir plus d’échoppes l’année prochaine.
Bien sûr, la météo n’ayant pas été des plus favorables, nul tenancier de chalet n’avait à craindre d’être victime d’un braquage sur le chemin du retour. Mais l’homme est ainsi fait que face à des désagréments comme celui d’une météo quelque peu hostile, l’ambiance y gagne en convivialité, il règne aussitôt un climat de famille. Les braseros réchauffent les corps et les cœurs, on se donne des bisous et sous la bise on sympathise.
Si donc la fortune n'a peut-être pas souri aux audacieux qui étaient là pour gagner leur vie, leur satisfaction sera grande de penser que dans une famille, à Noël, une bougie créée de leurs mains éclairera une table, que leur bouteille d'élixir agrémentera l'apéritif du réveillon, qu'un petit objet d'artisanat créé avec art et coeur en Algérie ou au Maroc (nos voisins de palier) rehaussera l'apparat de la fête: napperon délicatement brodé à Thibirine en relation directe avec une association houffaloise, Aslema, plateau de bois joliment façonné, petit photophore ou lampadaire rayonnant son message de lueur qui vainc les ténèbres. Tous vendaient des idées: la solidarité entre les hommes de bonne volonté, contribuer à apporter un plus à la révolution de notre petite planète qui en a tant besoin. Et là, proficiat.
Aucune fausse note : même pas pour le Canot band, contraint de jouer "swingin’ in the rain".

René Dislaire

2011 : Houffalize, le marché de Noël