MALMEDY Adapack – Intermills fait aveu de faillite

La papeterie Adapack - Cordenons (ex - Intermills) de Malmedy

En 2005, la Société Adapack fait l’achat d’une machine performante du Gruppo Cordenons sur le site d’Intermills – Malmedy. Ce matériel produit des papiers de haute technicité. Mais Adapack possède deux sites : celui en bord de Warche et le second étant celui de Souche (Est de la France). Confrontée à de grosses difficultés financières, l’implantation française s’est vu couper ses crédits auprès des banques, une situation qui s’est répercutée sur le site malmédien. Alors que l’entreprise papetière était mise sous concordat, la production était néanmoins à l’arrêt, touchant près de 400 personnes (employés, ouvriers, transporteurs, … ). A signaler aussi que 60 personnes de l’entreprise Cordenons liées à la finition faisaient aussi les frais de cette interruption. Mais La banque accordait à nouveau sa confiance à Adapack et des contacts étant établis avec des investisseurs, le travail reprenait le 26 février. Mais ce 28 mars, faute d’avoir convaincu un investisseur de recapitaliser l’entreprise, le tribunal verviétois a mis fin au concordat et la faillite sur aveu a été déclarée le lendemain. Une rude tâche attend le curateur désigné à la recherche d’ un repreneur intéressé par une entreprise vierge de toutes dettes. Une nouvelle très amère qui touche aussi des travailleurs de Cordenons (80 travaillaient en sous - traitance d’Adapack) et qu’un plan de restructuration prévoit le licenciement de 100 personnes. Voici la Ville de Malmedy à nouveau amputée d’un de ses fleurons de grande renommée, quelques années après la faillite des Tanneries Lang.

François DETRY