213 hectares de nouvelles réserves naturelles créées en 2007 par Natagora !

écrit par admin
le 05/02/2008
213  hectares  de nouvelles réserves naturelles créées en 2007  par Natagora !

Au fil des ans se constitue un vaste réseau de sites naturels protégés en région wallonne. En 2007, Natagora n’a pas ménagé ses efforts mais les efforts à accomplir restent immenses…
En 2007, Natagora (Réserves Naturelles RNOB) n’a pas ménagé ses efforts en matière de protection de la nature : 213 hectares de sites naturels de grand intérêt écologique ont été nouvellement protégés par l’association. Globalement, la surface se décompose en 178 hectares acquis et 35 hectares pour lesquels des conventions de gestion à long terme ont pu être signées. 41 sites sont concernés dont 12 nouvelles réserves naturelles réparties dans 4 provinces. Au total, l’association gère actuellement près de 4.200 hectares de réserves naturelles. Parmi les plus beaux achats figurent deux ensembles forestiers : le (célèbre) Bois d’Angre à Honnelles (25 hectares constituant la partie inférieure du site) et la Haie Gabaux à Doische (30 hectares de chênaies pédonculées de très grand intérêt biologique). La région de la Croix Scaille (Gedinne) est à épingler également puisque près de 45 hectares de zones humides situées en fonds de vallées y ont été achetés dans le cadre du programme LIFE-Nature en cours. Ces terrains s’égrènent le long de la Hulle, de la Houille et des affluents de ces deux rivières. Des conventions ont en outre été signées avec deux communes (Bièvre et Durbuy), une Société privée (Holcim), une association (Aves Ostkantone) et un particulier. Ce résultat positif est le fruit d’un travail de contact important réalisé par les professionnels et les volontaires de l’association. Jour après jour, années après années, ces passionnés s’investissent pour la préservation du patrimoine naturel en sauvegardant des milieux précieux.

Priorité aux extensions de réserves
Comme les années précédentes, la plupart des achats et locations réalisés en 2007 l’ont été autour de réserves existantes afin d’étendre leur superficie. Une réserve de grande superficie apporte en effet de meilleures garanties pour assurer la survie à long terme des espèces qui peuvent s’y développer mais présente d’autres avantages : la gestion écologique y est facilitée de même que les possibilités d’accueil du public. Petit à petit, parcelle après parcelle, tel un puzzle se constitue une réserve naturelle. Le travail n’est pas simple car il faut souvent convaincre les propriétaires des terrains convoités de l’intérêt de les préserver pour la nature. Et puis, il y a le « nerf de la guerre »…

Fédérer tous nos moyens
Pour la création de réserves naturelles, Natagora bénéfice actuellement de subventions régionales, d’aides européennes dans le cadre de certains projets spécifiques (LIFE). Natagora souligne également l’effort important qui est consenti par les nombreux donateurs qui soutiennent les programmes d’achats de l’association par leurs dons (déductibles fiscalement). Natagora remercie tous ces donateurs pour leur générosité ! Beau résultat mais… bien insuffisant ! Si le résultat est positif, Natagora regrette toutefois que les moyens nécessaires à la préservation des habitats naturels restent insuffisants au regard de la perte de biodiversité en Wallonie. L’association demande une plus grande prise en compte de la biodiversité dans les priorités régionales et une augmentation des budgets alloués à la création de sites protégés ! Les scientifiques et organisations internationales plaident en effet pour la constitution rapide d’un réseau d’aires strictement protégées (réserves naturelles) de l’ordre de 5% du territoire. En Wallonie, force est de constater qu’on en est loin puisqu’il n’atteint toujours que 0,6% du territoire !

COMMUNIQUE DE PRESSE

  • 213  hectares  de nouvelles réserves naturelles créées en 2007  par Natagora !
2109 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.