Dans la lumière de 777 - par Jean-Baptiste - Troisième partie : le cinquième évangile - chapitre 53 - Vivre avec la peur

Chapitre 53 – Vivre avec la Peur

Le monde tout entier a peur. Il n’a pas peur de vivre, il a peur de devoir vivre avec la peur… Et cette peur se transmet jusqu’à l’idée même de la mort ! Pourtant, d’aucuns choisissent de se suicider pour échapper à cette peur ! Ce qui, nous en avons déjà parlé, est parfaitement inutile puisqu’ils emportent avec eux la mémoire de leur existence et … de leur fin ! Ils devront donc recommencer à lutter jusqu’à la victoire dans leur vie ultérieure. Au-delà de la crainte d’un anéantissement total dû soit à un conflit généralisé soit aux conséquences d’un réchauffement du climat et de la montée des eaux, la majorité des gens ont peur. Ils ont peur, même inconsciemment, de ce déchaînement de violence et d’immoralité qui engendre désespoir et frustration de leur avenir. Mais pourquoi donc famine, souffrance et violence prédominent-elles plus aujourd’hui qu’hier ? Pourquoi les 6000 années bibliques de vie humaine se terminent-elles dans le chaos et la confusion ? Pourquoi voit-on toutes les valeurs humaines s’inverser ?

Parce que nous sommes en train de vivre le « temps de la fin ». Et si ce temps se traduit par la fin du monde, il faut l’entendre comme fin du système actuel de vie et non comme fin de la vie humaine. Certes, la mort continuera son œuvre jusqu’à la « fin », mais il ne s’agira pas d’une fin totale de la vie sur Terre. Non, soyez rassurés.

Dans les chapitres antérieurs, il était fait mention de la Volonté divine de retirer Son Esprit Saint de la terre au temps de la fin ; cet épisode de l’humanité est arrivé. Dieu va laisser les hommes agir selon leur volonté et celle de ceux qui les commandent .

Tout cela est programmé depuis longtemps : l’homme doit commettre ses erreurs jusqu’au bout et, cette fois, sans entraves, d’où ce sentiment de peur qui s’infiltre dans leur inconscient, ce malaise diffus qui s’empare d’eux.
Néanmoins, le Règne du Christ ne peut advenir sans ce passage douloureux. Chacun doit aujourd’hui choisir son maître : Dieu ou Mammon (le diable ou Satan). Mais il est bon de vous avertir que le choix est difficile car les Paroles du Christ sur ce sujet sont formelles : « Prends ta croix et suis-moi. »

Cette injonction implique une façon de vivre fondée sur le respect des lois cosmiques et spirituelles. Elle implique surtout la volonté de vivre en amour de Dieu et de son prochain, ce qui veut dire être prêt à partager et à servir. Mais, par orgueil, Lucifer qui était placé au sommet de toutes les hiérarchies d’anges faillit dès le départ à son devoir. Il devint vaniteux, pervers et corrompu. Il tenta l’homme dans ce sens et n’y parvint que trop bien. Même si ces propos prêtent à rire, sachez qu’il continue plus que jamais à dominer sur l’homme, n’étant plus retenu dans ses actions par l’Esprit Saint de Dieu. Voilà la source et l’explication du « déboussolement de la planète » : Satan et ses sbires œuvrent pleinement et assidûment.

L’être humain de ce début du 21è siècle se trouve devant le dénouement du karma qu’il s’est imposé lorsqu’il choisit la voie de la matière plutôt que celle de l’Amour.

Dieu respecta ce choix, non sans avertir l’homme que ce choix le conduirait sur le chemin de la souffrance et de la mort. Néanmoins, Dieu s’est réservé un jour, appelé « Jour du Seigneur » durant lequel chacun sera jugé selon son choix et conduit soit vers la vie éternelle soit vers la mort éternelle. « C’est pourquoi, au temps de la fin », dit le Seigneur, « j’enverrai mes messagers de par le monde pour qu’ils continuent à répandre mon évangile du Royaume. Mais Malachie, le prophète, ne vous avait-il pas prévenus quand il prédisait que Je vous enverrais Élie, avant la venue du terrible jour de l’Éternel ? » (Et qui, mieux qu’Élie ou Jean-Baptiste dans sa dernière incarnation pourrait donc vous instruire de ces choses ?)

En ces jours tourmentés de crises généralisées – politiques, économiques ou autres –, vous devez savoir que ces bouleversements ne sont pas fortuits mais bien voulus dans le but de vous préparer à accepter la puce électronique censée résoudre tous vos problèmes, administratifs et financiers. Cependant, quel que soit le moment où elle vous sera proposée, refusez la ! Vous trouverez sur le net des références à des groupements qui se sont formés pour éviter que vous ne vous sentiez isolé dans ce choix. Car l’Écriture Sainte est formelle :
l’acceptation de ce système électronique (qui rassemble six groupes de six chiffres) équivaut à se soumettre aux desseins diaboliques. Il sera en effet possible, par le biais de cette puce (intention bien entendu non avouée) de contrôler les moindres faits et gestes de l’individu qui en sera pourvu ; même leurs pensées seront sous influence ! Déjà maintenant Lucifer régit la voie des airs, mais lors de l’implantation de la puce à la main ou au front, son pouvoir de maîtrise sur l’homme s’exercera de façon permanente et directe. Aucun sujet « marqué » ne pourra s’en libérer.

La vie que mènent la plupart d’entre nous entretient et renforce leur esprit matérialiste. Mais une autre voie, libératrice, nous est proposée.
Il est temps de choisir !

Christ ne peut établir son Règne sur une terre corrompue depuis des millénaires. Notre planète est donc vouée à une purification par le feu.
Mais cela ne doit pas nous effrayer outre mesure car Dieu a prévu un prélèvement pour ceux qui Lui sont fidèles.

Après quoi, les « élus sortiront et fouleront la cendre des méchants ». Ils reviendront pour entamer un nouveau système de vie basé exclusivement sur les principes divins.

Quel ne doit pas être notre comportement face aux terribles dénouements karmiques qui sont annoncés !
En vue de ce qui vient, priez donc, et priez encore, car si l’Esprit Saint s’est retiré par nécessité de la terre, Il continue à entendre vos prières.
Mais, surtout, faites la Volonté de Dieu et non la vôtre !

.