Dans la lumière de 777 - Quatrième partie - Chapitre 56 : La grande tribulation (3è partie)

écrit par martine.saquin
le 22/07/2008
Dans la lumière de 777 - Quatrième partie - Chapitre 56 : La grande tribulation (3è partie)

Quatrième partie, chapitre 56 : La grande tribulation (3è partie)

Très prochainement, le monde entier va subir des événements dont nous avons déjà des signes avant-coureurs et qui vont s’aggraver à un point tel qu’ils vont à eux seuls ébranler toute la terre. L’équilibre de celle-ci, en place depuis des millénaires, va soudainement chanceler.

L’époque de tous les dénouements karmiques est arrivée. L’homme doit à présent payer le prix de ses erreurs. Chaque nation occidentale est aujourd’hui témoin de la disparition progressive de sa grandeur, de sa puissance et de ses richesses. Il serait peut-être intéressant de commencer à se demander pourquoi ! Les faits sont pourtant d’une simplicité étonnante : l’homme n’a jamais voulu tenir compte de son mode d’emploi ni de la référence qu’il aurait dû y découvrir quant à ses relations avec son créateur Dieu.

Par manque d’humilité et aveuglé par son orgueil, depuis la nuit des temps, l’homme ne veut ni Dieu ni maître dans son existence et a rejeté définitivement l’enseignement biblique qui aurait dû l’instruire de ses devoirs spirituels. Tous ses malheurs viennent de là !

Soit. Mais pourquoi cela vient-il à cette heure ? Pourquoi pas demain ? Ou pour quelle raison cela ne s’est-il pas produit hier ?
Parce que, hier, le temps n’était pas accompli et que, demain, Christ Lui-même affirme que s’Il n’intervenait pas, aucune vie ne serait sauvée, même pas celle des élus !

Dieu, dès les origines du mauvais choix humain, a attribué à l’homme et aux forces déchues qui le dirigent un certain temps d’expériences et de liberté d’action afin que l’homme se rende compte de son erreur ; mais aveuglé par la recherche exclusive des jouissances matérialistes et poussé en cela par les esprits démoniaques, l’homme s’enfonce dans les ténèbres spirituelles. Engagé sur le chemin de la convoitise, il a rejeté Dieu et ses voies. Sa nature, non régie par l’instinct animal mais bien par la raison, a pris le dessus et il a sombré plus bas encore, oubliant sa réelle destinée d’enfant et de fils de Dieu et donnant libre cours à ses dérives charnelles, à la vie profane et à ses mondanités.

Tombé plus bas que l’animal, exactions sur exactions, il court à la catastrophe et ne se rend même plus compte qu’il est à l’origine de tous les déséquilibres. Applaudissant à l’inversion des valeurs, il n’échappera pas au jugement désormais irrévocable de sa planète et de son Seigneur créateur.

777 vous prévient que le point de non-retour a été dépassé et que la prophétie est à présent accomplie. Le laxisme dont font preuve le pouvoir en place, les dirigeants religieux et les moralistes face à la désintégration de toutes les valeurs humaines et sacrées plaide la pleine culpabilité, et la génération du 21 è siècle est reconnue coupable de crime contre la Vie.

Certes, Dieu fit à Abraham, père de toutes les nations, des promesses d’abondance dont ont bien pu profiter ses descendants. C’est pourquoi les nations occidentales issues des dix tribus perdues ont pu jusqu’ici dominer le monde en force et en puissance. Mais Dieu nous avertit par le biais des prophètes et de ses écrits que, dans l’absence de repentir, Il va châtier toutes les nations issues de l’Israël ancien. Cette époque est aujourd’hui révélée et elle vous concerne.

L’homme de ce siècle nouveau est devenu orgueilleux et rebelle à Dieu ; Celui-ci va briser son orgueil ; l’homme de ce siècle se croit fort par l’armée des nations ; Dieu va briser cette force. Son ciel va devenir de fer et sa terre de l’airain. Le soleil ne luira plus que pour brûler et la pluie ne tombera plus que pour pourrir ses fruits. Et les hommes maudiront Dieu pour les brûlures du soleil. La famine est à la porte et les nouvelles maladies vont éclore.

Quelle description horrible, direz-vous !

Mais quand les hommes sacrifient leurs enfants dans le sein de leurs femmes, n’est-ce pas une horreur ? Quand les hommes en font sauter d’autres sur des mines antipersonnel, n’est-ce pas une horreur ? Quand ils s’unissent, hommes avec hommes, femmes avec femmes, sans crainte de scandaliser leurs enfants et de les déstabiliser, n’est-ce pas une horreur ? Quand ils souillent le sacré par des moqueries ou des mensonges, n’est-ce pas une horreur ? Quand ils fabriquent des armes de destruction massive pour s’en servir contre d’autres hommes, contre des femmes, enfants, vieillards, n’est-ce pas une horreur ? Quand ils désunissent un couple sur deux en prenant les enfants en otages, qui pour l’un, qui pour l’autre, n’est-ce pas une horreur ? Quand, dans l’enseignement, ils omettent ou déforment l’instruction spirituelle, n’est-ce pas une horreur, une grave lacune pour l’épanouissement des jeunes ?

Aussi, dès ce jour, allez-vous vous sentir oh combien dénudés car Dieu a retiré de la Terre Son Esprit Saint protecteur pour laisser agir Ses Lois ! C’est pourquoi la loi de réciprocité de cause à effet est déjà entrée en action et que vous pouvez déceler dès maintenant ses effets catastrophiques sur le plan du climat, des plaques tectoniques, de la faune, de la biologie.

Il est temps de vous rendre compte que les promesses faites par Dieu à Abraham et à ses descendants sont abolies, car l’homme a quitté le giron de son Dieu.

Cette grande tribulation qui vient doit être acceptée comme le châtiment infligé aux hommes afin de les corriger et de les instruire sur leurs erreurs et leurs manquements. Cette grande tribulation à venir prochainement n’est pas une vengeance mais un enseignement. Après cela, l’être humain aura compris que le seul moyen de mener une existence heureuse est de se soumettre à Dieu et à Ses ordonnances et non de se laisser dompter par sa nature humaine, car celle-ci est influencée par les ondes de pensées négatives émises et envoyées vers son esprit par les forces démoniaques. D’où l’impérieuse nécessité de garder pur le siège de nos pensées !

Qui plus est, si Dieu n’intervenait pas, l’homme irait au bout de ses folies et tout l’Univers serait entièrement ébranlé jusqu’au « tohu bohu » final tel le désastre qui frappa l’Univers tout entier lors de la guerre des anges.

Dieu aime l’homme et veut empêcher cette folie. Dans cet Amour, Il ne veut pas que l’erreur se perpétue jusqu’à l’anéantissement de sa créature. Même si l’homme maudit Dieu et ses prophètes pour les maux qui vont le frapper de plus en plus fort, jusqu’à lever le poing et les armes contre Celui qui vient le sauver, le résultat final le sortira de son aveuglement en lui montrant tout le mal qu’il se sera fait à lui-même. Et pareil à l’enfant qui reçoit une juste punition, l’être humain se verra briser son esprit de rébellion. Sorti de la fange dans laquelle il s’était enfoncé, il s’ouvrira enfin à l’enseignement de la voie du réel bonheur.

Pour clore ce chapitre, 777 pense qu’il est important de vous rappeler l’imminence de tous ces événements apocalyptiques, et s’il est vrai qu’il est écrit : « Quant au jour et à l’heure, personne ne les connaît, pas même le Fils… », sachez que cela ne signifie pas pour autant dans un demi millénaire, ou encore un demi-siècle, mais bien avant dix ans !

À suivre.

  • Dans la lumière de 777 - Quatrième partie - Chapitre 56 : La grande tribulation (3è partie)
1457 lectures
User default img
martine.saquin