East Belgian Rally 2008 - Victoire pour Freddy Loix et Peugeot

Christophe Devillers Christophe Devillers Christophe Devillers Christophe Devillers Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin

Première course avec la Peugeot 207 S2000 et première victoire pour Freddy Loix et Robin Buysmans. "Fast Freddy" conserve ainsi 100% de taux de réussite avec le team Kronos. Mais d’autres pilotes ont marqué cette édition 2008 de l'East Belgian Rally. En effet, les régionaux Kurt Heckters, Bruno Blaise et Thierry Neuville ont marqué les esprits.
La seconde partie de la journée de dimanche n'a pas apporté de grandes modifications au classement général. Sans grande surprise, Freddy Loix impose la Peugeot 207 S2000 qu'il étrennait ce week-end. La faute commise par Kris Princen dans la spéciale 4 (Ster) avait propulsé Freddy dès le samedi matin à une position confortable qu'il n'avait plus qu'à gérer : celle de leader. Reparti dimanche en Super Rally, Princen est à nouveau sorti de la route et en était quitte pour une belle frayeur. Sa Mitsubishi est en effet tombée dans l’Eau Rouge.
Kurt Heckters (Mitsubishi Lancer Evo 8 Gr. A) a accompli un parcours magnifique et confirmé tout le talent qu'on lui connaît. Après un début prudent, il profite des routes détrempées des spéciales du dimanche pour combler son retard et prendre le meilleur sur Patrick Snijers. Une prestation qui prend d'autant plus de valeur quand on sait que le gaillard ne roule vraiment pas souvent et qu'il avait tout à découvrir ce week-end : voiture, boîte à crabots, pneus pluie modernes, copilote (Nicolas Gilsoul, dont il a largement vanté les mérites),…
Troisième, Patrick Snijers a dominé la bagarre des "Porschistes". Motivé comme à ses débuts, "le grand" a maintenu la pression jusqu'au bout, comme en atteste le scratch encore signé dans l'avant-dernier chrono. Ce podium est tout bénéfice dans le cadre d'un championnat de Belgique dans lequel il brique une… 8e couronne. Derrière lui, une autre Porsche et un autre "grand", Marc Duez, avouait s'être amusé comme un fou. Mais il est resté en retrait de Snijers. Malgré les bonnes évolutions dont bénéficie sa Nissan 350 Z, Chris Van Woensel n'a pas pu résister aux GT allemandes, même si le fossé qui séparait la Nissan des Porsche en 2007 s’est considérablement rétréci.
La crevaison subie par Stéphane Lhonnay (Mitsubishi Lancer Evo 9 Gr. N) samedi n'aura finalement pas eu d'impact sur son classement final. Il remporte le Gr. N et profite même de la faute de l'Anglais Stephen Hendy (Ford Focus RS WRC) dans le dernier pour se hisser au 6e rang final. Un bon début de championnat pour le Hutois, candidat déclaré au titre dans le groupe. Pour une première, Gilles Schammel a plutôt bien maîtrisé sa Renault Clio R3. Il termine 7e, devant Hendy et un des animateurs du rallye. Avec une Opel Corsa d’un autre âge, mais qu'il connaît à la perfection, Bruno Blaise a ravi les spectateurs par ses passages en force et spectaculaires. Et lorsque show et efficacité vont de paire, cela se transforme en une 9e position finale amplement justifiée. Enfin, Serge Meurens (Renault Clio RS) complète le top 10 et signe ici une nouvelle prestation de choix, un an après avoir créé la surprise en remportant le Gr. N.
Au rang des abandons, on soulignera ceux de Yanick Bodson (Audi S2), qui a préféré en rester là avec une voiture franchement inconduisible, Francis Lejeune (Porsche GT3), stupidement stoppé dans son élan dimanche matin par une pierre mal placée (suspension arrière gauche pliée), ou encore celui de Bernard Servais (moteur), qui signait une honorable prestation pour ses débuts avec la Renault Clio R3.
Dans le Ford Fiesta Sporting Trophy, le nom qui est désormais sur toutes les lèvres est Thierry Neuville. A 19 ans, pour le 4e rallye de sa carrière, le récent lauréat du Ford RACB Rally Contest a directement été dans le coup, prenant le commandement samedi après-midi. En commettant une petite faute dimanche matin (perte de 1'30" environ), il entamait une journée moins faste qui allait encore lui valoir cardan cassé et une crevaison. Trop de contretemps pour résister à Anthony Martin qui démarre donc idéalement sa deuxième saison en Ford Fiesta. Cédric Cherain, véritablement déchaîné en fin de parcours, termine finalement deuxième devant Xavier Baugnet et Thierry Neuville.

Dans le Critérium, disputé sur cette seule journée du dimanche, Jean-Philippe Radoux a directement donné le ton, en infligeant d'emblée une sérieuse correction à tous ses rivaux : 25" de mieux que tout le monde! Qui dit mieux? A partir de ce moment, le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo 9 n'a plus jamais été inquiété et remporte la victoire avec plus de 3'30" d'avance sur Michel Lentz, lui aussi sur Mitsubishi. Günther Lenges (Opel Corsa) complète le podium.

Pour plus de photos - www.racing-pictures.be
Com. et Patrick Davin.

P.S. : Christophe Devillers, également passionné de sports moteurs et de rallye, nous a trasnmis quelques photos prises par lui, photos que nous publions également dans le présent sujet. Merci à toi, Christophe.