JALHAY Le Mémorial du mépris

écrit par francois.detry
le 16/12/2008
14.12.2008  Le porte-voix geant

Vision insolite en bordure de la route des Fagnes à l’entrée du village de Jalhay que cette nécropole faite de 150 croix blanches, de mêmes dimensions et surmontées pour nombre d’entre elles par un casque de chantier. Au pied des drapeaux européen, belge, wallon et flamand prennent également place un énorme porte-voix et un lutrin supportant la charte explicative de ce « Mémorial du mépris ». Il s’agit de l’œuvre d’un artiste local qui, révolté par la crise que nous traversons, s’insurge contre « des groupes d’hommes qui utilisent à leur seul profit l’économie mondiale et précipitent par leurs spéculations financières des populations entières dans le chômage et le désarroi. Les responsables sont connus et bénéficient de parachutes dorés. Priver les hommes de la possibilité de travailler est un délit et place de nombreuses familles dans de grandes difficultés. Ce mémorial du mépris étant interactif, les victimes de perte d’emploi sont invités à déposer leurs objets de travail devenus obsolètes tels casque, salopette, … attaché-case ». L’idée de créer ce cimetière fictif lui serait venue au terme d’ une rencontre singulière avec un jeune de l’Ohio sur le site d’Henri - Chapelle et le désir d’évoquer la crise financière américaine précédant la guerre 40-45 et sa multitude de victimes.

François DETRY

  • 14.12.2008  Le porte-voix geant
  • 14.12.2008  Les croix surmontees de casque de chantier
  • 14.12.2008  La charte du Memorial
  • 14.12.2008  Vue d'ensemble
  • 25.01.2009  Les pertes d'emploui touchent tous les pays et regions
  • 25.01.2009  Des bleus de travail ont rejoint les casques de chantier
2884 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry