MALMEDY Une nouvelle majorité en place

écrit par francois.detry
le 01/09/2008
Yves Barthelemy, nouveau Premier Echevin et leader du groupe Forces Vives

En ce vendredi 29 août, lors du conseil communal convoqué par la minorité malmédienne, le bourgmestre Jean-Paul Bastin ( lui qui allait remettre son écharpe à son successeur, André Denis) a déclaré que Malmedy avait le ( triste ) privilège d’inaugurer la motion de méfiance collective, un système qui permet de mettre fin aux fonctions du bourgmestre et des échevins, même en cours de législature. Dans ce cas, le bourgmestre, l'échevin ou encore le collège tout entier démis de ses fonctions est remplacé par un autre proposé par le conseil communal ou par une partie du conseil en même temps qu’est signifiée la méfiance. Voilà pourquoi il s'agit d'une méfiance « constructive ». Cette réforme de la démocratie locale en région wallonne initiée par le Ministre Courard ( PS ) et votée en 2005, a été imaginée après les péripéties de Charleroi. De plus, les élus malmédiens avaient déjà, sous la précédente mandature, utilisé la motion de méfiance individuelle à l’égard de l’échevin Crémers, qui s’était vu dépouiller de ses mandats scabinaux en conservant son titre et son salaire. Dans le cas présent, l’équipe au pouvoir ( qui avait renversé la majorité en place depuis 24 ans ) détenait un avantage minimal (1 siège) depuis les élections de 2006. L’ultimatum lancé par l’échevin PS à l’ égard de l’échevine des travaux aura eu raison de l’ ambiance pas toujours cordiale en interne du cartel ( CDH, Ecolo, Forces Vives et PS ). Le plus cocasse dans ce vaudeville est que les deux dissidents ( Barthélemy et Crémers ), qui avaient quitté le navire MR durant la mandature précédente, ont réintégré la maison bleue, eux qui avaient connu de multiples conflits avec R. Denis, ancien maïeur malmédien et père du nouveau bourgmestre. La nouvelle majorité dispose à présent d’une marge plus confortable ( 13 sièges contre 8 à l’opposition ). Une première application du nouveau système qui interpelle néanmoins puisque l’attrait de certains postes scabinaux peut inciter cette envie de changement en raison d’ intérêts personnels plutôt que collectifs et cela au mépris de leur électorat premier. De plus, la période d’activités en climat serein se réduit à 3 années, puisque la motion de méfiance ne peut être demandée durant les 18 premiers et 18 derniers mois de la mandature ) ( Photos sur www.ardenneweb.eu )
François DETRY

GD

  • Yves Barthelemy, nouveau Premier Echevin et leader du groupe Forces Vives
  • La facade de l'Hotel de Ville arborant ses drapeaux
  • Le nouveau Bourgmestre, invitant ses troupes a le rejoindre pour feter l'evenement
  • L'ancienne equipe ( les Echevins Gillis et Gentges, ainsi que l'ancien bourgmestre JP Bastin ) acclames lors de leur sortie de l'Hotel de Ville
  • Le public present devant l'Hotel de Ville
  • Le public present devant l'Hotel de Ville
  • La derniere intervention de l'ex-Bourgmestre ( de g. a dr : D. Gabriel , devenu Independant ; H. Cremers, I. Boemer, Y. Barthelemy ( F.V.) ; JP. Bastin
  • Y. Barthelemy, leader, expliquant l' attitude de son groupe
2064 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry