Une décision antidémocratique pour les habitants de Vaux-sur-Sûre, Ste-Ode et Tenneville

écrit par admin
le 08/05/2008
statistique du site web ardennes magazine 30 avril 2008

Avec plus d’un million de visiteurs sur notre site, la moyenne de cette année au mois d’avril 2008, on peut certainement affirmer que nous sommes bien une presse régionale, digne de ce nom, vraiment utile à la population des Ardennes.
Toutefois, cela ne plaît pas à tout le monde.
Les autorités communales de Bertogne, Vaux-sur-Sûre, Ste-Ode et Tenneville ne considèrent pas “Ardenne Web” magazine comme une presse régionale digne de ce nom, car il n’est pas distribué toutes les semaines, voire tous les mois, dans chaque boîte aux lettres.
Devenu mensuel depuis quelques années, nous éditons uniquement 9 fois annuellement, car cela est largement suffisant pour diffuser les activités régionales, sans pour cela abattre plus d’arbres qu’il n’en faut sur notre planète.
Ces trois communes ne sont donc plus distribuées qu’en boulangeries pour permettre aux plus défavorisés d’avoir également les infos régionales attendues.
Ces trois communes ignorent volontairement que tout le monde n’a pas internet. Cela pénalise encore une fois de plus les plus démunis qui n’ont plus droit à une information de proximité.
Ces habitants frustrés par une telle décision antidémocratique, peuvent toutefois se rendre à pied, à cheval ou en vélo à la Bibliothèque Royale Albert, Boulevard de l’Empereur 4, à 1000 Bruxelles, pour consulter nos éditions papier qui y sont toutes soigneusement archivées pour assurer une information aux générations futures.
Pourtant, ce magazine papier n’est qu’un sommaire des nombreux reportages qui sont publiés en direct chaque jour sur la toile, en photos et en vidéos.
A dater de ce numéro réf. 224 aw18 du 30 avril 2008, le tirage de notre distribution mensuelle variera en fonction des demandes communales, lorsqu’un événement important s’y déroulant mériterait un reportage bien au-delà de la commune.

Cette nouvelle taxe doit être appliquée à toute la presse aux mêmes conditions.
Notre magazine doit payer 10 fois le prix demandé à d’autres publications, car elles sont disitribuées toutes les semaines.
C’est peut-être dicté par une instance supérieure afin de renforcer le monopole de l’information sur les Ardennes à certains plus qu’à d’autres.
Les autorités provinciales obligent avec raison les communes à taxer les toutes-boîtes et les publicités qui encombrent les boîtes aux lettres.
Mais faut-il encore savoir ce que presse régionale veut dire !
De 80 pages, nous nous sommes volontairement limités à 32, afin d’éviter d’abattre trop d’arbres, car nos reportages sont publiés instantanément sur la toile, où nous offrons depuis toujours l’agenda des manifestations, les petites annonces, les remerciements, les annonces de décès, les rôles de garde, etc... ce qui est consulté par plus de lecteurs que d’habitants dans la province.
Si cette décision n'est pas reconsidérée, nous ne nous retrouverons plus que dans les meilleurs boulangeries et points de vente qui en feront la demande.
Abonnez-vous ou réservez dès à présent notre magazine chez votre commerçant-détaillant qui sera approvisionné par nos soins dès la prochaine édition.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
lien vers la statistiques du jour
http://www.ardennesmagazine.be/meteo/statistiques.htm
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

  • statistique du site web ardennes magazine 30 avril 2008
5280 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.