65ème anniversaire de la Bataille des Ardennes

écrit par RobertMARY
le 17/01/2010
M3 Stuart (du RMAC de Vaux-sur-Sure a Remagne)

Maintenant que les rescapés de la bataille des Ardennes disparaissent il devient plus qu'urgent de rappeler aux jeunes générations que la liberté a un coût. En effet ce sont les alliés qui nous ont libérés de la tyrannie nazie. Les américains payèrent un lourd tribut lors de la Bataille du Saillant (traduction littérale de "Battle of the Bulge").
Les pertes américaines s'élèvèrent à 77.000 hommes dont 8.600 morts, les pertes allemandes s'élevèrent à 90.000 hommes dont 13.000 morts entre le 16/12/1944 -date du début de l'offensive- et le 31/01/1945.
A titre de reconnaissance pour l'intervention américaine au cours de la seconde guerre mondiale divers groupes de reconstitution militaire, collectionneurs de véhicules d'époque ou encore des adeptes de marches commémoratives (liés en général à une division américaine préçise) se rassemblent chaque année à l'occasion d'évènements divers.
Pour les 65 ans de l'anniversaire de la Bataille des Ardennes les petits plats ont été mis dans les grands: divers groupes ont collaboré afin de marquer honorablement cet anniversaire.
Ainsi le RMAC (Royal Mons Auto Club) lança ses chars US de Vaux-sur-Sûre le 12 décembre vers Remagne afin de permettre à certains véhicules de participer à une reconstitution de combat organisée par la "Duty first".
La même journée mais dès 20 heures le HMRA "Historical Military Remember Association" organisa également une reconstitution. L'évènement eut lieu à Vaux-sur-Sûre, la reconstitution fut d'abord nocturne (spectacle sons et lumières) puis diurne le lendemain après-midi avec véhicules et fantassins. Il fallait protéger ses oreilles car les tirs -heureusement à blanc- firent du bruit, cependant tout comme l'usage des fumigènes, ils furent -dans une démarche de mise en situation- propices à la bonne compréhension de ce que vécurent les fantassins à l'époque. Des tranchées avaient été créées tant du côté allemand qu'allié, elles furent visitables par le public au terme de la reconstitution.
Au terme de la reconstitution du HMRA les véhicules participants se lançèrent dans Bastogne afin de participer au défilé le dimanche en fin d'après-midi.
Mais revenons au dimanche matin où des parachutistes habillés en uniforme US d'époque sautèrent sur Bastogne dans un champ proche du Mardasson, deux sauts furent organisés par l'association "Liberty Jump" (le C47 Dakota servant au parachutage comportait d'ailleurs à son bord Bob Izumi, un vétéran du 506th PIR de la 101ème Airborne Division).
Il fut également possible et ce à titre exceptionnel de visiter la caserne de Bastogne dans laquelle un petit musée dédié au QG du général américain Mc Auliffe qui se rendit célèbre par son "nuts" traduit par "des clous" dès lors que les allemands encerclant la ville proposèrent un "reddition honorable". Ce musée abrite du matériel divers et varié tel que de l'équipement chirurgical américain et photographique (y compris allemand, dont le célèbre Leica).
Votre reporter dispose de son propre site web où il vous sera possible de voir de nombreuses photos couvrant ces diverses activités mentionnées ci-dessus.

http://www.warmuseums.net

Robert Mary

pegww2@gmail.com

  • M3 Stuart (du RMAC de Vaux-sur-Sure a Remagne)
  • C47 Dakota - Libery Jump (Bastogne)
  • Officier allemand (show nocturne HMRA) (Vaux-sur-Sure)
  • Soldats americains en action (show diurne HMRA) (Vaux-sur-Sure)
  • Soldats US en action (Remagne)
  • Larguage des paras (Liberty Jump) (Bastogne)
  • SDKFZ 251 (HMRA show diurne) (Vaux-sur-Sure)
  • Soldats allemands (Luftwaffe) (HMRA Show diurne  (Vaux-sur-Sure)
5337 lectures
Portrait de RobertMARY
Robert Mary

Lien vers mes autres articles

Lien vers mon site web photographique

Livre sur les chars intégrant ma contribution photographique

Centres d'intérêt photographiques principaux : reconstitutions historiques (seconde guerre mondiale et période napoléonienne), aviation militaire, cosplay de type vampirique, heroïc fantasy ou science fiction.