Cantons de l'Est Radon dans des habitations de Stavelot, Bütgenbach, Malmedy et Saint-Vith

écrit par francois.detry
le 13/05/2009
L'ecole d'Ovifat

AFCN Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire

Bruxelles, le 11 février 2009 : 506 familles de Stavelot, Bütgenbach, Malmedy et Saint-Vith ont rapporté leur détecteur de radon.

Les résultats seront connus dès la fin mai.

Dans le cadre de la campagne de mesurage du radon que l’AFCN (l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire) a lancée en octobre 2008 en collaboration avec les communes, 506 habitants de de Stavelot, Bütgenbach, Malmedy et Saint-Vith ont rapporté leur détecteur de radon. Grâce à cette campagne, l’AFCN offre aux habitants la possibilité de connaître leur situation individuelle pour ensuite prendre les mesures de remédiation qui s’avéreraient éventuellement nécessaires. Les résultats des mesures du radon seront communiqués fin mai aux habitants concernés. « Il est possible et nécessaire de se protéger contre le radon : nous voulons en convaincre la population. A cette fin, nous poursuivrons notre campagne de conscientisation et nous sommes heureux de pouvoir compter pour la suite sur la collaboration de la Communauté germanophone et sur l’engagement de la Province de Namur », précise l’AFCN.

Le radon, présent à l’état naturel dans la région, peut s’infiltrer dans les bâtiments et habitations pour atteindre des niveaux nocifs pour la santé. La concentration de radon varie d’une habitation à l’autre. Lorsqu’un certain seuil est franchi, des mesures s’imposent pour réduire le taux de radon. Il peut par exemple s’agir d’interventions relativement simples (comme le colmatage de fissures) ou de mesures plus radicales comme le placement d’une installation de ventilation.
En collaboration avec la Confédération de la Construction wallonne, l’AFCN organise en outre des formations destinées aux entrepreneurs et architectes de la région. Ces formations leur permettent de se familiariser avec les techniques de remédiation pour les bâtiments actuels et avec les techniques visant à protéger les nouvelles constructions contre les infiltrations du radon. Treize entrepreneurs et douze architectes ont déjà suivi cette formation.
Sous l’impulsion de la campagne de l’AFCN, la Communauté germanophone a mesuré, au cours de la période écoulée, la concentration de radon dans tous ses bâtiments situés sur les communes de Bütgenbach et de Saint-Vith. En outre, elle travaille actuellement avec l’AFCN à la mise sur pied d’un plan d’approche général.
Plus de détails sont disponibles sur le site de l’AFCN (http://www.fanc.fgov.be) ; la rubrique consacrée au radon a reçu presque mille visites depuis le lancement de cette campagne radon. Une brochure gratuite sur le radon et sur les techniques de remédiation peut également être obtenue auprès de l’AFCN ou des communes concernées.

Pour de plus amples informations :
Karina De Beule
AFCN (Agence fédérale de Contrôle nucléaire) : http://www.fanc.fgov.be
Porte-parole 0475/480598
36 Rue Ravenstein 1000 Bruxelles

Radon : Information générale
Le radon est un gaz radioactif invisible et inodore, formé par la désintégration de l’uranium présent dans le sous-sol. Dans le sud du pays, les roches ardennaises sont davantage fracturées, ce qui facilite la migration du radon vers l’atmosphère. La concentration de radon peut varier fortement d’une région à l’autre et même d’un bâtiment à l’autre. Le radon se dilue vite dans l’air libre, mais peut pénétrer dans les maisons par des fissures, les joints entre les parois, le vide sanitaire,… ce qui provoque une accumulation de radon. Une exposition à 400 Bq/m³ pendant toute une vie augmente le risque de cancer pulmonaire de 60%. En plus, à partir des années septante, le manque de ventilation combiné avec une sur-isolation a causé une augmentation du taux de radon dans les maisons. En Belgique, on estime à environ 10% le nombre de cancers du poumon causés par le radon.
Deux facteurs sont importants pour calculer votre risque : le taux de radon chez vous et le temps que vous passez à l’intérieur de votre maison. Plus ces taux sont élevés, plus le risque de cancer augmente. Les fumeurs courent le plus grand risque lorsqu’ils sont exposés au radon : leur risque est particulièrement élevé (25 fois plus élevé que pour des non-fumeurs).

Le radon est à l’origine de 32 % de l’exposition aux radiations ionisantes en Belgique (médical 43%, industriel 1%, cosmique 8%, rayonnement terrestre 9%, interne 7%).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INVITATION DE PRESSE

L’AFCN présente les résultats de la campagne de mesure du radon dans les habitations : 33% maisons participants au-dessus du seuil.

L’Agence Féderal de Contrôle Nucléaire (AFCN) a le plaisir de vous inviter à son point presse qui se déroulera dans le centre sportif Worriken ( 9, Worriken à 4750 Butgenbach) le lundi 18 mai à 13h30.
Bernd Gentges, Ministre Vice - Président de la Communauté Germanophone de Belgique et
Ministre de la Formation et de l’Emploi, des Affaires sociales et du Tourisme y présentera en même temps les actions de la Communauté pour soutenir sa population.

  • L'ecole d'Ovifat
1926 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry