Florêt (Lierneux). Inauguration du monument dédié aux victimes civiles de l'offensive des Ardennes.

887 698 883 884 885 886 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 899 900 901

Florêt (Lierneux). Inauguration du monument dédié aux victimes civiles de l'offensive des Ardennes.

Ce 19 décembre, à 10h30, la population de la commune de Lierneux rendait un émouvant hommage, via le bourgmestre M. Francis Samray et plusieurs membres du collège communal, aux victimes locales de l’offensive des Ardennes de fin décembre 1944.
Par un froid glacial (- 14°) mais sous le soleil, une nombreuse assistance s’est recueillie devant le monument, dont la pierre a été offerte par la carrière Bertrand, sise au Pont de Villettes.
Dans son discours, le bourgmestre lut quelques extraits significatifs relatant les conditions dantesques qu’ont dû endurer les malheureux civils, pris entre deux feux. Il déclara que Florêt était très souvent oublié dans la relation de ces événements de sinistre mémoire. Les habitants ont souffert énormément, sous un déluge de feu, à tel point que l’on peut parler de « petit Houffalize ».
Des 12 maisons et quelque 60 habitants, il ne restera que des pans de mur et il faudra malheureusement dénombrer 7 victimes, parmi lesquelles de jeunes enfants. C’est de celles-ci que, à l’instagation de Mme Ida Billiet, M. Joseph Fourgon et M. Patrick Ancia notamment, les personnes présentes se sont souvenues, entourées de représentants d’associations patriotiques.
D’autres eurent plus de chance dans cette tourmente. M. Joseph Servais par exemple, demeurant actuellement à Stavelot, souligna qu’il fut sauvé avec ses compagnons d’infortune par … un SS, qui évacua l’endroit où ils avaient trouvé refuge et, les guidant au travers des forêts, les conduisit dans l’obscurité jusqu’à Lansival.
A la suite du discours, la stèle fut dévoilée et des membres des familles des victimes déposèrent 7 roses blanches à son pied, le bourgmestre la fleurissant au nom de la population lierneusienne. L’assistance se retrouva ensuite à Bra-sur-Lienne, où une messe fut célébrée à la mémoire des victimes.

Photos: Ludovic Dubois.