Francorchampions – BTCS - Bouvy-Kelders et Vanbellingen-Maes enlèvent les premiers lauriers

Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin

Les favoris n’ont pas raté le premier rendez-vous des Belgian Touring Car Series 2009 : Bouvy-Kelders (Renault) et Vanbellingen-Maes (BMW) se sont en effet partagés équitablement les lauriers mais les jeunes De Crem-Schroyen (Audi) ont montré qu’il faudrait compter avec eux en terminant à deux reprises sur la deuxième marche du podium. Même si la chance ne leur a pas souri, les autres équipages engagés en S1 ont montré un réel potentiel.

La saison a donc débuté sous les meilleurs auspices, d’autant que les ténors des autres classes ont apporté leur écot à un spectacle suivi par une foule nombreuse. Vivement… le Trophée de Bourgogne à Dijon !
Le départ de la première course, donné devant des tribunes bien remplies, est marqué par un accrochage plutôt violent dans lequel la BMW de Bert Redant et la KIA de Philippe Stéveny perdent toutes leurs chances. Par miracle, la meute parvient à éviter les deux voitures en perdition mais Pierre-Yves Corthals, contraint de passer sur l’herbe à gauche de la piste, y subit une crevaison et doit faire changer la roue avant droite de sa SEAT Leon.
En tête, David Dermont mène grand train au volant de la Mazda RX8 mais il rentre rapidement dans le rang en raison d’ennuis électriques. Frédéric Bouvy n’en demandait pas tant : le champion en titre prend résolument les devants sans parvenir toutefois à se défaire de la menace que fait peser Ruben Maes, une petite seconde séparant la Renault et la BMW après une demi-heure de ronde. Nicolas De Crem suit le mouvement au volant de l’Audi tandis qu’on note l’excellente entrée en matière de Koen Wauters pointé au 4e rang sur la KIA. Les positions n’évoluent guère jusqu’aux pit-stops, même si trois pilotes (Frédéric Bouvy, Ruben Maes et Koen Wauters) jouent leur joker en descendant sous le temps-pivot. Pour le team KS, le passage au stand réserve une mauvaise surprise : une bougie est touchée et la BMW n°3 perd deux tours avant que Steve Vanbellingen puisse reprendre la piste. Tout espoir de bon résultat s’est envolé car les autres ténors gardent la cadence. Christian Kelders termine le boulot (bien) entamé par Frédéric Bouvy pour offrir une première victoire à la Renault, Julien Schroyen relaye parfaitement Nicolas De Crem sur l’Audi et Jean-Jacques Smits ponctue sa première épreuve sur la Jaguar par une belle 3e place : « J’étais un peu stressé quand j’ai pris le volant car je ne voulais pas ruiner le superbe début de course de Jérôme Thiry mais finalement, tout s’est bien passé et ce résultat est idéal pour me donner confiance. »

La 4e position est occupée par la KIA Pro Cee’d de Koen Wauters et Raf Vanthoor, lequel contribue ainsi à enjoliver encore un week-end familial bien commencé avec la victoire de son fiston Laurens en F3 allemande à Oschersleben. On trouve ensuite les lauréats de la classe S2 Maxime Soulet et Armand Fumal, sortis vainqueurs d’une solide explication avec Michael Schmetz et Arnaud Gomez. La BMW M3 d’Eric Qvick et Frédérique Jonckhere s’intercale entre les deux Touring Cup, confirmant ainsi son énorme potentiel. Cette première joute voit aussi les succès de Michel Plennevaux et Guy Katsers sur l’Alfa Romeo 156 en classe T2 tandis qu’Eric Jamar et Thomas Néri émergent évidemment en T4 où leur Volvo n’a pas de rivales : « Nous comparons nos performances à celles des équipages engagés en T3 sur les SEAT », soulignent les sociétaires du team Nordicar.

Nouvelle médaille d’argent pour De Crem-Schroyen

La seconde envolée ne réussit guère à Christian Kelders qui occupe pourtant la pole sur la Renault Mégane : « Quand le feu est passé au vert, les roues ont patiné et cela a continué même quand j’ai enclenché le deuxième rapport. Les autres ne m’ont pas attendu… »
Effectivement, Steve Vanbellingen prend la direction des opérations devant Julien Schroyen et Stéphane Lémeret, mais celui-ci doit à nouveau laisser ses adversaires s’expliquer sans lui en raison de soucis mécaniques frappant la RX8. Durant les premiers tours, le leader ne parvient pas à se défaire de l’emprise d’un Julien Schroyen très à l’aise sur l’Audi A4. Les deux hommes distancent régulièrement Christian Kelders et Iain Dockerill tandis que Frédérique Jonckhere se paie de luxe d’occuper la 5e place sur la BMW M3 ex-WTCC au nez et à la barbe de tous les pilotes de S2. Malheureusement, le show de la belle « béhème » se terminera prématurément peu après qu’Eric Qvick en ait pris le volant, la mécanique déclarant forfait à la sortie de l’épingle de la Source.

Les changements de pilotes n’influencent guère la hiérarchie puisque Ruben Maes prend rapidement la direction des opérations devant Nicolas De Crem aux prises avec un accélérateur récalcitrant : « La puissance n’arrivait pas », expliquera-t-il à l’arrivée. Le pilote du team Streetmachine se retrouve ainsi sous la menace directe d’un tandem Philippe Stéveny-Frédéric Bouvy très en verve mais il profite des ennuis frappant ces deux adversaires pour conserver une belle médaille d’argent, synonyme de 2e place au championnat : c’est d’abord le pilote KIA qui s’immobilise en panne dans la montée vers les Combes puis le champion 2008 se paie une belle frayeur en sortant trop large de la courbe de Blanchimont : « J’ai directement senti que le pneu arrière droit était crevé et je suis rentré au stand sans perdre énormément de temps. »

Le drapeau à damier s’abaisse devant la BMW de Vanbellingen-Redant qui précède l’Audi et la Renault. Redant-Moonens complètent le beau résultat d’ensemble du KS Motorsport en se classant 4es devant Schmetz-Gomez, lauréats en S2 après un rush impressionnant du pilote français : « En fin de course, j’ai vraiment tout donné pour prendre la mesure d’Armand Fumal qui s’est très bien défendu. Une chouette course comme je les aime. » Les Touring Cup signent un beau tir groupé entre les 5e et 7e places et on retrouve celle de Latinne-Radermecker au 9e rang juste derrière la Jaguar X-Type de Smits-Cleynhens-Thiry. Le Spork Racing fête sa première victoire dans le Challenge SEAT Leon avec la 10e place de Jimmy Adriaenssens et Philippe Van Riel, également vainqueurs en T3 après le retrait en fin de parcours des malchanceux Stanny Linnertz et Bernard Dallemagne (BMW). Le duo Jamar-Néri hisse la Volvo en 11e position tandis que Bernard André et Alexandre De Vits peuvent fêter une première victoire 2009 en T2 en compagnie du Français Gérard Arbaud qui découvrait la Honda Civic. (Com. et Patrick Davin).

Pour plus de photos, cliquez sur http://www.racing-pictures.be

Course 1 : 1. Bouvy-Kelders (Renault Mégane Trophy), 36 tours ; 2. De Crem-Schroyen (Audi A4 Silhouette) à 33.425 ; 3. Smits-Cleynhens-Thiry (Jaguar X-Type Silhouette) à 1.50.155 ; 4. Wauters-Vanthoor (KIA Pro Cee’d Silhouette) à 2.07.465 ; 5. Fumal-Soulet (Touring Cup) à 1 tour, vainqueurs en S2 ; 6. Qvick-Jonckhere (BMW M3), vainqueurs en T3 ; 7. Schmetz-Gomez (Touring Cup) ; 8. Franchi-Vannerum-Warroquiers (Jaguar X-Type Silhouette) ; 9. Servais-Fontaine (Touring Cup) à 2 tours ; 10. Vanbellingen-Maes (BMW M3 Silhouette)… 15. Jamar-Néri (Volvo S60 bio) à 3 tours, vainqueurs en T4 ; 16. PLennevaux-Katsers (Alfa Romeo 156), vainqueurs en T2 ; etc.

Course 2 : 1. Vanbellingen-Maes (BMW M3 Silhouette) 36 tours ; 2. De Crem-Schroyen (Audi A4 Silhouette) à 22.472 ; 3. Bouvy-Kelders (Renault Mégane Trophy) à 1.11.653 ; 4. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) à 1.50.736 ; 5. Schmetz-Gomez (Touring) à 1 tour, vainqueurs en S2 ; 6. Fumal-Soulet (Touring Cup) ; 7. Servais-Fontaine (Touring Cup) ; 8. Smits-Cleynhens-Thiry (Jaguar X-Type Silhouette) ; 9. Latinne-Radermecker (Touring Cup) à 2 tours ; 10. Adriaenssens-Van Riel (SEAT Leon), vainqueurs en T3 ; 11. Jamar-Néri (Volvo S60 bio), à 3 tours, vainqueurs en T4… 13. André-De Vits-Arbaud (Honda Civic), vainqueurs en T2 ; etc.

Championnat (officieux) : 1. Bouvy-Kelders 35 pts ; 2. De Crem-Schroyen 34 ; 3. Vanbellingen-Maes 26 ; 4. Smits-Cleynhens-Thiry 23 ; 5. Fumal-Soulet 21 ; 6. Schmetz-Gomez 20 ; etc.