art et antiquite au Chateau de Deulin

écrit par admin
le 27/08/2010
art et antiquite au Chateau de Deulin

ANNIVERSAIRE des 250 ANS DU CHATEAU DE DEULIN Sous le Haut Patronage de Sa Majesté La Reine
Samedis 9 et 16 octobre – Dimanches 10 et 17 octobre 2010
TOUTE LA PLAISANCE DES ANTIQUITES AU CHÂTEAU DE DEULIN
Il est des rendez-vous, comme des rencontres, dont on ne se lasse jamais car ils savent aussi bien susciter l’intérêt que garder vivace l’émotion. Ainsi en est-il du Salon d’Art et d’Antiquité organisé chaque début d’automne au Château de Deulin.
Stéphane et Dominique de Harlez y invitent des antiquaires et artistes de grand talent pour lesquels ce château de plaisance est un écrin qu’ils honorent de leurs plus remarquables découvertes.
Qu’il s’agisse d’une première visite ou de rencontres renouvelées, le charme de Deulin opère. Un charme à la fois naturel et porté par la volonté farouche d’offrir le meilleur avenir à ce château de plaisance qui célèbre son 250ème anniversaire cette année. Profondément attaché à la demeure familiale – le château est resté dans la famille de Harlez depuis 1760 –, Stéphane et Dominique de Harlez ne ménagent pas leurs efforts pour lui conserver sa superbe dans un esprit d’ouverture et de tradition renouvelée. Ainsi à Deulin, la Vie de Château se veut-elle aussi raffinée que conviviale, précieuse et simple à la fois, jamais figée, dans l’esprit des demeures auxquels le temps mais aussi les gens apportent cet indéniable supplément d’âme.
Visionnaire, Stéphane de Harlez l’est tout autant dans sa ‘mission’ de sauvegarde de Deulin depuis qu’il en devînt le châtelain à 26 ans, que dans son métier d’antiquaire, pratiqué de manière sensible et érudite. Les Portes Ouvertes au Château de Deulin organisées annuellement depuis près de 25 ans - bien avant toutes les tendances du genre - s’inscrirent d’emblée dans cet état d’esprit, tout comme l’invitation faite depuis quelques années à une sélection d’antiquaires à exposer leurs trésors dans le château lors de deux week-ends d’octobre exceptionnels.

Un Salon d’Art et d’Antiquités intime et précieux
C’est dans tout le château que s’installent les antiquaires invités, intégrant les lieux tout en les interprétant au gré des objets et mobilier exposés. Des trouvailles réservées expressément pour être somptueusement mises en scènes dans les différentes pièces et combler tout à la fois les exigences des connaisseurs et le regard des néophytes. Gage de succès et promesse de belles complicités, la fidélité des antiquaires, notamment venus de Suède. « Il ne s’agissait pas d’organiser à Deulin une foire d’antiquaires mais bien de réunir au Château des confrères dont j’apprécie les compétences et la probité. Notre complicité professionnelle, et devenue aussi très personnelle au fil des années, donne le ton de cette atmosphère si particulière appréciée par les visiteurs et clients répondant toujours nombreux à notre invitation » se réjouit Stéphane de Harlez. Maîtres d’œuvre de la rare osmose offerte au public entre époques et origines, entre décors des lieux et trésors invités, les antiquaires interprètent avec talent un renouvellement sachant préserver la magie de la découverte. Luc Decruyenaere expose ses argenteries anciennes et objets d’art et d’archéologie au cœur du Château, ainsi que Stéphane et Dominique de Harlez qui y présentent une sélection d’objets et mobiliers du 18ème sicèle.
Louis Pierre Denil enchante la chapelle par ses lustres anciens et autres luminaires. Granslhoms Herrgard & Janake et Maria af Trampe, venus de Suède tout comme Napoléon Antique, font flotter leur drapeau sur les anciennes écuries.
Sous sa spectaculaire charpente de bois, l’Espace Deulin réunit Jean-François Régis (meubles et objets de goût français), Christian Romann venu de Mercurey en Bourgogne (objets et mobiliers des 17ème et 18ème siècles) et Wei Asian Arts, enseigne du Sablon à Bruxelles sous laquelle Paola d’Alatri et Howard Wei présentent des antiquités asiatiques.

Des sacs à main joliment voyageurs
Chaque année, un artiste ou un artisan rencontré par Dominique de Harlez est invité à exposer à Deulin aux côtés des antiquaires. « C’est à Saint-Remy de Provence que mon chemin a croisé celui de Sophie Douence. Au-delà d’un coup de foudre pour ces sacs – des pièces uniques, toutes faites main ! – j’aime la créatrice, son âme voyageuse » confie Dominique de Harlez. Dans la ‘mairie’ du château, les créations de Sophie Douence ouvriront une parenthèse de féminité et de gaieté. Exotiques et parfois baroques, ses sacs à main réunissent des matières nobles telles que des galons brodés, des rubans anciens et des passementeries. Cabas ou petits sacs du soir sont inspirés de voyages en Afrique, en Inde et dans les îles d’Indonésie, en même temps que par la nature, l’opéra ou le monde du cirque.

Un château dans le plus pur style mosan de la fin du 18ème siècle. Superbe de simplicité.
Animés depuis 30 ans avec la même ardeur à la renaissance de la propriété familiale, Stéphane de Harlez et son épouse ne cessent d’y entreprendre rénovations et projets – ainsi l’ouverture en 2006, après d’imposants travaux, d’un nouvel espace sous la forme d’une ancienne ferme entièrement réaménagée : 300 mètres carrés d’un seul tenant sous une spectaculaire charpente , véritable cathédrale de bois de 12 mètres de hauteur, avec vue imprenable sur le Château.

C’est en 1758 que Joseph-Guillaume de Harlez acquit les terres de Deulin et son pavillon de chasse. Son fils, Simon-Joseph de Harlez, grand amateur de musique et de littérature wallonne, est considéré comme le principal acteur de la construction et des aménagements du Château de Deulin au XVIIIème siècle. D’emblée, les justes proportions, la sobriété, les matériaux de construction, la paisible nature environnante et la vie qu’ont su lui insuffler Stéphane et Dominique de Harlez confèrent au château un charme rare et authentique.
Décoré de stucs d’une facture particulièrement raffinée symbolisant l’eau, le feu, la terre et l’aire, le hall d’entrée donne le ton de la demeure. Un grand salon s’étend sur toute la largeur du bâtiment. Sa belle cheminée en marbre est surmontée d’un miroir orné de guirlandes et d’instruments de musique et de colombes. Du grand salon, on accède au ravissant petit salon Louis XVI. Des médaillons où jouent des amours s’y détachent en blanc sur le fond des murs.
Les stucs du château sont attribués au liégeois Thomas Dukers et son fils François-Joseph, tandis que les grandes toiles peintes de la salle à manger représentant des natures mortes avec du gibier sont signées Deneux en 1764. Il y a aussi la chapelle dont l’oratoire de style Louis XV est consacrée à Saint Remacle.
L’édition 2010 coïncide avec le 250ème anniversaire du Château de Deulin, plus que jamais demeure familiale dans le noble sens du terme, symbolisant toutes les valeurs d’attachement et de dévouement de Stéphane et Dominique de Harlez, et de leurs enfants..

SALON D’ART ET D’ANTIQUITES à l’occasion des Portes Ouvertes au CHÂTEAU DE DEULIN
Samedi 9 & dimanche 10 octobre 2010, samedi 16 & dimanche 17 octobre 2010. De 11 à 19 heures. Château de Deulin à 6990 Deulin
Prix d’entrée : 8 euros par personne. Renseignements : 084 46 66 16
www.espacedeulin.be
Accès : Deulin est situé à 110 km de Bruxelles et de Luxembourg. Autoroute E411, sortie 18. Nationale 4, direction Marche-en-Famenne. Au km 92, prendre N929, direction Durbuy. Suivre la route jusque Deulin. GPS : Fronville. Château.
~~~~~~~~~~~~~~~~
C’EST LA FÊTE AU CHÂTEAU DE DEULIN …

En hommage au 250ème anniversaire de leur patrimoine, la famille de Harlez de Deulin et leurs amis invitent le public à une après-midi promenade le dimanche 26 septembre 2010.
La fête – placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté La Reine – se déclinera dans les parcs, jardins, château et dépendances au gré d’une multitude d’activités pour des visiteurs de tout âge et les familles, dès 14h jusqu’à l’heure finale
du feu d’artifice dans la nuit.

C’est un anniversaire bien particulier que célèbre le Château de Deulin le 26 septembre prochain réunissant le passé et la promesse d’un avenir, entre les 250 ans écoulés depuis sa construction et ceux qui « commencent aujourd’hui, en 2010, et qui offriront Deulin au XXIIIème siècle, dans 250 ans ! » comme le déclare, non sans émotion, Stéphane de Harlez de Deulin, héritier actuel de la propriété familiale.

Sous le haut Patronage de Sa Majesté La Reine, une joyeuse fête pour tous
« Deulin n’est pas un musée, mais un témoignage plein de vie de la simplicité et du raffinement tels qu’on pouvait les concevoir en 1760, et moi je ne suis pas un conservateur, mais un simple maillon chargé de recevoir et de transmettre ce message toujours moderne » annonce d’emblée Stéphane de Harlez. C’est dans cet esprit de partage et de convivialité, de jeunesse également, que s’inscrit la fête d’anniversaire à laquelle convie la famille de Harlez en leur château le dernier dimanche de septembre. Une grande fête en toute liberté, à vivre selon les goûts et les âges de chacun dans les parc et jardins, dans l’intimité de chaque pièce intérieure du château ouverte au public pour la circonstance.
Au programme (*): des visites guidées du Château, une exposition taxidermiste, des récits et de la musique classique, des cornemuses et des artistes troubadours, un fauconnier, un échassier, des maquillages et activités pour les enfants, des promenades en calèche, la présence du camp militaire Roi Albert, des stands de dégustation de produits artisanaux de la région, un grand feu et un feu d’artifices aux abords de l’étang … Quelques souvenirs dont un beau livre édité à l’occasion du 250ème anniversaire du Château de Deulin seront en vente à la boutique aménagée dans la tour. Une partie des bénéfices de la fête serviront à poursuivre la sauvegarde du Château de Deulin tandis qu’une autre part sera reversée à l’asbl Le Miroir Vagabond qui vient d’être récemment récompensée pour son action de lutte contre la pauvreté.

Perle du temps de Louis XV, le Château de Deulin est aussi demeure familiale classée patrimoine exceptionnel de Wallonie.
Stephane de Harlez, antiquaire et propriétaire du Château de Deulin dans les Ardennes belges ne craint pas des défis ! Héritant du château à l’âge de 25 ans, il a réussi à force d’obstination et d’un travail intense à rendre lustre et vie à la demeure familiale. Années après années, avec son épouse Dominique, il redonnera son aspect originel à chaque pièce de l’ancien pavillon de chasse imaginé par Guillaume-Joseph de Harlez à l’acquisition de Deulin en 1758.
« Lorsqu'au gré des circonstances familiales il me fut proposé, voici 35 ans, de reprendre Deulin, j'étais bien loin de me douter qu'en réalité, c'était Deulin qui me prendrait. Ces 35 ans, dérisoires dans les 250 ans que compte cette belle jeune dame qu'est restée Deulin, je les lui ai largement consacrés en y vivant avec ma famille et en veillant sur elle comme Hestia, déesse grecque du foyer. Que d'heures, de mois et d'années passés à chercher une couleur d'époque, un artisan maîtrisant le savoir-faire d'autrefois, un meuble, une étoffe ou une essence d'arbre appropriée ! » commente Stéphane de Harlez. Mais non content d’avoir sauvegardé les vieilles pierres et rendu au Château de Deulin son aspect originel, Stéphane de Harlez dotait le domaine en 2006 d’un nouvel espace sous la forme d’une ancienne ferme entièrement réaménagée : 300 mètres carrés d’un seul tenant sous une spectaculaire charpente, véritable cathédrale de bois de 12 mètres de hauteur, avec vue imprenable sur le Château. Face à la cheminée monumentale, s’y déroulent désormais. Le rachat de l’ancienne ferme en 2002 – dont les girouettes en fer forgé sont marquées aux armoiries de la famille –, et les imposants travaux qui en découlèrent ont en quelque sorte signé la réhabilitation de l’espace domanial du Château de Deulin qui s’étend jusqu’à l’entrée du camp militaire de Marche-en-Famenne.
Précurseurs du genre lorsqu’ils organisaient leurs premières Portes Ouvertes au Château de Deulin voici près d’un quart de siècle, les antiquaires Stéphane et Dominique de Harlez l’ont également été en invitant des confrères à rejoindre l’événement. annuel. La démarche se distingue des foires et salons d’antiquaires habituels sur plusieurs plans : un choix restreint de participants – en fait une sélection pointue ! – et l’interprétation des différents lieux du château par ceux-ci.

Deulin : tout le charme d’un château de plaisance dans un esprit parfaitement liégeois
C’est en 1758 que Joseph-Guillaume de Harlez acquit les terres de Deulin et son pavillon de chasse. Son fils, Simon-Joseph de Harlez, grand amateur de musique et

de littérature wallonne, est considéré comme le principal acteur de la construction et des aménagements du Château de Deulin au XVIIIème siècle.
D’emblée, les justes proportions du bâtiment dans le plus pur style mosan de la fin du XVIIIème siècle, la sobriété, les matériaux de construction (la pierre de Hotton
et la brique chaulée), la paisible nature environnante et la vie qu’ont su lui insuffler Stéphane et Dominique de Harlez confèrent au château un charme rare et authentique, superbe de simplicité et d’authenticité.
Décoré de stucs d’une facture particulièrement raffinée symbolisant l’eau, le feu, la terre et l’aire, le hall d’entrée donne le ton de la demeure. Un grand salon s’étend sur toute la largeur du bâtiment. Sa belle cheminée en marbre est surmontée d’un miroir orné de guirlandes et d’instruments de musique et de colombes. Du grand salon, on accède au ravissant petit salon Louis XVI. Des médaillons où jouent des amours s’y détachent en blanc sur le fond des murs.
Les stucs du château sont attribués au liégeois Thomas Dukers et son fils François-Joseph, tandis que les grandes toiles peintes de la salle à manger représentant des natures mortes avec du gibier sont signées Deneux en 1764. Il y a aussi la chapelle dont l’oratoire de style Louis XV est consacrée à Saint Remacle.

FETE D’ANNIVERSAIRE des 250 ANS DU CHATEAU DE DEULIN
Dimanche 26 septembre 2010 de 14 à 23 heures
Sous le Haut Patronage de Sa Majesté La Reine
Prix d’entrée : 10 euros. Entrée libre pour les enfants de moins de 12 ans.
(*) Le prix d’entrée comprend l’accès libre à toutes les activités, sauf la restaurantion.
Programme : www.espacedeulin.be
Château de et à DEULIN, Rue du Château 6990 Deulin/Hotton. GPS : Fronville – Château. Au carrefour des trois provinces : Liège, Namur, Luxembourg et à mi-chemin entre Bruxelles et le Grand Duché de Luxembourg.

Avec le soutien de : Grafé Lecocq, H. Laureys Paintings, Commune de Hotton, Immoneuf, Institut du Patrimoine Wallon (IPW), Toitures Michel Lesenfants, Entreprise Générale de Construction Nardese Pascal, Petercam, Région Wallone et Son Exentrique.

  • art et antiquite au Chateau de Deulin
3304 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.