Aubin – Neuchâteau ( Visé ) Marie Gillain, Ambassadrice de l’ONG, de retour sur les bancs de son école maternelle

écrit par francois.detry
le 04/05/2010
1. L'ecole d' Aubin - Neufchateau

Dans le cadre de la semaine de sensibilisation de « Plan Belgique » du 3 au 9 mai 2010, l’école communale d’Aubin-Neufchâteau ( Dalhem – Visé ) recevait l’enfant du pays, Marie Gillain, Ambassadrice bénévole de Plan Belgique. La plus liégeoise des comédiennes « françaises » a ainsi retrouvé les murs qui l’ont vue grandir. Accueillie par le Directeur actuel et par un chant interprété par les « grands » de l’implantation, l’ancienne élève retrouvait les enseignants qui l’ont accompagnée durant sa scolarité. Très émue, elle entama la visite des locaux dont la disposition a bien été modifiée depuis son séjour. Présente pour soutenir l’ONG dans ses efforts de sensibilisation à l’importance de l’enseignement maternel dans les pays en développement, l’actrice a interprété avec cœur la lecture du conte « Les enfants qui n'avaient pas d'école »* à la grande joie des bambins du niveau pré - primaire. Au terme de cette écoute, Marie leur demanda de reproduire sur ardoise leur interprétation du conte. En fin de matinée, les jeunes artistes, fiers de leur réalisation, purent les accrocher à un tableau placé à cet effet sous le préau. Marie, souriante, se prêta alors aux multiples photos et aux demandes d’autographes des élèves.

Depuis 2008, Marie Gillain est Ambassadrice bénévole de Plan Belgique. Elle parraine également une jeune vietnamienne à qui elle a rendu visite l’an dernier. Aujourd’hui, parce que des millions d’enfants dans le monde souffrent de ne pas avoir accès à l’enseignement maternel, l’actrice se mobilise. Il lui tenait à coeur de retrouver l’école et l’équipe pédagogique qui l’ont vue grandir et qui lui ont donné les bases de son développement. Une chance dont beaucoup d’enfants sont privés dans les pays du Sud.
"C'est à l'école maternelle que j'ai développé pour la première fois ma créativité et appris la vie en collectivité. Si je suis ici aujourd'hui avec Plan Belgique, c'est parce que dans le Sud, beaucoup d'enfants n'ont pas la chance de bénéficier de cette stimulation essentielle avant 6 ans. Les grands enfants que nous sommes doivent se mobiliser pour que des millions d'enfants dans le Sud puissent enfin aller à l'école maternelle." témoigne Marie Gillain.

Plan Belgique en action
Dans les pays en développement, seuls 36% des enfants suivent un enseignement préscolaire. Autrement dit, 187 millions d’enfants en âge d’aller à l’école maternelle n’ont pas la chance de développer leur plein potentiel. On estime que 64% des plus petits dans ces pays n'iront jamais à la maternelle.
Mais les chiffres officiels ne disent pas tout. Dans de nombreux pays, ils ne sont en effet pas fiables et ne donnent que des moyennes. Dans la pratique, les enfants les plus défavorisés, des minorités ethniques et de zones rurales, ont un accès beaucoup trop limité à l’enseignement maternel. Toutefois, ce sont eux qui pourraient en tirer le plus d’avantages. En effet, les enfants accomplissent une part considérable de leur développement intellectuel, communicationnel et socio-affectif avant l’âge de 6 ans. Un retard accumulé pendant cette période est presque impossible à rattraper…

Plan Belgique fait de cette problématique une priorité et se mobilise pour mettre en lumière l'importance de l'enseignement maternel dans la coopération au développement. Les investissements dans l'enseignement primaire et secondaire seront rentabilisés de manière optimale à condition que les enfants soient stimulés et commencent leur apprentissage bien avant l'âge de 6 ans ! La Belgique doit agir et intégrer significativement l’enseignement maternel dans sa politique de coopération au développement.

*J.L. Garcia Sanchez et M.A. Pacheco, Les enfants qui n’avaient pas d’école, Dupuis, Paris, 1978.

Les recommandations aux autorités belges.

- la politique du développement belge se concentre surtout sur les enseignements technique et professionnel ainsi que sur l’enseignement supérieur. L’attention accordée à l’enseignement primaire ne vient qu’en troisième place. Il n’est presque jamais question de l’enseignement maternel.

Pour exemple : Contribution de la Belgique en 2008 :
- 1,65 milliard Euros pour l’aide officielle au développement
- 148 millions ( 8,98 % ) pour l’enseignement :
* 63,2 % pour l’enseignement supérieur et supérieur technique
* 13,3 % pour l’enseignement secondaire et à la formation professionnelle
* 10,8 % pour l’enseignement primaire
* 0,18 % pour l’enseignement maternel.

François DETRY ( 97 photos et 7 vidéos )

- Marie Gillain en visite dans son école maternelle :
* l'heure du conte : http://www.youtube.com/watch?v=aSpKbeYCt7E
http://www.youtube.com/watch?v=Z97liDEqSA4
http://www.youtube.com/watch?v=uvbW0fzXtrU
http://www.youtube.com/watch?v=D_zrw7Xelno
* remercie ses anciens maîtres et maîtresses : http://www.youtube.com/watch?v=D_zrw7Xelno
* accueil des élèves : - http://www.youtube.com/watch?v=PZDGpogIAaA
- http://www.youtube.com/watch?v=_vW77i26lCM

===================================================================================
Plan Belgique : - à l'attention de parrains potentiels : http://www.planbelgique.be/parrains-plan/
- à l'attention de volontaires intéressés par la cause : http://www.planbelgique.be/volontaires/
- à l'attention des enseignants ( documents gratuits disponibles ) : http://www.planbelgique.be/outils-pedagogiques/
- à l'attention des jeunes : http://www.planbelgique.be/jeunes/
- à l'attention des entreprises : http://www.planbelgique.be/soutenir-plan/entreprises/

  • 1. L'ecole d' Aubin - Neufchateau
  • 2. L'ecole d' Aubin - Neufchateau
  • 3. Le Plan Belgique
  • 4. Le Plan Belgique
  • 5. Le Plan Belgique
  • 6. La presse attend l'arrivee de Marie Gillain
  • 7. Les "grands eleves" attendent  l'arrivee de Marie Gillain
  • 9. Accueil par Mr Klinkenberg, Directeur de l'ecole
  • 11. L'emotion de Marie
  • 12.
  • 13. L'ancien Directeur" et une enseignante de Marie
  • 14. En reconnaissance des locaux
  • 15. Les plus jeunes eleves au travail
  • 16. Les plus jeunes eleves au travail
  • 17. Les plus jeunes eleves au travail
  • 18. Un artiste devant son oeuvre
  • 19. Concentration !
  • 20. Une artiste devant son oeuvre
  • 21. Au bac a sable
  • 22.  Au bac a sable
  • 23. L'heure du conte
  • 24. L'heure du conte
  • 25. L'heure du conte
  • 26. L'heure du conte
  • 27. L'heure du conte
  • 28. L'heure du conte
  • 29. L'heure du conte
  • 30. L'heure du conte
  • 31. L'heure du conte
  • 32. L'heure du conte
  • 33. L'heure du conte
  • 34. L'heure du conte
  • 35. L'heure du conte
  • 36. L'heure du conte
  • 37. L'heure du conte
  • 38. L'heure du conte
  • 39. L'heure du conte
  • 40. L'heure du conte
  • 41. L'heure du conte
  • 42. L'heure du conte
  • 43. L'heure du conte
  • 44. Representation personnelle du conte
  • 45. Representation personnelle du conte
  • 47. Confidence ....
  • 48. Au travail ...
  • 49. Concentration !!
  • 50. Agnes Denoel, attachee de presse de l'actrice, presente les objectifs de la journee
  • 54.
  • 55. Le Personnel enseignant de Marie
  • 59. Cecile Crosset a l'interview
  • 60. Marie entouree de ses anciens enseignants
  • 61. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 62. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 63. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 64. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 65. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 66. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 67. Accrochage des oeuvres de nos bambins
  • 68.
  • 69. Des artistes heureux
  • 70. Des artistes heureux
  • 71. Les " grands" de l'implantation
  • 72. Photo de groupe avec Marie
  • 73. Les droits de l'Enfant
  • 74. Les droits de l'Enfant
  • 75. Les droits de l'Enfant
  • 76. Marie, Anbassadrice de l'ONG Plan Belgique
  • 77. Marie et sa filleule vietnamienne
  • 78. Marie au Vietnam
  • 79. Marie et sa filleule vietnamienne
  • 80. La carriere de Marie Gillain
  • 81. La carriere de Marie Gillain
  • 82. Marie Gillain
  • 83. Prix et nominations de Marie
2321 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry