Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.

écrit par patrickthibaut
le 06/02/2010
Le Ravenstein

Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.

Les émotions autour d’un bon repas, avec les gens qu’on aime, sont toujours très fortes. Inviter quelqu’un à déjeuner ou à dîner est une preuve d’estime ou de reconnaissance. En fait un délicieux moment à partager. Quel meilleur endroit qu’un coin de table pour relater notre essai de la Volvo XC60 Drive? Quant aux tables ce sont celles de : « Le Ravenstein » et « Aux Petits Oignons ».

Cependant pour la clarté du récit nous avons décidé de regrouper nos ‘essais’ gastronomiques à la suite de notre essai auto.

Tout le monde s’y met…

En passant son XC60 à la traction avant, Volvo a extirpé son récent SUV compact des pénalités de l'écotaxe. Le fruit d'un travail minutieux.
Vu la chasse aux émissions de CO2, le marché national a, on le sait, rapidement basculé vers les petites voitures.

En quelques mois, le constructeur de Göteborg a ainsi constitué une gamme « DRIVe » qui couvre pratiquement tous les modèles, de la C30 d'accès à la marque à la XC70. Avec des résultats probants, fruits directs d'une combinaison de détails techniques savamment développés.

Moyennant quoi la gracieuse XC60, retravaillée dans ce sens dans sa versions 5 cylindres 2.4 Diesel DRIVe pourtant forte de 175 cv, ne rejette que 159 g/km de CO2 aux normes. Un petit exploit en soi ! Sur ce luxueux modèle, c'est le petit gain de poids (d'une cinquantaine de kilos) de la traction avant sur une transmission intégrale, conjugué à un certain nombre d'améliorations mineures mais exhaustives (diminution des frictions internes, pompage, pression d'injection, compression, réglage du turbo, etc), qui ont permis de passer des 199 g/km de l'exécution 4x4 2.4D 163 cv, aux 159 g/km de rejets de son pendant 4x2 2.4 175 cv.

Mais dans la « collection » DRIVe, à chaque modèle, son approche technologique particulière. Ainsi, le passage de 119 à 104 g/km de CO2 sur le coupé compact C30 1.6 Diesel Start/Stop de 110 cv doit en grande partie son non moins étonnant résultat à une meilleure pénétration dans l'air. Avec une grille de calandre aux entrées d'air colmatées (les ouïes inférieures suffisant au refroidissement du moteur), une assiette abaissée de 10 mm et la greffe de déflecteurs devant les roues avant et sous le châssis. Et pour pallier à la faible longueur du véhicule, un spoiler et un vrai diffuseur installés à l'arrière affinent un peu plus la traînée.

D'une façon générale, les Volvo DRIVe se signalent aussi par leurs rapports de boîte allongés, notamment en 3e et 4e, une gestion électronique spécifique, une huile moteur plus fluide, et aussi des pneus à faible résistance au roulement. Sans oublier, sur les C30, S40 et V50, la greffe d'une fonction Start/Stop, avec récupération de l'énergie au freinage, pour recharger la batterie.

Nos pauses saveurs :

Le Ravenstein à Bruxelles.

Le Ravenstein ou le renouveau. Ce lieu vénérable retrouve une jeunesse que l’on aurait pu croire disparue. Tous les bruxellois connaissent bien cette maison ancienne en briques rouges, voisine du Palais des Beaux-Arts. Personnage dynamique et entreprenant Daniel Verhoeft n’a pas résisté au charme du Ravenstein qu’il a complètement rénové en restant attentif à certains vestiges retrouvés lors des travaux.
Le chef Alain Bohné a débuté son métier à l’âge de 11 ans et ses divers stages l’on mené du Bijgaarden à la Villa Lorraine en passant par le Louis XV à Monaco. Régnant sur les fourneaux du Ravenstein, son but est d’en faire un grand restaurant avec des petits prix, donc d’en arriver à un rapport qualité/prix imbattable et ce qu’il nous a proposé en dégustation ne peu que confirmer ses vœux (rue Ravenstein,1 à 1000 Bruxelles - www.leravenstein.be).

Aux Petits Oignons à Jodoigne.

A l’extérieur. Une jolie villa contemporaine en briques avec une porte encadrée d’un arceau et d’une décoration florale des deux côtés. A l’intérieur. Chaque table est nappée de blanc et quelques petits tableaux de facture moderne jettent des notes de couleurs et de vivacité. Stéphane Lefebvre a fait l’unanimité auprès de la presse spécialisée alors qu’il était aux fourneaux du ‘Bistrot du Mail’. A présent, il dirige sa propre maison. Si ses recettes sont élaborées, elles n’en demeurent pas moins d’une louable simplicité en respectant le goût authentique des produits. Il aime également à manier les épices. Stéphane a reçu cette année un Bip Gourmand du Guide Michelin.
L’accueil et le service sont assurés avec gentillesse par Laetitia Haumont. Elle guide le client avec discrétion et un maître d’hôtel l’aide efficacement dans sa tâche. Une carte des vins, aux prix forts corrects, vous tend les bras. Votre choix pourra se faire via un menu à 28,00 ou 42,00 € ou encore la carte.
En conclusion : prix serrés, qualité et service sont les points forts de cette charmante maison (www.auxpetitsoignons.be).

Bon appétit et Bonne écoroute.

  • Le Ravenstein
  • Le Ravenstein
  • Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.
  • Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.
  • Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.
  • Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.
  • Découvertes gastronomiques au volant de la Volvo XC60 DRIVe.
  • Aux Petits Oignons, Stephane et Laetitia
1695 lectures
User default img
patrickthibaut