gsara, libramont, seniors, informatique,blog,laurence,schalkwijk,cours,etude,formation

écrit par ReneDislaire
le 07/04/2010
Mais oui, c'est l'ecriture d'Einstein

Jours de galère que ces jours-là. Une dizaine de seniors ont ramé toute une session de formation à la confection d’un blog, à Libramont. Des chiourmes âgés en moyenne de plus de 70 berges. Aucun d’entre eux n’y connaissait que dalle il y a trois ans.

Pari

C’est Laurence Schalkwijk qui a eu le courage, presque téméraire, d’entreprendre de former des seniors à l’informatique, en 2007. Et elle a réussi. Résultat : une centaine de bachelières et bacheliers.
Cette année elle a pris l’initiative, dans le cadre de son action au sein du GSARA, de détourner ses chers pensionnés du cours tranquille de leurs vacances de Pâques.
Le GSARA est un mouvement d’éducation permanente ; si le G est celui de « Groupe », nul ne sait si le S est l’initiale de « Socialiste », ou de « Social ».
Dur, dur, d’incorporer dans des citrouilles qui n’ont plus l’âge de Cendrillon les concepts de dreamwaver, balises, ou d’html, et des signes cabalistiques dont le plus facile à mémoriser est WPD 800584362723280204. Puisqu’on vous le dit.
Rien n’est contraire à vérité dans ce qui précède.

Performance

Mais quittons ce ton léger. Une cinquantaine d’élèves de Laurence planchent depuis des mois sur une étude des problèmes du troisième âge dans le Luxembourg, avec enquêtes, recherche de documentation, et propositions de mesures en vue d’objectifs à atteindre.
Le blog abritera et permettra de divulguer le fruit de ce travail.
Par ailleurs l’enrichissement intellectuel de tous ces élèves permet de pallier, chacun dans son milieu de vie et ses associations, la fracture numérique dont souffrent les personnes de grand âge, parfois même victimes de l’exclusion.

Délicatesses

Fine pédagogue, Laurence a prévu des moments récréatifs et de détente conviviale.
Le visite de la fille du père Noël.
Une tombola au profit de Télévie.
Des lunchs à la croûte de premier choix, d’autant qu’ils ne pouvaient être arrosés que d’eau.
Marie-Paule a amené des tartes en faisant croire que c’était son anniversaire, comme elle le fait tous les trois mois.
Au cours des breaks, Bernard, qui détient la plus grande collection du monde en la matière, captiva l’auditoire en parlant de sa grande passion : les poupées russes.

René Dislaire

liens
http://www.ardenneweb.eu/reportages/2010/le_gsara_l_age_d_or_et_les_serr...
http://www.ardenneweb.eu/reportages/2007/seniors_et_informatique_c_est_c...

  • Mais oui, c'est l'ecriture d'Einstein
  • On ne peut pas dire qu'on rigole
  • Les gauchers aussi, peuvent
  • Les volets sont clos
  • La viste de la fille du Pere Noel
  • La viste de la fille du Pere Noel
  • le pavillon flotte sur la marmite
  • <break>
  • appetit de lion, baguettes du Delhaize
  • Les tartes. Aux abricots,au pudding, au riz. Marie-Paule regale, pour son anniversaire, la douzieme fois en trois ans.
  • Vraiment, pour une pause, c'est une pose.
  • Bernard, qui aime les poupees russes. Il va s'en prendre une.
  • Bernard: il sait ouvrir les portes.
  • Quand il ne comprend pas, un homme reflechit, une femme sort son mouchoir (Montherlant).
1803 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire