MALMEDY « Les monologues voilés » ( Soirée AMAPAC )

Monologues voiles

Adelheid Roosen nous propose 12 monologues d’une exceptionnelle intensité, drôles, poétiques, émouvants, qui nous offrent le rare privilège d’entrer dans l’intimité des femmes musulmanes, sans fausse pudibonderie, ni voyeurisme...

A l’instar des Monologues du Vagin dans lesquels elle a elle-même joué aux Pays – Bas, Adelheid Rosen a, pendant de longs mois, interviewé plus de 70 femmes originaires de pays islamiques mais vivant aux Pays - Bas.

Elle nous propose 12 monologues d’une exceptionnelle intensité, drôles, poétiques , émouvants, qui nous offrent le rare privilège d’entrer dans l’intimité de femmes musulmanes, sans fausse pudibonderie ni voyeurisme.

Les 3 comédiennes arabo-belges nous racontent avec humour et émotion les rituels, les jouies, les désirs, les chagrins, les orgasmes, les pressions familiales, culturelles vécues par ces femmes aux prises avec leur culture d’origine et la confrontation avec l’Occident.

Entre oppression et émancipation, entre silence et révolte, entre indépendance et emprise culturelle, mais surtout avec humour, ces monologues nous proposent un regard neuf sur la « femme musulmane », un regard désencombré de clichés poussiéreux, de préjugés ignorants.
Les « Monologues voilés » ont rencontré un énorme succès en Hollande, à Berlin, à New-York et à Boston.

Textes et mise en scène : Adelheid Roosen assistée par Isabelle Wéry.
Avec Jamila Drissi, Morgiane El Boubsi, Hassiba Halabi,er Hoonaz Ghojallu.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Moi aussi, j’ai ôté mon voile »

Tout a commencé dans ma cuisine à Amsterdam. Cinq femmes marocaines m’avaient approchée pour diriger une sorte d’atelier théâtral. Dans ma cuisine, nous parlions de tout et de n’importe quoi, de vtravail, de hammam, de maternité, de pubis, d’intégration, d’intégrisme, ..
Je perçois vite qu’elles sont tiraillées entre leurs valeurs traditionnelles et nos valeurs européennes. C’était des femmes de la première génération, de celles qui ont découvert l’Europe par nécessité économique, et qui ont été confrontées de manière abrupte à une double perception culturelle du monde.
Quelques mois plus tard, j’ai été engagée pour jouer « Les Monologues du Vagin » de Eve Ensler. Nous avons tourné partout durant de nombreux mois … et plus je jouais, plus il me paraissait que ce texte s’adressait prioritairement à nos femmes « occidentales ». Très vite, j’ai eu envie de me plonger dans un hammam et d’entendre d’autres voix de femmes. Celles que nos sociétés stéréotypent dans une culture « double », celles dont on a peur parce que faute de connaître leur culture, on la fantasme.
Un jour, dans le bus alors que l’on tournait les « Monologues du Vagin », je me suis dit : « Il faut que moi aussi, j’enlève mon voile… et c’est là qu’est née l’idée des « Monologues voilés ». Je voulais partir à la rencontre de ces femmes musulmanes de la première ou de la seconde génération de l’immigration. J’ai le temps, plusieurs mois, pour rencontrer une septantaine de femmes musulmanes d’origines, d’âges et de milieux divers.
J’insiste sur « milieux divers » parce que nous avons tendance à contingenter la femme musulmane dans un quart-monde socio-économique. J’ai interviewé des Marocaines, des Turques, des Egyptiennes, des Somaliennes… les plus jeunes avaient 17 ans, les plus âgées 85 ans…
J’ai demandé à toutes ces femmes de me parler de leur relation au plaisir, à la tradition, au Coran, au viol, à la maternité, à l’homosexualité, à la circoncision, au désir, … Je voulais explorer par le vthéâtre la découverte de l’autre, démonter les a priori que les cultures de tous bords peuvent avoir respectivement l’une envers l’autre. Et surtout inviter ces femmes musulmanesà parler, à bousculer leurs barrières sur un plateau de théâtre.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix d’entrée
En prévente : 13 € ( Maison du Tourisme, Place Albert 1er à Malmedy / 080 / 33 02 50 )
Le soir de la représentation : 15 €