Voyage au Pays des Bulles…

Centre culturel Ispouteguy de Doulcon Pied de cochon Epernay et le vignoble Monument de Pennsylvanie Chateau de Chalons en Champagne Balade sur le Mau et Nau Camps Moreau Moulin de Valmy Monument US en Meuse Cimetiere US Meuse-Argonne La Meuse Pied de cochon et Biere de Valmy Meuse Nautic

Voyage au Pays des Bulles…
Episode 2 : La Marne et la Meuse.

Epernay dispute à Reims (www.tourisme-en-champagne.com), le titre de capitale du champagne. L’aristocratique et prestigieuse avenue de Champagne est le témoin de l’importance de cette activité pour la ville. Plusieurs grandes maisons ont leur cave à Epernay. Une visite dans le quartier des grandes maisons de production et de négoce du vin de Champagne permet de retrouver des noms illustres et de voir de nombreux immeubles cossus du XIXè de style Renaissance ou classique. Un endroit qui totalise 100 km de galeries creusées dans la craie, abritant des millions de bouteilles de champagne. Un sympathique endroit où déguster ce vin aux fines bulles pétillantes est, sans aucun doute, au C. comme Champagne (www.c-comme.fr), en plein centre, initiation et délices pour les papilles vous y attendent. Avec ses 30 000 ha de production le cœur du vignoble bat à Epernay. Un agréable restaurant, également en plein centre, le Kobus (www.latablekobus.com)vous permettra de continuer votre dégustation tout en vous rassasiant.

Châlons-en Champagne (www.chalons-tourisme.com). Ville d’échanges depuis plus de dix siècles, riche d’un patrimoine architectural remarquable, Châlons offre une douceur de vivre qui séduit dès le premier abord. De beaux immeubles à pans de bois, en appareillage champenois (alternance de briquer et de craie) ou en pierre dure et en craie. De paisibles jardins et cours d’eau et canaux apportent un charme supplémentaire à cette cité qui a un pied de chaque côté des bords de la Marne. L’Office de Tourisme vous propose des ballades en barque à moteur sur la Mau et la Nau. Le circuit, commenté, d’environ 45 minutes vous permettra d’admirer sur un angle insolite de nombreux sites et monuments chalonnais et de découvrir plusieurs ponts dont le plus ancien date de 1580 – le Pont des Mariniers.

En route pour Sainte-Ménehould qui a vu naître Dom Pérignon et qui fut souvent placée au cœur de l’histoire (fuite de Louis XVI, Valmy et la Grande Guerre). C’est une jolie petite ville aux portes de l’Argonne, implantée à l’orée de la forêt. Pittoresque, la ville haute a conservé des airs moyenâgeux. Rues, ruelles et sentes escarpées conduisent le promeneur à travers le passé. Tout autour, la ville basse s’est reconstruite au XVIIIè. Une spécialité à goûter, des balades à pied ou en VTT… il y a de quoi faire. Quant à la spécialité – outre la bière de Valmy il s’agit du pied de cochon à la Ste-Ménehould (pas moins de 38 heures de cuisson emballé dans des bandes de tissu…). A peu de kilomètres vous pourrez visiter le ‘Camp Moreau’ endroit fort intéressant qui comment un camp de ‘repos’ allemand se composait le tout à très peu de kilomètres de la ligne de feu (www.argonne.fr).

Les forêts d’Argonne nous permettent de passer dans le département de la Meuse (www.tourisme-meuse.com). Ici, moins de bulles mais plus de recueillement car la Marne reste tristement connue comme terre de carnages en 14-18.
Alors en route… Tout d’abord le ‘Cimetière américain de Meuse-Argonne. Avec ses 14 246 croix, le mémorial de Romagne est la plus importante nécropole américaine d’Europe. Son organisation et son architecture font de lui un site incontournable si on veut saisir ce que les américains entendent par ‘Devoir de Mémoire’. Et nous voici au ‘Monument Américain de Montfaucon’. D’une hauteur de 60 mètres il est surmonté d’une statue symbolisant la liberté, elle fait face à la ligne de front de la 1ère Armée Américaine au matin du 26 septembre 1918 lorsque l’attaque débuta. Et puis, tout proche, le ‘Monument de Pennsylvanie’ de Varennes-en-Argonne en l’honneur des soldats de la 28ème Division US qui était chargée du secteur de Varennes. Ce monument porte l’inscription porte l’inscription ‘Le Droit est plus précieux que la Paix’. Mais la cerise sur le gâteau fut sans aucun doute la visite, à Romagne-sous-Montfaucon, du ‘Musée 14-18’ de JP De Vries. Un passionné de l’histoire personnelle des soldats envoyés au front. Il a collectionné depuis 1976 de nombreux objets, témoins muets de la vie quotidienne du soldat derrière le front, dans les cantonnements, les villages occupés (www.romagne14-18.com/fr). A peu de distance un arrêt s’impose au ‘Restaurant du Commerce’ à Aubeville (www.hotelducommerce-aubeville.com) Tout bonnement incroyable ce que certains restaurateurs peuvent vous concocter pour 20,00 € (menu quatre services) et ce tant en quantité qu’en qualité. Il est indéniable que si nous pouvions déplacer dans l’espace ce restaurant et le placer au cœur d’une grande ville le prix du menu pourrait être multiplié par 2 et tout le monde resterait fort content… Autre chose que de ‘chipoter’ sur quelques pourcent avec la TVA !

Pour ceux, qui comme nous, n’apprécient vous pas trop les chambres d’hôtes, nous leur recommandons toutefois une nuitée chez Edith (www.leschambresdelavillehaute.fr) à Dun- sur- Meuse. Chez Edith votre intimité sera respectée, tout en respectant les us de la ‘charte’, en effet vous y trouverez, outre de superbes chambres, la WIFI, la TV et le tout dans une maison vraiment super. Et, de plus, le mari d’Edith brasse une bière de qualité. Toujours à Dun : une balade en bateau sur la Meuse est possible. Nul besoin de permis pour devenir capitaine. Après une courte initiation vous serez prêt. Tout comme une visite au Centre Culturel du Val Dunois Ipoustéguy. Ce site accueille la plus grande collection au monde des œuvres de Robert Ipousteguy le sculpteur et peintre contemporain (www.dun-sur-meuse.com). Pour vous restaurer voici une adresse bien sympa : Les Colimençarts avec ses produits du terroir de qualité bien cuisinés

Mais, nous aimons terminer nos découvertes touristiques par une petite ‘douceur’. Alors, pour un Belge, quelle meilleur ‘douceur’ qu’une bonne bière bien fraîche ? Voilà pourquoi nous nous trouvons attablés devant une ‘Bière de Charmois’ dans le village de Mouzay. Alain Bonnefoy a été ‘étudier’ le brassage à Orval. Tant qu’à faire autant aller chez des pros ! Le résultat, ou plutôt les résultats – puisque blonde et brune est fameux. A. Bonnefoy sait parler de ses bières et on sent qu’il aime ça et nous aussi. A votre santé et à tout bientôt.