5 règles pour être cool à Rock Werchter

écrit par admin
le 02/07/2011

5 règles pour être cool à Rock Werchter
Rock Werchter approche à grands pas. Pratiquement complet, le festival accueillera, cette année encore, des milliers de jeunes épris de musique à Werchter. De nombreuses marques seront également présentes à Rock Werchter. Studio Brussel et InSites Consulting ont cherché à découvrir ce qui est cool (et ce qui ne l'est pas) pendant les festivals, mais aussi à identifier les raisons sous-jacentes. A cet égard, InSites Consulting a demandé à une cinquantaine de festivaliers de différentes tranches d’âge, à Rock Werchter l'année passée, de prendre pendant quatre jours des photos de ce qu’ils estimaient ‘cool’ ou, au contraire, ‘pas cool’ du tout. Ils ont ainsi fourni plus de 1.200 photos, réalisées par leurs soins et commentées, que l’agence a analysées.
« A la suite de notre grande enquête sur les festivals de l'an dernier, nous savions déjà que tout ne tourne pas autour de la musique et que l'ambiance est tout aussi importante », indique Jan Van Biesen, responsable réseau de Studio Brussel. « A travers cette enquête, nous voulions examiner de manière plus créative quels aspects d’un festival sont appréciés sur place et pourquoi ». Les photos des jeunes qui dormaient ou lisaient des magazines pendant les concerts ont, par exemple, été qualifiées de ‘pas cool’. « Un festival de plusieurs jours comme Rock Werchter fait aussi la part belle à la fraternisation avec des personnes que l’on connaît ou pas et permet d’échapper au train-train quotidien et de s’en donner à coeur joie ensemble dans le très temporaire ‘Etat-cité’ qu’est Rock Werchter », affirme Joeri Van den Bergh, Managing Partner d’InSites Consulting. « Un comportement asocial sur une prairie comme celle de Werchter, où tout tourne autour de la communion et de l’unicité de l’expérience, est dès lors rejeté par les jeunes d'aujourd'hui. »
Différentes grandes tendances se dégagent des 1.240 photos prises par les visiteurs. Les cinq principales sont :
1 Souvenirs et surprises
Il est ici question d’un festival où l’on vit ensemble la musique et toute l’ambiance qui l’entoure. Souvenirs, sous-vêtements improbables arborant des textes hors du commun, personnes étranges, coiffures bizarres, textes grivois rédigés sur des calicots… Il s’agit de gadgets exclusifs, uniquement disponibles à Rock Werchter et qui permettent ensuite de se souvenir de l’événement. « Cette génération est avide de stimuli », souligne Van den Bergh qui a récemment publié l'ouvrage ‘How Cool Brands Stay Hot – Branding to Generation Y’. « Un exemple ? Le concert de Pink, l’année passée, a surpris tout le monde, ses admirateurs comme ses détracteurs. La chanteuse n’est pas simplement apparue sur la scène, mais est tombée d’une grande boîte. De même, elle a profité d’une grande boule transparente pour rouler sur le public. On souhaite participer à de telles expériences pour pouvoir en parler ou écrire dessus sur sa page Facebook ensuite. »
2 Veillez les uns aux autres et à l’environnement
Les festivaliers ont pris des photos de boules antibruit, de tatouages vraiment très laids (avec la mention qu'il est dommage qu'ils soient si difficiles à enlever), de la saleté qui reste sur le terrain une fois tout le monde parti et des destructions occasionnées. La jeunesse d’aujourd’hui est respectueuse du corps humain, de l'environnement et est de plus en plus attentive au futur.
3 Luxe
Que penser d’un frigo, pour maintenir son repas au frais sur le site ? Ou de points de courant pour recharger son téléphone ou ses appareils électriques ? Ou de la possibilité, au Joe Piler Saloon, de boire de la bière Jupiler dans de grands verres en verre plutôt qu’en plastique ? Le luxe n’est plus un vice sur un festival. Une tente sans point de recharge GSM est not done. On doit retrouver sur le terrain le luxe que l’on a chez soi. Le Rockvillage, ouvert depuis trois ans et qui compte 200 chalets en bois avec lits, douche chaude, jacuzzi et petit-déjeuner avec journal, en est une belle illustration. Il affiche d'ailleurs complet tous les ans.
Communiqué de presse - 28-06-2011
© InSites

1270 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.