Achouffe (Houffalize): chez Teugels, sanctuaire de la cuisine à la Chouffe

écrit par ReneDislaire
le 28/05/2011
Achouffe (Houffalize): chez Teugels, sanctuaire de la cuisine à la Chouffe

Visite à un chef vénérable: Jean-Luc Teugels
Une sole nappée aux crevettes grises goûte mieux à Ostende qu’à Strasbourg !
De même, naturellement, le sanctuaire de la gastronomie à la Chouffe, on le trouve à Achouffe…
Si en plus, il arbore l’enseigne du « Restaurant de la Brasserie d’Achouffe », et que le patron est Jean-Luc Teugels qui porte la toque dans ce petit hameau depuis 1982, l’année de la fondation de la brasserie, on peut se dire qu’on franchit la bonne porte.

Un cadre renouvelé
Depuis décembre 2010, le restaurant s’est transféré dans la salle à manger la plus ancienne de la Vallée des Fées, près de la chapelle plus que centenaire, en bordure du ruisseau de Martin-Moulin.
L’espace est agréablement aménagé autour d’une banquette centrale qui encercle un feu de cheminée. Le décor tout en sobriété renforce l’intimité que peut favoriser le chatoiement capiteux des bûches attisées sous une buse monumentale.
En saison estivale, 90 personnes peuvent s’attabler à la terrasse.

Les spécialités à la Chouffe
Le plat typique proposé à votre appétit est le lapin à la Chouffe.
Pour 29 euros, Jean-Luc vous sortira des cuisines, la cache de sa femme Michèle, un menu composé d’une terrine à la Chouffe, de cuisses de lapin à la Chouffe, d’un fromage affiné à la Chouffe (le Patachouffe), et, pour clore, d’un sabayon tout autant à la Chouffe.
Il peut aussi vous recommander une entrecôte à la Chouffe et au bleu d’Auvergne, réputée pour son goût généreux et rustique.
Les amateurs se régaleront également de plats du jour, comme des carbonnades à la Chouffe.
Dans votre assiette de lapin à la Chouffe, toujours accompagné d’une salade, il vous sera servi deux cuisses (18,5 euros), ou tout aussi volontiers, pour les petites faims, une seule cuisse (13,50 euros)

Les classiques
L’Ardenne, c’est aussi des classiques, où la truite meunière triomphe hiver comme été.
Dans cette région de randonnées, vous pourrez opter pour « le menu des promeneurs » : croquettes de fromage, boulet(s) à la sauce liégeoise, mousse au chocolat.
Il existe aussi un menu-enfant à 7 euros, avec du poisson ou du poulet parmi les choix.

Les en-cas et gourmandises
A toute heure, pour 6 euros, sustentez-vous d’un croque-monsieur, d’une lasagne, ou autre mini-assiette.
Et en terrasse, toujours avec la Chouffe comme ingrédient plus ou moins décelable, la crêpe, le tiramisu, le moelleux au chocolat, le sabayon agrémenté d’une boule de glace, autant de gourmandises maison préparées par Michèle.
Le « fameux » sabayon est à commander pour deux personnes (6 euros p.p.)

Le secret du sabayon révélé


Jean-Luc révèle sa recette de sabayon à la Chouffe sur internet

Ouvert tous les jours en période de congés scolaires. Fermé le mardi et le mercredi hors saison.
Réservations : soit en téléphonant au 061/28.94.55, … soit en passant boire un verre la veille.

René Dislaire

  • Achouffe (Houffalize): chez Teugels, sanctuaire de la cuisine à la Chouffe
  • 5441
  • 5443
  • 5444
  • 5445
  • 5447
  • 5452
  • 5453
  • 5455
  • 5456
  • 5457
  • 5459
  • 5473
  • 5477
2422 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire