Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.

écrit par patrickthibaut
le 19/04/2011
Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.

Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.

Les émotions autour d’un bon repas, avec les gens qu’on aime, sont toujours très fortes. Inviter quelqu’un à déjeuner ou à dîner est une preuve d’estime ou de reconnaissance. En fait un délicieux moment à partager. Quel meilleur endroit qu’un coin de table pour relater notre essai de la Mercedes Classe R? Quant à la table c’est celle de : «Le Petit Axhe » à Waremme.

Cependant pour la clarté du récit nous avons décidé de positionner notre ‘essai’ gastronomique à la suite de notre essai auto.

La Classe R de Mercedes-Benz fait un peu figure d’extraterrestre sur nos routes. Pas vraiment monospace, pas vraiment break, pas vraiment berline de luxe. Mais un peu tout cela à la fois. Avec ses deux empattements (long ou court) et ses multiples configurations de sièges, elle s’inscrit dans ce que la marque allemande a elle-même définit comme le Grand Sports Tourer. « Grand », c’est pour la taille, « Sports » c’est pour son dynamisme, et « Tourer » c’est pour ses qualités de grande routière. A l’instar de sa cousine la Classe M (ML), la Classe R est construite et assemblée de l’autre côté de l’Atlantique, dans l’usine américaine de Tuscaloosa.

De grosses évolutions ont eu lieu sous le capot. En Diesel, la gamme démarre avec la version R 300 CDI d’une puissance de 190 cv. Au-dessus, la version R 350 CDI culmine à 231 cv, avec la boîte automatique 7 G-Tronic. Le couple est énorme : 620 Nm, contre 540 pour l’ancienne version. Comme sur une américaine, le levier de la boîte automatique se situe derrière le volant de la Classe R. Heureusement, on s’y fait vite. La boîte possède d’ailleurs des palettes pour monter et descendre les rapports au volant. Il s’agit de la même boîte 7 G-Tronic que celle montée sur le Classe R 320 CDI au lancement du modèle. Cette transmission est un modèle de douceur, et se marie parfaitement avec la Classe R. La Classe R 350 CDI apparaît taillé pour les longues distances. Sa conduite est reposante à défaut d’être passionnante. La Classe R n’est pas conçu exclusivement pour son conducteur, mais pour l’ensemble des occupants. Au niveau de la sécurité, la Classe R n’est pas en reste avec un arsenal impressionnant : calculateur de collision ARCADE avec capteur de retournement, ESP et BAS, appuie-tête avant actifs NECK-PRO, avertisseur de perte de pression des pneus, airbags frontaux, latéraux et rideaux pour les 3 rangées de sièges, PRE-SAFE… L’habitacle a également été revu avec une finition en progrès et de nouveaux matériaux. Le combiné d’instruments est inédit, avec une graduation en 3D, un rétro éclairage blanc, et des cerclages intérieur et extérieur en chrome mat. Les designers intérieur ont travaillé dans le détail, avec de nouvelles applications design chrome mat, de nouveaux inserts décoratifs, et des sièges redessinés avec de nouveaux coloris. L’habitabilité est un point fort de la Classe R, avec plusieurs configurations pouvant accueillir jusqu’à 7 passagers. Dans cette dernière configuration, le coffre est alors réduit à un volume modeste de 225 dm³. La version longue ne dispose pas d’un coffre beaucoup plus grand en 7 places ( 295 dm³), puisque le châssis long passe par une augmentation de l’empattement. La version longue est destinée à favoriser l’espace au second rang avec des places arrière dignes d’une limousine.

La modularité reste une qualité majeure de la Classe R. En configuration 2 places, la capacité du coffre passe à 2385 litres, avec une longueur de chargement de 2,16 m de long. Le coffre peut contenir 601 dm³ en configuration 5 places pour la version courte, et 684 dm³ en 5 places version longue. Même si elles condamnent en grande partie le coffre, les deux places situées au troisième rang ont le mérite d’être des sièges confortables, loin des strapontins rigides de certains SUV et monospaces.

Longue ou courte, deux ou quatre roues motrices, quatre, six ou sept places : la Classe R n’a quasiment pas de concurrentes sur le marché automobile.

Notre pause saveur :

« Le Petit Axhe » (www.lepetit-axhe.be).
Depuis bientôt 25 années, Patricia et Christian Claes continuent leur chemin dans la discrétion mais en conservant des valeurs magnifiques : une qualité de produits irréprochable, des saveurs magnifiées avec justesse, une créativité mesurée et maîtrisée. Le Petit-Axhe vogue sur des certitudes bien établies. Christian Claes se balade au gré des produits du marché et nous offre une cuisine saine, pertinente, intuitive et de caractère. En salle, c'est Patricia, le chef. Et en parfait relais de son cuisinier de mari, elle dirige dans l'enthousiasme et un grand sourire une salle confortable lovée dans une maison au cadre chaud et contemporain , à deux pas du centre de Waremme. Et le rapport qualité/prix est exceptionnel.

Bon appétit et bonne route.

  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Découverte gastronomique avec la complicité de la Mercedes Classe R.
  • Le Petit Axhe
  • Le Petit Axhe
  • Le Petit Axhe
  • Le Petit Axhe
  • Le Petit Axhe
1159 lectures
User default img
patrickthibaut