Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air

écrit par admin
le 08/07/2011
Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air

Pour sa 7ème édition, l’exposition annuelle PAS à PAS se mue dans un symbolique Main dans la Main
Rencontre intime et cependant monumentale entre cinq sculpteurs dont les œuvres s’épanouiront dans un parc de deux hectares imaginé, entre étang et dédale de haies et d’arbustes, pour mettre sculptures et installations en naturelle scène.
Du 3 septembre au 2 octobre 2011, œuvres de Babette Baibay, Jan Verschueren, Claudine Bodson, Fabrice Bellery et Brigitte Danse.

7 ans déjà que le rendez-vous est marqué en lettres majuscules dans les agendas des amateurs d’art et de jardins inspirés : depuis 2005, l’exposition PAS à PAS a réuni des centaines d’œuvres et de sculpteurs dans le vaste parc de l’artiste Brigitte Danse non loin de Liège sur la route qui conduit à Spa.
Chaque édition apporte son lot de rencontres, de découvertes et de succès portés par la belle créativité d’une exposition en renouvellement constant. Cette année, ils seront cinq artistes à investir les lieux, cinq comme les doigts de la main, car, au plus grand nombre, Brigitte Danse a préféré la complicité d’un partage quasi intime au diapason des personnalités de chacun.

Un lieu en « art-monie »
« L’idée a germé en 2002 : transformer les deux hectares de prairies autour de la maison en un espace de nature créé pour accueillir dignement des sculptures, parfois monumentales, et les révéler au mieux  de leur potentiel» raconte Brigitte Danse qui rêvait de rassembler autour de ses propres sculptures et fontaines les œuvres d’artistes amis et avait constaté que les lieux d’expositions adéquats étaient rares.
Trois ans plus tard, les prés entourant maison et atelier avaient fait place à un plan d’eau et un étang, un parc en pente douce sur deux niveaux et des arbustes indigènes plantés en haies selon un circuit déambulatoire.
Ainsi est né un véritable parcours végétal rythmant la visite sur un mode déambulatoire, ménageant l’effet de surprise, offrant aux artistes la confidentialité d’un écrin de verdure. Au début du printemps dernier, Brigitte a ajouté des plantations d’osier dont le feuillage vibre doucement au vent tout en formant de délicates chapelles. Esprit et formes, styles et matières alternent, dialoguent avec la végétation et le plein air tandis qu’ici et là, bruisse l’eau des fontaines.
« Je souhaite que l’exposition de sculptures variées et fontaines d’art permette de réaliser combien l’œuvre d’art habille la nature, devenant son ombre ou sa lumière, ouvrant des champs insoupçonnés à l’imaginaire de chacun » précise Brigitte Danse en rappelant que le jardin n’a pas forcément besoin d’être grand ou luxueux pour devenir le terreau d’une symbiose toute personnelle.

Comme les cinq doigts de la main
Solitaire face à la pierre qu’elle sculpte ou à l’acier qu’elle tord, Brigitte Danse ne l’est ni dans l’art, ni dans la vie. Création et complicité riment, les visions et les sensations s’échangent, la sympathie surgit, entre artistes, avec le public. Lors des symposiums et expositions internationales auxquels elle prend part régulièrement tout comme à Adzeux, chez elle, dans ce parc qu’elle fait vivre avec enthousiasme.
Tout en restant fidèle aux variations de matières et de genres, Brigitte a éprouvé le besoin de recentrer l’exposition PAS à PAS sur un rendez-vous plus personnel avec les artistes : « J’avais envie d’une présence affirmée de trois ou quatre artistes invités à présenter davantage d’œuvres, à se révéler en profondeur » confie Brigitte Danse. Un choix sensible qui prend en compte son intérêt et son attachement tant à l’artiste qu’à l’individu. C’est en cela que cette nouvelle exposition sera révélatrice de liens complices, au-delà du tangible. Et c’est ainsi qu’est né l’indispensable nouveau titre de l’événement « MAIN dans la MAIN », avec la convivialité et la libre circulation des inspirations au rendez-vous. Tout comme l’art de Brigitte, il était essentiel que les quatre artistes invités apprivoisent des matériaux divers, principalement la terre, le métal et la pierre.
Babette Baibay
« Ce que j’aime de Babette, c’est son émancipation, sa liberté, son non-conformisme. C’est pour moi une belle personne, sensible et farouche tout à la fois. Elle a toujours innové, défendant l’art et les artistes, s’engageant dans les installations. Un genre particulier que l’on commente souvent de ‘facile’ et qui, pourtant est un exercice exigeant. Il y a de la légèreté dans le travail de Babette, des messages aussi, une histoire » commente Brigitte Danse. En témoignent assurément ses œuvres, minimalistes et poétiques, et leur titre : « Les flonflons du cœur » ou encore ‘Les fleurs de mon jardin » qui donnent une deuxième vie à des souches d’arbres centenaires.
Claudine Bodson
La marque de création de Claudine Bodson, c’est la terre qu’elle a touchée pour la première fois en 1993. Brigitte Danse n’envisageait pas ‘MAIN dans la MAIN’ sans la présence de cette artiste qui a déjà participé à quelques unes de ses précédentes expositions. « Claudine, c’est la gentillesse, la générosité incarnée. J’aime l’harmonie qui se dégage de ses sculptures en terre. Sa maîtrise de la technique de la cuisson au four à papier est remarquable. C’est un travail très sensible qui requiert le talent de l’exécution allié à l’intuition. C’est pur et beau »
Jan Verschueren travaille le métal, mais aussi la terre pour créer ses sculptures. D’elles, Brigitte apprécie le fantastique allié au figuratif. « C’est une œuvre tout à la fois virile avec cet acier découpé, tranché, patiné qui figure des machines ou des instruments, des personnages à la forte personnalité. Et en même temps, il ressort un certain romantisme, de l’humour aussi ». Aux visages et mains, la terre, il est vrai, confère une vibration particulière. Presque vivante.
Fabrice Bellery. « Un coup de cœur, une première rencontre avec un ‘jeune’ artiste qui n’est pas encore venu à Adzeux » s’enthousiasme Brigitte. De la pierre bleue, Fabrice fait surgir un monde d’animaux, de femmes, du lutins et autres figures imaginaires, de musique … C’est une œuvre librement inspirée où l’étrange côtoie le rêve … ou la vie.
Brigitte Danse
Les sculptures de Brigitte Danse sont d’acier, de pierre et de terre, parfois de papier mâché, de verre,
de polyestère, des fibres, de bois. Toutes témoignent de l’ouverture d’esprit et la curiosité de Brigitte, d’une identique maîtrise technique au service d’un imaginaire célébrant la Vie dans ses formes multiples. Poésie, sensualité et légèreté, humour, douceur et vigueur, mélancolie aussi, mystère parfois, beauté du geste toujours. Celui de jambes d’acier fendant joyeusement l’azur du ciel ou le doux abandon d’un dos voûté. A moins qu’il ne s’agisse d’un voyage suggéré : l’eau qui coule de la pierre, des bateaux posés sur l’étang, une araignée sur sa toile …

MAIN dans la MAIN, exposition de sculptures et fontaines en plein air
Louveigné (Sprimont) - Rue d’Adzeux, 16
Du 3 septembre au 2 octobre 2011.
L’exposition est accessible les samedi et dimanche de 14 à 19 heures et sur rendez-vous.
Accès libre. Renseignements sur l’exposition et sur Brigitte Danse : www.brigittedanse.be
Tél. 0474 698 438

Marylin Herrmann

  • Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air
  • Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air
  • Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air
  • Exposition-promenade de sculptures & fontaines en plein air
1561 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.