Le roi, le lion, et le thon con

Caricature du Roi par Jacri pour notre magazine Caricature du Roi par Jacri pour notre magazine Caricature du Roi par Jacri pour notre magazine Caricature du Roi par Jacri pour notre magazine

21 juillet 2011. Jour des récompenses. Le roi ne l’a pas créé baron, mais il l’a proclamé célèbre. C’est encore mieux. Qui ça ? Walter Bagehot.
La Joconde est incontestablement la plus célèbre des femmes. Est-elle la perfection ? ça se discute.
Marc Dutroux a gagné en son temps d’être le plus célèbre des Belges, Josef Fritzl des Autrichiens, et Monseigneur Vaan Geluwe est toujours le plus célèbre des évêques belges.
Qu’est-ce qui lui a pris, au roi, la gravité seyante, sicut leo rugiens, rugissant comme un lion, d’avoir recours à un sujet de la reine Victoria, sa parente du siècle antépénultième?
Pourquoi donc a-t-il voulu que ce constitutionnaliste ni célèbre (on l’aurait su), ni éminent (il l’aurait dit) assure la pertinence du fondement de son lourd discours ?
Le Palais a-t-il voulu faire comprendre que ceux que nous avons élus sont des thons ?
Et que si nous avons élu des thons, c’est que nous sommes des cons ?
Un célèbre peintre anglais, Winston Churchill, que la reine a fait sir, a dit :
« Le meilleur argument contre la démocratie, c’est de discuter cinq minutes avec un électeur moyen ».
Le signal fort du roi, dans son discours, n’est-il pas qu’il serait temps de déconstitutionnaliser la monarchie ?

René Dislaire

Liens:
Discours du 21 juillet: le roi hausse le thon
Le roi, le nègre, et la constitution