Malmedy De véritables élèves européens à Xhoffraix et à Géromont

écrit par francois.detry
le 05/12/2011
"Tintin" devant la classe

Depuis de nombreuses années, les élèves fréquentant les deux implantations communales de Xhoffraix et Géromont participent aux multiples activités découlant de l’inscription de leurs écoles au projet européen « Comenius ». C’est ainsi qu’ils ont déjà eu l’occasion de partir en voyage, d’élaborer un livre de recettes traditionnelles avec des élèves français et bulgares ou encore de confectionner un calendrier avec des classes issues de cinq pays. Une récompense leur a été récemment attribuée à savoir le label « Comenius » en raison de leur implication dans des projets à l’échelle de l’Europe, un programme qui favorise les échanges et la coopération entre des écoles des quatre coins du continent. Si, chaque jour, ils rejoignent leur école respective, les élèves sont aussi ouverts sur l’Europe et ses diversités, désireux d’en savoir plus sur le monde qui les entoure. Pour cette raison, une plaque vient d’être inaugurée en présence des responsables communaux et de « Tintin » ( alias Jean-Pierre Talbot, lui-même instituteur à la retraite ), une reconnaissance pour les jeunes acteurs bien sûr mais aussi pour le dévouement des enseignants qui se sont efforcés au fil des années de mettre sur pied des programmes originaux pour leurs élèves qui se sont succédé. Et l’aventure se poursuit. Ainsi, le projet retenu pour cette année scolaire consiste à créer un jeu belgo - franco - anglais en collaboration avec des camarades français de l’école « Hameau de Serigny » ( Charente Maritime ) et d’autres d’une classe anglaise issue d’Enfield ( grande banlieue de Londres ) . Ce jeu, sur le mode du célèbre Cranium, mettra en lumière des personnages originaires des trois pays. Pour ce faire, des courriers ont été échangés entre les écoles et une rencontre internationale est également programmée sur l’île d’Oléron au mois de mars, histoire de rencontrer d’autres petits citoyens européens et de profiter d’un échange enrichissant. C’est bien cela, à vrai dire, l’objectif du programme de Comenius dont découlent de nombreux apports très concrets pour la classe au niveau de la pédagogie, de la culture, de la citoyenneté, de la créativité et de l’ouverture sur le monde. Si l’enseignement peut se faire de manière livresque, rien de tel que de se rendre sur place, de rencontrer des gens, de permettre aux élèves de découvrir d’autres personnes. Les écoles de Xhoffraix et à Géromont ont opté pour cette formule.

François DETRY
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Projet 2011-2012
--------------------------------------
Thème : Je joue comme hier et "Jeu" m'amuse avec d'autres aujourd'hui.

Partenaires : - Ecole élémentaire publique Hameau de Serigny
- St Mary's RC Primary School Durants Road, Ponders End, Enfield, England

Enseignants participants :
 Isabelle Volders, Virginie Wathelet, Bernard Guilleaume, Katelyn Fohnen, titulaires de classe
 Jean-Michel Hazée, MS morale
 Monique Koch, Stéphanie Wambecq, MS 2ème langue
 Dany Noël directeur d'école et coordinateur du projet au niveau des 3 pays.

Idée générale:
Les enfants aiment jouer! Nous souhaitons développer leur esprit européen et promouvoir la culture européenne par l'organisation d'activités dans le domaine du jeu :découvertes de jeux anciens (rencontres intergénérationnelles), de jeux de différents pays et de différents types (coopération, éducatifs, jeux de cartes...). Les valeurs prônées sont la coopération et la tolérance, le jeu en équipe et le respect de l'autre. Au niveau des adultes, l'objectif serait de constituer un dossier sur l'apprentissage par le jeu dans une ou différentes matières. La création d'un jeu devrait permettre aux enfants de mieux mettre en valeur le patrimoine local ou national.

Objectifs :
Cinq objectifs sont communs:
a) échange de courrier sous forme de cartes postales pour mieux se connaître et connaître, partager les activités qui ont lieu dans chaque école et faire prendre conscience aux élèves de l'importance de la pratique des langues étrangères; certains échanges se feront dans une langue autre que leur langue maternelle. (Mascotte : Ludo)
b) création d'un jeu par les élèves des différents pays : personnalité, site et Europe
c) une mobilité d'élèves. (au minimum avec une rencontre en France : Oleron
d) un dossier pédagogique sur l'importance du jeu dans l'apprentissage.
e) lors des mobilités des adultes: faire découvrir à chaque fois un jeu à l'école qui accueille.
Chaque école aura l'occasion de poursuivre un objectif particulier selon ses spécificités. (Dans le cadre du thème général du projet ainsi la France se propose de faire des rencontres bilatérales avec l'Angleterre; la Belgique, de tracer des jeux dans les cours de récréation. Pour les autres, cela reste encore à définir. )

Impact :
Pour les élèves: il s'agit d'un projet concret qui part de leur vécu et qui peut les amener à développer leur imagination, leur sens artistique, leur utilisation de l'ordinateur et leurs connaissances dans la phase de création. De plus la notion de plaisir du jeu sera présente tout au long du projet. Le fait de se préparer à une rencontre avec d'autres élèves "booste" leur envie de pouvoir communiquer. La réalisation d'un jeu permettra de développer leur sens artistique: cet outil doit être attrayant. Il faudra travailler avec un graphiste professionnel, choisir parmi une palette de couleurs, être clairs dans les consignes. Que de compétences à mettre en oeuvre!
Pour les enseignants: il s'agit d'un projet qui propose des compétences transversales et qui leur permettra de (re)découvrir les systèmes éducatifs des pays partenaires: ils pourront ainsi échanger et peut-être de renouveler certaines pratiques pédagogiques. Ils auront ainsi l'occasion d'aider leurs élèves à mieux connaître leur milieu, à favoriser des rencontres dans le cadre de la recherche de jeux anciens, de favoriser des comportements de fair-play dans le cadre des jeux vécus en classe.

Valeur ajoutée européenne
Le projet peut permettre de découvrir une nouvelle dimension interculturelle au niveau européen avec l'avantage qu'il est concret (tout le monde a joué dans son enfance). De plus, en intégrant plusieurs générations dans le projet, nous espérons pouvoir renforcer l'esprit européen de chacun. Certains jeux disséminés sur le continent ont des origines communes qu'il serait intéressant de découvrir avec leurs variantes. Ils verront que l'Europe n'est pas un concept abstrait mais qu'elle se construit au quotidien et que les enfants d'ailleurs jouent comme eux. Pour les enseignants, l'Europe s'inscrit dans un projet qui figure dans un projet d'établissement. Une dynamique s'installe grâce à l'envergure du projet. L'école en retire une certaine notoriété et les enseignants volontaires qui s'inscrivent dans le projet partagent des moments privilégiés en recevant les partenaires ou en découvrant leur région.L'enfant doit se rendre compte par lui-même de l'intérêt d'apprendre une langue étrangère. Quand il recevra une carte postale ou une lettre d'une autre école écrite dans une langue étrangère, quand la classe recevra un jeu et qu'il aura envie d'y jouer, il se trouvera devant un obstacle, un défi à relever: celui de comprendre le message des correspondants ou la règle du jeu qu'ils auront envoyé. Nous lui donnerons les moyens de le faire mais il comprendra sans doute le bonheur de comprendre les autres. Lors de la rencontre programmée, il devra accepter de découvrir les autres dans des ateliers ou des activités ludiques. L'idée est de lui apprendre à dépasser le stade de la première impression et d'accepter les différences. Dans le cadre des rencontres d'adultes, nous mettrons en commun des approches pédagogiques ou des jeux qui peuvent aider aux apprentissages ou à la compréhension de certaines situations. L'idée est d'utiliser ce moyen pour inculquer des valeurs aux jeunes. Grâce à la création d'un jeu, nous aurons l'occasion d'exploiter des pistes culturelles, artistiques, civiques et sociales.

Les activités liées à un partenariat doivent être intégrées de manière naturelle dans le programme scolaire. C'est d'ailleurs une des principales causes de réussite d'un projet. Si l'enseignant a l'impression que c'est une charge en plus, le projet est voué à l'échec. Dans notre cas, nous avons la possibilité de mettre en évidence l'apprentissage de l'écrit dans une vraie situation de communication: notre carte postale sera lue par d'autres élèves d'un autre pays et par des élèves de notre école d'une autre implantation)

Les enseignants auront l'occasion de tester de nouvelles pratiques pédagogiques et de mettre en place des approches différentes basées sur le jeu dans le cadre des cours. Ils développeront des compétences autres que scolaires comme le respect de l'autre, la coopération, l'esprit d'équipe... Nous mettrons à l'honneur des disciplines moins exploitées du programme comme l'expression graphique.

Dans chaque établissement, un espace "Comenius" permettra à tous de voir les réalisations et les échanges en cours. Une carte d'Europe permettra à chacun de situer les partenaires.

Mobilités
principe de base : uniquement quand l'école qui reçoit est ouverte !
A Serigny : novembre 2011 : rencontre des enseignants
A Londres : février 2012 : rencontre des enseignants
A Oléron : mars 2012 : rencontre des élèves ( classe P5 Xhoffraix )
A Malmedy : avril 2012 : rencontre des enseignants
------------------------------------------------------------------------------
Discours d'accueil de M. Dany NOEL, Directeur des implantations de Xhoffraix et de Géromont

Madame l'Echevine,
Tintin,
Mesdames et Messieurs,
Chers enfants et enseignants

Une plaque en plexiglas de valorisation nous est remise pour notre participation au programme européen d'Education et de Formation tout au long de la vie. Comme le souligne Albert Renard, directeur de l'agence, elle nous permettra de valoriser notre action de mobilité internationale et constituera sans aucun doute une plus-value pour l'image de notre institution.
C'est un honneur de la recevoir car c'est une reconnaissance du travail effectué au sein de l'école de Xhoffraix et j'insiste aussi de Géromont pour leur donner une dimension européenne
Si on peut regretter que ce travail ne soit pas toujours reconnu à sa juste valeur, il faut savoir qu'il demande un important investissement de la part des 8 enseignants volontaires qui y participent. Cette année, c'est le thème général du jeu qui a été retenu.
Sans être exhaustif, je dirai que les objectifs sont multiples :
 pédagogiques : l'éveil géographique, l'éveil artistique, l'expression écrite sont développés
 culturels : une classe va découvrir l'île d'Oléron, les autres classes vont échanger avec les partenaires français et anglais
 citoyens : l'Europe se construit chez les plus jeunes de manière concrète.

C'est un autre honneur que de recevoir Tintin. Dans le privé, il était directeur d'école et donc sensible à l'aspect pédagogique de ce projet de deux ans, Dans l'imaginaire, il incarne le héros sans peur et sans reproche, courageux, honnête que les enfants connaissaient bien avant la sortie du film de Spielberg mais surencontres des enseignantsrtout il est curieux, d'une insatiable curiosité ce qui lui a fait parcourir le monde et découvrir les autres Alors, vous aussi, soyez curieux dans le bon sens du terme.

Je vous remercie et passe la parole à Tintin avant d'aller dévoiler la plaque qui nous a été offerte.

********************************************************************************

  • "Tintin" devant la classe
  • "Tintin" devant la classe
  • La classe de Xhoffraix, enseignants, direction, autorites et " Tintin "
  • "Tintin", Direction et Autorite communale devant la classe
  • La seance " dedicaces " pour une admiratrice
  • Quelques " Tintinophiles "
  • La seance " photos "
  • La decouverte de la plque
  • Photo souvenir avec le drapeau europeen
  • Photo souvenir avec le drapeau europeen
  • Photo souvenir avec le drapeau europeen
  • Tout protocole se cloture par le verre de l'amitie
  • Parents et grands - parents sont egalement presents
1985 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry