Monaco: un mariage de riches dans un pays pauvre

écrit par ReneDislaire
le 30/06/2011
Tof! Encore que...

Bientôt les 1er et 2 juillet 2011. Avec au programme un mariage féérique. A Monaco. L'avant-dernier pays du monde en termes de superficie. Dépendant d'un état voisin pour son eau potable. Une agriculture on ne peut plus déficitaire. Aucune production des PPN (produits de première nécessité).
Une monarchie où les libertés sont tellement violées que le chef d'état est obligé par la Constitution de se marier à l'église s'il veut que son enfant reprenne un jour son commerce.

Le roi des Belges sera à Monaco au mariage d'Albert II . Y rencontrera-t-il la colonie belge, des résidents expatriés installés bien souvent dans un minable studio, plus petit que leur boîte aux lettres ? Et des anciens expatriés qui auraient été invités par Son Altesse Sérénissime pour rehausser le prestige du mariage ?

En effet, certains Belges se consacrent ou se sont consacrés à la coopération au développement de Monaco.

Y rencontrera-t-il celle qui y élut domicile sous le nom de Justine Hénin-Dardenne, qu’il alla déjà féliciter à Paris, lorsqu’elle battit une Flamande à Roland Garros ?
Tom Boonen, qui affectionne l’endroit parce que les conditions climatiques d’entraînement y sont plus favorables l’hiver?
Le baron José Van Damme, le célèbre baryton-basse connu sous le pseudonyme de José Van Dam ?
Tant qu’à rester dans l’aristocratie, Axel, le fils du baron Eddy Merckx ?

Parmi ces célébrités, une française. Il se dit que le roi saluera Carla Bruni, une Italienne mannequin et chanteuse habitant en France depuis l’âge de 7 ans, à qui un fils d’immigré a fait obtenir la nationalité française par mariage, selon Wikipédia.

C’est ce que notre envoyé spécial vous racontera à son retour, à moins que lui aussi, ému par la misère d'un peuple réduit à vivre sur un aride rocher, s'y loue un garni. Pour coopérer.

René Dislaire

  • Tof! Encore que...
1793 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire