Montenau (Amel). GR 56 new look et randonnées sans bagage.

écrit par georges.dubois
le 29/06/2011
Photo 21.

C’est à l’invitation conjointe de l’OTCE (Office du Tourisme des Cantons de l’Est) et des SGR (Sentiers de Grande Randonnée asbl) que la presse avait mis le cap sur la petite localité bucolique de Montenau (commune de Amel) pour assister à la présentation de l’édition remaniée du Topo-Guide du GR 56 (plus poétiquement GR des Cantons de l’Est et du Parc Naturel des Hautes Fagnes-Eifel). Ce sentier de 168 km parcourt en grande partie les cantons germanophones et fait une incursion en territoire allemand. Autre sujet d’importance abordé, les randonnées sans bagage, cheval de bataille de l’OTCE.
Faisant suite à une petite balade explicative dirigée par des responsables bénévoles de la section des cantons de l’est SGR, qui partait du couvent St-Raphaël pour longer l’Amblève sur un tronçon du GR 56 et revenir à son point de départ, la directrice de l’OTCE, Mme Sandra De Taeye, et les responsables locaux et régionaux SGR (Horst Michels et Marc Vrydagh, assisté de Michèle Rosoux) entretinrent l’assistance sur les nombreuses possibilités de séjour et de pratique de la marche dans une région qui offre une diversité remarquable de paysages et d’équipement hôtelier de qualité.
Le réseau très dense de sentiers s’adressant tant aux sportifs qu’aux familles, vu leurs degrés de difficulté variés, accueille un taux de fréquentation en pleine croissance. Les chiffres des séjours se rapportant aux randonnées ont explosé en 2010 : leur progression par rapport à 2009 est évaluée à 50 % !
Le concept de la randonnée sans bagage connaît un bel essor. Pendant que les randonneurs avalent les kilomètres, les bagages sont transportés de logement en logement. Les randonnées en boucle recueillent elles aussi un succès toujours plus grand. La qualité de l’entretien des itinéraires proposés aux marcheurs est un autre paramètre qui contribue largement à cette expansion touristique. La tâche n’est pas simple, car cet entretien est assuré en permanence et nécessite une grande disponibilité. Le réseau est vérifié à raison de 50 % un an sur deux. Il concerne essentiellement le balisage et la praticabilité. Les randonneurs participent aussi à cet effort en avertissant les responsables de problèmes qu’ils rencontrent (coupe à blanc dans la forêt, dégâts divers, ...).
Les trajets proposés aux amateurs épris de « pure nature » longent essentiellement l’Amblève et la Warche, pour répondre aux souhaits de la Région wallonne, mais contournent aussi les barrages de Bütgenbach et Robertville.
Le rôle joué par le Contrat de Rivière de l’Amblève (CR Amblève) est loin d’être négligeable, puisque les contacts avec les propriétaires pour obtenir les autorisations de passage nécessaires entrent dans ses compétences et ne sont pas toujours aisés à conclure.
Les seules rentrées des SGR proviennent de la vente des guides, superbement réalisés et commentés, vendus 15 euro (librairies, offices du tourisme entre autres) et des cotisations de membres. Le bénéfice de la vente est destiné à l’impression d’autres guides puisque, faut-il le rappeler, le bénévolat est de mise.
Contacts :
http://www.grsentiers.org
http://eastbelgium.com
CRAMBLEVE@gmail.com

G. Dubois.

  • Photo 21.
  • Photo 11.
  • Photo 1.
  • Photo 2.
  • photo 3.
  • photo 5.
  • photo 6.
  • photo 7.
  • photo 8.
  • photo 9.
  • photo 10.
  • photo 12.
  • photo 13.
  • photo 14.
  • photo 15.
  • photo 17.
  • photo 19.
  • photo 20.
  • photo 22.
2198 lectures
User default img
georges.dubois