Portable, gsm, sms : un langage, un sociolecte

Dessous: La Tulipe Noire. Dessus: une rose. Epines comprises. C'est pas du Van Gogh, mais c 'est ressemblant... 8-D Signification: je suis en vacances dans le Midi, et je me goinfre, je me goinfre. Le 8: des lunettes de soleil. Le D la bouche grande ouverte. Et entre les deux, -, le nez. 3,14G?

Un fait culturel
Un sociolecte est le langage propre à un groupe social.
Le jargon des sms en est un.
Il est apparu pour répondre à un besoin. Il a ses règles. Découvrons-les.
C’est bien plus que du phonétique de jeunes nuls en langue maternelle.
Il prolonge une tradition "calamiteuse", qu’elle soit sumérienne ou égyptienne.
Et plus que jamais il innove par sa truculence, son effronterie et, reconnaissons-le, par sa poésie.
Il appartient à la culture.

Pas trop quand même!
Il est utile de rappeler toutefois que les sms ne sont pas le seul moyen de s'exprimer, de communiquer.
Que le littéraire bcbg reste une valeur de rigueur.
Qu’une pensée ne s’exprime valablement et en nuances que par un texte qui répond à d’autres règles que le vite et court, qu'à celles d'une orthographe et d'une syntaxe à prix cassés.
Les chefs et les sous-chefs ne blâmeront jamais assez les fonctionnaires aux fausses baths missives qui salopent le français académique conventionnel comme des cochons de connards en scribouillant d'impies bafouilles , sciant ce qui sied, ô blasphème, ô sacrilège, ô apostasie, lorsqu’ils commencent un courrier par « Pour info », ce qui est fréquent, et terminent par « A+ », ce qui est, admettons-le, plus rare.
Ces iconoclastes manquent de politesse, de respect envers ceux qui les lisent.

Principes, objectifs, utilité du sociolecte sms
L’orthographe des sms est souvent simplifiée, les mots abrégés : il faut réduire la longueur des mots ("bo" pour "beau", "ch" pour "chaque", "lgtps" pour "longtemps".
Dans le même but, on peut recourir à des chiffres : « n8 » pour « nuit ».
Economiser des caractères, dire un max en maximum 160 signes, c’est faire des économies sur sa facture de gsm.
En outre, pour faire plus vite, on choisira des lettres parmi les premières de chaque touche du clavier. Parce que time is money .
C'est la règle qui explique le mwa , le twa , pour toi et moi . Ce n’est pas plus court. Mais plus rapide. Sur un clavier de dix touches, on tape trois fois pour un mwa . Sept fois pour un moi ! Plus un espace-temps entre le m et le n du moi, sur la même touche.
Twa et mwa , c’est 2,66 fois plus rapide que toi et moi .
L’usage de ce jargon exprime aussi l’appartenance à un milieu. Celui des jeunes dans le vent. Ceux qui ont des relations multiples. Qui communiquent. Qui jonglent avec les NTIC.

Lapidaire
Cette caractéristique d'un certain langage écrit qui n’a rien de neuf.
Lapidaire : du latin lapidem : la pierre. Non pas celle qu’on jette, mais celle sur laquelle on écrit.
Ça coûtait cher le caractère avec les pierres. Allez dans un vieux cimetière. Que l’essentiel : un nom, deux dates. Plus quelques d'eventuels signes extérieurs -et ultimes, et chiches- de richesse: RIP, DCD, Epse…
Pensez aux petites annonces. Ce qu’on peut suer lorsque gagner un caractère, c’est gagner une ligne ! Sdb, on comprend. PV : plus ambigu, mais le contexte indique qu’il s’agit d’un beau panorama.
Souvenez-vous des télégrammes. SOS, OK. Et les 6C97E367E3C9 de l’heure où les repas qui suivaient le sacrement du mariage basculaient dans les péchés capitaux.
Nil novi (comptez 8). Rien de nouveau (comptez 15). Sub sole (comptez 8). Sous le soleil (comptez 14).

René Dislaire

Du même auteur, langue et linguistique :
* Le jargon anglais des sms
* Portable, gsm, sms: un langage, un sociolecte
* Les émoticônes: smiley, sms, facebook, forums...
* Les sms, du français phonétique
* Les mots allemands rescapés de la guerre en Ardenne
* Mots et expressions, souvenirs de la période espagnole en Belgique
* Le parler propre au football autrefois
* Douze mots en wallon sur le jardin potager
* Petit glossaire brusseller d’une adresse au Manneken-pis après les attentats du 22 mars 2016