Vincent Gardinal et son hostellerie Le Prieuré Saint Géry

écrit par admin
le 21/10/2011
Vincent Gardinal - photo 3339

L’EMOTION
C’est une étape épicurienne où l’on se sait attendu, où l’on sera dorloté. Un lieu intime sur lequel veille le chef Vincent Gardinal. Une parenthèse en marge des turbulences de la vie, faite de tables pures et élégantes, de plats sensibles, de chambres douces et d’attentions délicieuses.
Il n’est sans doute pas de quête plus intense que celle qui conduit à insuffler l’émotion.
Dans son hôtel de délices et de charme, Vincent Gardinal, chef-propriétaire de l’Hostellerie Le Prieuré Saint Géry, s’y voue avec coeur et sincérité. Subtile, légère, perçue en un souffle dès la lourde porte ancienne franchie, c’est bien l’émotion qui touche l’hôte au premier regard embrassant la blancheur des salles. C’est elle aussi que fera éclore la délicatesse des assiettes, l’harmonie des saveurs. Et c’est toujours l’émotion, plus secrète, qu’il sera donné à vivre dans l’intimité et le silence de neuf douces chambres.

Lien vers l'album de 51 photos et les 2 vidéos

Ravissement
C’est déjà comme une offrande, l’apparition de cette enseigne du Prieuré Saint Géry blottie parmi les lierres et les vieilles pierres de la façade. En son antre, le monde extérieur s’oublie, la délicatesse se perçoit. Le chef est amoureux de la belle décoration – non dans ce qu’elle pourrait juste composer d’apparences mais dans son atmosphère de quiétude, sa capacité à procurer un vrai bien-être, à participer au bonheur. Ainsi, la grâce naît-elle de cette sensation de sérénité se dégageant des blanches salles du restaurant, mais aussi de la finesse des détails. Ici, une niche accueille un objet rare à moins qu’il ne s’agisse d’un fragment de vitrail aussi précieux qu’un joyau. Là, un miroir faisant illusion telle une imaginaire fenêtre ou encore le charme désuet d’une vitre sablée de guirlandes – elle mène au cellier ! Aux murs, des photographies et tableaux élus entre tous. Au sol, une belle pierre bleue et des dalles d’église. En halo, le raffinement des couleurs en demi-teintes. Du blanc lunaire, du rose diaphane, des beiges, du gris ciel et du lilas. Aux coloris subtils, Vincent Gardinal associe la volupté des matières : le taffetas des juponnages, la soie des tentures drapées, le velours améthyste des sièges et celui bois de rose de petits coussins bordés d’un liseré noir rappelant l’ébène des accoudoirs. Les tables se nappent de pureté, se parent des belles signatures de l’art de la table. Nulle ostentation cependant : dans cette retraite épicurienne, le comble du luxe est finalement la simplicité suffisamment raffinée pour valoir au Prieuré l’étoile depuis quinze ans, parmi d’autres distinctions.

Création
La création est un état d’esprit, toujours en éveil. Le quotidien de Vincent Gardinal. D’un objet, d’une matière, de mots, d’une rencontre, d’un produit naîtra la prochaine recette.
Par petites touches, de croquis en croquis, l’idée du plat s’affine. Des produits nobles qu’il affectionne, le chef évoque leur fragilité, la vie qu’il porte en eux. Leur faculté à faire ressentir. Des goûts, des textures, un parfum. Du plaisir.
Sans cesse en mouvement, la cuisine du Prieuré Saint Géry est rythmée par les saisons bien sûr, mais avant tout par l’élaboration d’une carte qui ose et surprend tout en conservant l’esprit de subtiles associations. C’est la recherche parfois funambule d’un équilibre entre modernité et tradition, avec l’accord ultime au coeur de la cuisine de Vincent Gardinal. Le bar s’accompagne de pamplemousse et noix caramélisée avec de petits dés de foie d’oie cru. Un beurre frappé au jus de truffe en petit boule fond sur de belles coquilles Saint-Jacques. Pain d’épices croquant, navet en gratin avec une pointe de curry et carottes violettes tiennent compagnie à une cane élevée en Loire que le chef a préféré au col-vert. Le chevreuil est servi en noisette, tout nature, tout simple, avec une belle garniture de girolles poêlées, fruit des bois, chou vert et julienne. Le petit artichaut poivrade et les cocos frais se marient, la sole et le homard aussi dans un plat tout en délicatesse. De ces rencontres parfois inattendues, toujours inspirées – et longuement réfléchies, toujours méticuleusement travaillées, Vincent Gardinal s’atèle à faire naître l’harmonie et la redécouverte unique de chacun des produits ainsi sublimés.
Confidence : il se dit aussi que la carte des vins à elle seule vaudrait le détour …réservant aux palais avertis la surprise de quelques crus rares !

Silence
A l’étage, sept chambres et deux appartements s’orchestrent autour de la galerie de l’ancien prieuré. Le confort dont on y jouit et l’attention toute particulière apportée à la qualité du séjour en font un lieu idéal pour pratiquer l’art de la détente et de l’oubli du temps. Chaque chambre a son caractère, imprime sa paisible empreinte. Ici, les meubles ont une âme et ne s’en cachent pas. Discrète évocation qui se livrera en confidence aux curieux qu’il s’agisse d’une histoire de famille, d’un coup de coeur du maître des lieux, ou parfois d’un vague souvenir qui laisse toute la place à un présent complice. De petites tables de lecture anglaises, des guéridons charmants, jolies bergères ou fauteuils crapauds, des commodes régionales, un meuble de voyage en teck, des canapés profonds … et des lits magnifiques !
Nul écrin douillet sans harmonie de couleurs et d’étoffes. Du rouge carmin et du vert de gris, des rayures et des carreaux, des marrons, café au lait et moka, du velours et du lin, du jaune paille et du bleu tendre, de la bourrette de soie et des taffetas … Dans les chambres du Prieuré Saint Gery, les unes et les autres composent des atmosphères aussi élégantes que chaleureuses, dénuées de tout artifice car imaginées avec sincérité.
Discrètement, Vincent aura déposé là quelques fleurs ou un petit bouquet d’herbes, un petit carnet et son crayon, les pages d’un livre qu’il aime, une bougie parfumée, une bonbonnière de jolies gourmandises … oh, des petits riens ou presque, juste une attention qui dira à ses hôtes son attente de leur venue, « son bonheur de participer au vôtre », la tendresse en filigranes.

Poésie
« Tout bonheur commence par un petit déjeuner tranquille » disait Somerset Maugham.
Dans la tranquillité et la belle lumière de la galerie du Prieuré, le petit déjeuner est servi à table pour que l’instant magique de cette première nourriture de la journée ne s’entrecoupe d’aller et venue au buffet. Il suffit de se laisser chouchouter, de poser son regard sur la délicatesse de la table, d’embrasser les couleurs d’un jus de fruit, des confitures et des petits pains maison, de respirer leur fraîcheur avant de céder à la tentation et de s’en délecter.

Par la fenêtre, la poésie des jardins. La promesse de quelques pas joyeux parmi les parterres romantiques. C’est le chef qui en choisit les compositions, simples, vagabondes comme on les aime. Parfumées aussi.
Plus loin, la romance prend la forme d’une Botte. Celle d’un Hainaut méconnu. Au gré de routes paysannes, ce sera la révélation d’amples paysages et de sites historiques remarquables : l’Abbaye de Scourmont, l’Abbaye d’Aulne et le Château de Fosteau, Thuin – ville médiévale fortifiée et capitale de la batelerie au confluent de la Sambre et de la Biesmelle. C’est la Thudinie, en bord de France. Il ne faut pas hésiter à s’y perdre : la région est discrète mais ne se fait pas prier pour livrer ses secrets et la générosité de son savoureux terroir.

Hostellerie Le Prieuré Saint Géry
Vincent Gardinal
9 rue Lambot 6500 Solre Saint Géry
Tél. 071 58 97 00 www.prieuresaintgery.be leprieure@skynet.be
Fermeture les lundi et mardi – excepté jours fériés

© reportage de Marylin Herrmann
© Photos Jean-Marie Lesage
© Vidéo Nicolas Lesage

4 Découvertes
UN PRINTEMPS AU PRIEURE

  • Vincent Gardinal - photo 3339
  • Vincent Gardinal - photo 3356
  • Vincent Gardinal - photo 3363
  • Vincent Gardinal - photo 3373
  • Vincent Gardinal - photo 3375
  • Vincent Gardinal - photo 3380
  • Vincent Gardinal - photo 3386
  • Vincent Gardinal - photo 3402
  • Vincent Gardinal - photo 3415
  • Vincent Gardinal - photo 3419
  • Vincent Gardinal - photo 3422
  • Vincent Gardinal - photo 3425
  • Vincent Gardinal - photo 3438
  • Vincent Gardinal - photo 3476
  • Vincent Gardinal - photo 3382
  • Vincent Gardinal - photo 3391
  • Vincent Gardinal - photo 3413
  • Vincent Gardinal - photo 3418
  • Vincent Gardinal - photo 3430
  • Vincent Gardinal - photo 3434
  • Vincent Gardinal - photo 3436
  • Vincent Gardinal - photo 3342
  • Vincent Gardinal - photo 3345
3529 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.