WAIMES La construction des éoliennes de Chivemont a débuté.

Eolienne 1 Collerette a deposer sur la colonne deja positionnee Une tour en attente du chapeau et du rotor La série des 3 eoliennes

D'ici quelques semaines, le paysage aura définitivement changé sur les hauteurs de Waimes. En effet, la construction du parc éolien de Chivremont est entrée dans sa phase la plus speclaculaire et d'ici six semaines, quatre tours seront dressées. Le projet de parc éolien, véritablement lancé en 2007, est sur le point d'être concrétisé. Les quatre éoliennes, d'ailleurs, devraient être en activité dès cet été. Le chantier des fondations a débuté au mois d'octobre dernier et actuellement, les structures des éoliennes sont acheminées sur les lieux. Si les conditions météorologiques le permettent et que le vent ne souffle pas trop fort, il faut environ deux semaines pour construire chaque tour. À ce stade, il s'agit de tours mesurant 83 mètres de hauteur. Bientôt, une plus grande grue sera acheminée sur le chaitier, elle qui permettra d'installer une pointe supplémentaire sur chacune des infrastructures, ainsi que les rotors pour atteindre la hauteur de 108 mètres et 150 mètres, pour la hauteur maximale, en tenant compte des pales. Une fois installées, les éoliennes ne devront pas attendre longtemps avant de produire de l'électricité. S’il est difficile de fixer une date avec certitude car l'avancée du chantier dépend beaucoup de la météo, il faut compter deux semaines pour chaque tour et une semaine pour installer le dessus de chaque éolienne, de sorte qu’elles seraient opérationnelles dans 10 semaines, en principe soit entre la mi-juin et la mi-juillet. Concernant la cinquième éolienne, les promoteurs ont introduit une demande de permis voici un mois. Pour rappel, la Région wallonne avait refusé une des cinq éoliennes initiales. La principale raison étant une trop grande proximité avec la forêt. Les deux initiateurs du parc éolien, ont toutefois bon espoir de recevoir le feu vert indispensable pour sa construction. Mais au stade atteint à la mi-mai, un travail très particulier va être effectué : en tirant sur les câbles placés à l'intérieur des tours, les structures des éoiliennes seront en quelque sorte compressées et c'est à ce moment que l'on y coulera le béton pour obtenir une gaine très solide de 7 cm d'épaisseur. Les tours, quant à elles, resteront creuses. Une date à retenir : le dimanche 19 juin, dans le cadre du "Wind Day ", la visite du chantier sera organisée pour qui le souhaite. Renseignements sur le site : www.courantdair.be. ( Photos sur www.ardenneweb.eu )

François DETRY