Découvertes Gastronomique et Brassicole avec la Kia Optima.

écrit par patrickthibaut
le 12/08/2012
Restaurant La Toquade

En route pour de nouvelles aventures…
Aujourd’hui ce sera Dinant (Purnode) et la Brasserie du Bocq et, pour le lunch, Crupet avec le restaurant La Toquade.

Brasserie du Bocq.

Fondée en 1858 par Martin Belot, la brasserie du Bocq (www.bocq.be) développait alors, comme beaucoup d'autres, une activité agricole. Les générations de Belot se sont succédé à la tête de l'entreprise mais en 2003, il a fallu recentrer le capital, les actionnaires familiaux étant devenus trop nombreux. Depuis lors, Francis Deraedt, un manager gantois qui connaît bien la Wallonie, a fait son entrée dans le capital et dirige la brasserie. Aujourd'hui, celle-ci mise majoritairement sur les bières « à façon »; deux tiers des plus de 80.000 hectolitres annuels sont brassés pour d'autres commanditaires (la Corsendonk, par exemple). Longtemps cheval de bataille des Belot, la Gauloise brune est née un beau matin dans la paix retrouvée après la Première Guerre mondiale. En 1994, deux autres versions sont apparues: une blonde et une ambrée. Nouvelle trouvaille plus récente du brasseur de Purnode: une Gauloise Fruits Rouges de pas moins de 8,2%. La Gauloise Christmas succède aujourd'hui à la quasi légendaire Christmas Regal, et mériterait d'être mieux distribuée.

Une des rare brasserie belge de bonne importance à être toujours indépendante, le Bocq atteint une capacité de production d'environ 100.000 hectolitres annuels et exporte dans la plupart des pays voisins, mais aussi en Russie, où la Blanche de Namur est particulièrement appréciée au fût. Si la gamme de base reste immuable, la Blanche représente aujourd'hui la moitié du volume de production des bières maison. Les dernières années ont vu naître notamment l'Apple Bocq, une variante « Guillaumetellesque » de la Blanche. Fruitée et rafraîchissante, elle affiche 3,1%. Dans le même genre, la Red Bocq (4 fruits rouges) et l'acidulée Agrum'Bocq (soupçon de pamplemousse rose). Grands classiques du Bocq, la Saison Regal et la Triple Moine, injustement méconnue, voudraient bien retrouver un deuxième souffle. La seconde espère le faire en Flandre ou aux Pays-Bas où elle s'appelle Deugniet. La plupart des bières produites à Purnode peuvent être dégustées au Café de la Place, un bistrot de village typique, installé à une centaine de mètres en contrebas de la brasserie.

Restaurant La Toquade à Crupet.

Laura & Frédéric Tagnon-Pire, ont ouvert leur établissement à Crupet fin avril 2011 (www.latoquade.be). Crupet, un bien joli village, à quelques kilomètres de Dinant et, donc, très proche de ‘notre’ Brasserie, avec à l’entrée un château très photogénique.

Le restaurant, est sis à côté d’un hôtel qui, peut-être un jour, fera parties des ‘meubles’ de Laura & Frédéric car le tout forme un fort bel ensemble.
Autant en ce qui concerne une brasserie que pour la gastronomie les produits, à la base, doivent être de qualité. Dans les deux cas le but est atteint. Et si la région, charmante par ailleurs, ne fera qu’apporter un plus à vos découvertes. Mais revenons à notre lunch. Même si nous sommes à la campagne le service reste stylé et bien sympathique et le tout dans un fort élégant décor. Et les amateurs de terrasses seront eux aussi bien heureux. La Toquade n’est nullement un ‘attrape’ touriste comme il en existe tellement dès que l’on flirte avec une zone touristique. Le Menu – 3 services – à 35,00 € et 55,00 € avec les vins nous a paru judicieux et d’un excellent rapport qualité/prix.

Comme notre destrier piaffe d’impatience, en route.

Kia Optima.

Kia se replace dans le créneau des familiales avec l’Optima, porte-drapeau de la marque en Europe.
Il faut dire que le constructeur n'a pas ménagé ses efforts pour moderniser sa gamme, à grand coup de nouveautés joliment dessinées aux tarifs agressifs. Un dynamisme qui s'est révélé payant puisque qu'il s'agisse du Sportage, de la Picanto ou du Soul (www.kia.be).

Le design de l’Optima, toujours signé Peter Schreyer, est réussi et attirant. On retrouve aisément certains traits communs avec d’autres modèles de la marque comme par exemple la calandre. L’ensemble est élégant et même agressif. Remplaçante de la Magentis, l' Optima ne manque pas de stature. Avec ses 4,85 m. Son habitabilité se révèle donc généreuse, elle dispose d’un grand coffre (505 litres), et sa qualité de présentation se situe au niveau de ses concurrentes européennes, avec des plastiques d’un aspect flatteur et des ajustements soignés. En attendant les services d’une mécanique hybride essence, l’Optima reçoit au lancement le Diesel 1.7 CRDi de 136 cv associé soit à une boîte mécanique, soit à une boîte automatique à six rapports.
L'ambiance à bord profite aussi d'un autre atout : le toit ouvrant panoramique de série ! Un équipement habituellement en option qui permet de pleinement profiter du voyage et apporte une belle luminosité.
À cela s'ajoutent les connecteurs MP3 (USB, AUX), le système d'assistance au parking, les sièges avant chauffants, la boîte à gants réfrigérée, la sellerie sport... Le tout de série dès la finition Active.

Sur autoroute, l’Optima se révèle une compagne agréable, profitant d’une insonorisation correcte dans ses conditions. Mais le comportement routier n’est pas des plus dynamique.
Dommage, car la direction à assistance électrique a bien progressé.

Le châssis de la coréenne, qu'elle emprunte à la Hyundai Sonata US, assure une bonne stabilité et un comportement sain. Cependant l'Optima ne tient pas longtemps la comparaison avec la concurrence avec son seul bloc 1.7 CRDi de 136 chevaux. Couplé sur notre version à une boîte manuelle à 6 rapports, ce moteur apparaît suffisant pour les longs trajets routiers mais manque de caractère et de reprise pour adopter une conduite dynamique, largement suggérée par le look de la voiture. Avec son pic de couple (325 Nm) disponible qu'au delà de 2.000 T/min, les évolutions à bas régime ne sont pas non plus des plus mirobolantes.

Ce 4 cylindres se montre en revanche assez silencieux, tandis que l'habitacle ne laisse filtrer que de légers bruits d'air et de roulement.
Valorisante, bardée d'équipements et bien placée en prix, la Kia Optima reprend une recette typiquement coréenne (www.kia.be).

Bonne journée…

  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Chateau de Crupet
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Restaurant La Toquade
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Brasserie du Bocq
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
  • Kia Optima
1327 lectures
User default img
patrickthibaut