Vôtes (crêpes) à la bière

A 14 heures, ce sera un peu indigeste... Et voici la fortune du pot, comme on dit en Ardenne... Les connaisseurs reconnaitront les ingredients...

Sous-titre: dictons et gastronomie d’Ardenne...
Sous-sous-titre: votes en octobre, vôtes en novembre
Un dicton maison que l’on ne peut ressortir que tous les six ans, après les élections communales. Comme tous les dictons, il a le sens qu’on veut bien lui donner.
Les vôtes, bien s’appesantir sur le ô, c’est des crêpes à la bière, que l’on peut allonger avec du lait.
Une recette économique, facile, avec des ingrédients du terroir ardennais, ordinaires et bon marché.
Ingrédients
Pour un souper complet de 3 ou 4 personnes
250g farine
1 pincée de sel
3 œufs
17 cl de lait
33 cl de bière blonde
60 g de beurre fondu ou d’huile
Préparation
Mélanger les ingrédients dans l’ordre ci-dessus. On versera par petites quantités les œufs préalablement battus, puis le lait et bière, dans le saladier où on avait mis la farine. Mélanger soigneusement pour éviter les grumeaux.
Laisser reposer une heure.
Graisser une poêle avec un peu d'huile (ou du beurre) et la faire chauffer, verser la pâte abondamment sur toute la surface de la poêle et cuire les deux faces.
Les vôtes doivent être épaisses, à la différence des crêpes : on fait 3 vôtes avec 250 grammes de farine, 3 œufs et ½ litre de bière et lait.

Conseils
On choisira de préférence des produits locaux.
Ardennaises, Ardennais, aller quérir votre farine au moulin de Honville, achetez des œufs Colombus au Colruyt de Bastogne, décapsulez une Chouffe , une Trouffette , une Corne du Bois des pendus , une Marckloff , une Lupulus ou une « bête » Jupiler : ce n’est pas le choix qui manque. Du beurre de Carlsbourg, du sel de votre cuisine, du lait de nos vaches. Pas de sucre : ni d’Oreye, ni de Tirlemont.
Nous proposons 33 cl de bière parce que ça peut être le conditionnement de ce breuvage malté. Mais on peut mettre carrément ½ litre de bière et pas lait, ou calculer les doses de ces deux liquides dans cet intervalle; ça dépend des goûts, de la morale, et de la religion. On sait toutefois que l’alcool de la bière s’échappera à la cuisson.
Dans les ingrédients, on peut remplacer le beurre par de l’huile, jamais par de la margarine à tartiner.
Pour graisser la poêle avant de cuire chaque vôte: du beurre ou de l’huile, avec éventuellement un peu de lard (ce qui était jadis interdit les vendredis !)
La tradition en Ardenne, un terroir de pauvres gens qui utilisaient des produits de proximité, voudrait qu’on mange les vôtes telles quelles. Au moment de servir, on peut quand même les couvrir de sucre, de cassonade, de confiture, de « Nutella » ou de miel. Un peu plus de chichis et et plus coûteux : un nappage de béchamel aux champignons et petits lardons …
Comme boisson accompagnant le repas: de la bière ou du lait. Un panaché bière-lait à votre guise, mais ne l’imposez pas à vos invités.
Lomé (Togo), le 28 octobre 2012
René Dislaire

Du même auteur :
Recettes de cuisine

* Recette malgache : riz retourné
* Oreilles de béguines : conserver des pommes à l’ancienne en zakouskis
* Recette de la tropézienne, pâtisserie
* Recette des vôtes (crêpes ) à la bière
Articles sur la « djote »
* « Djote », étymologie
* « Djote » : la crâss djote de Houffalize et autres recettes