Les Mémoires d’un Pinceau - Une Monographie René Hausman par Nathalie Troquette – Le Lombard.

écrit par patrickthibaut
le 04/12/2012
Les Mémoires d’un Pinceau  Une Monographie René Hausman  par Nathalie Troquette  Le Lombard.

Insatiable chantre de la nature et des légendes de nos contrées, René Hausman est de ces dessinateurs protéiformes et géniaux dont la profusion lui a permis de soigneusement éviter toute classification. Du bout de son pinceau, il a exploré Bestiaires et Fabulaires de tous les horizons, alternant les styles, les techniques et les sujets.
C'est en compagnie de son inséparable pinceau qu'il nous ouvre les portes de son atelier, égrenant souvenirs, illustrations et autres planches de bande dessinée au fil de ce livre, véritable panégyrique d'une carrière unique en son genre.

« Mémoires d'un pinceau » est la monographie que tous les inconditionnels de René Hausman attendent depuis des années. Depuis ses premiers travaux dans les magazines « Spirou » et « Bonne Soirée », jusqu'à « Capitaine Trèfle » (une adaptation en bande dessinée du roman éponyme de Pierre Dubois, à paraître au Lombard, dont quelques planches sont ici présentées en exclusivité) en passant par « Les Fables de La Fontaine » ou « Saki et Zuni », ce livre constitue un aperçu exhaustif de son œuvre pléthorique. Divisé autour des deux grands axes de son travail, que sont le Bestiaire et le Fabulaire, il sera, pour beaucoup, l'occasion de découvrir nombre d'illustrations tombées dans l'oubli à travers un parcours chronologique et thématique conçu à partir du graphisme de ses formidables illustrations, et autres planches.

En concevant cet ouvrage, Nathalie Troquette a réalisé ici un travail titanesque, allant jusqu'à indexer l'ensemble de dessins réalisés par Hausman au cours de sa carrière. Mais, bien loin de n'être qu'une énumération stérile, ce livre nous permet également de découvrir secrets de fabriques, souvenirs et anecdotes d'un auteur qui n'en manque pas. Une somptueuse monographie qui ravira les amateurs de la première heure au même titre que ceux qui découvriront ici l'œuvre de ce grand artiste ardennais !

La vie de René Hausman aurait peut-être été toute autre s'il n'avait croisé le chemin deRaymond Macherot à 18 ans. Le créateur de « Sybilline » l'encourage à se lancer dans le dessin et le présente à Yvan Delporte qui l'intègre à l'équipe du journal « Spirou », dont il est alors rédacteur en chef. Hausman y fait son trou, avant que le destin ne l'oriente vers le domaine du dessin animalier.
Un jour de 1958, il réalise une illustration d'animal pour « Spirou », puis une autre, puis des centaines, à la demande de l'éditeur qui, impressionné, veut en imprimer des recueils. Hausman reviendra néanmoins à la BD au début des années 80. Après un passage par l'érotisme, les scénarios de Pierre Dubois lui permettent de concilier le récit d'aventures avec ses merveilleuses représentations de la nature. Une veine qu'il creuse également à la demande de Yann, qui lui écrit « Les trois cheveux blancs » et « Le prince des écureuils », dans la collection Aire Libre de Dupuis.

C'est ensuite à Michel Rodrigue de mettre à contribution son talent, en lui demandant d'illustrer ses livres pour enfants « La grande tambouille » puis « Le chat qui courait sur les toits », récit Signé au Lombard, où, une nouvelle fois, conte et bestiaire animalier se rejoignent sous le pinceau de René Hausman.

Attirée depuis toujours par l’art sous toutes ses formes, Nathalie Troquette entame des études supérieures en Art plastiques et obtient son graduat en section publicité. Formée au dessin par le peintre Pierre Grahame, elle s’installe d’abord comme graphiste indépendante dans une agence de publicité liégeoise. Elle se tourne ensuite vers l’enseignement, où elle transmet le merveilleux pouvoir des devoirs et leçons mais aussi la magie du dessin… À la même époque, elle rencontre René Hausman, avec qui elle s’installe à Verviers. Son amour du petit peuple grandit avec lui et elle crée la maison d’édition
« Luzabelle » qui édite de beaux livres d’illustration sur des univers légendaires et féériques où sortira, entre autres, en 2013, le tant attendu «Grand Fabulaire du Petit Peuple » illustré par René Hausman et écrit par Pierre Dubois. Nathalie Troquette s’est également attelée à la création de « Mémoires d’un pinceau », une monographie sur René Hausman, remarquable travail d’archivage et de compilation, réalisé grâce à ses doigts de fée, en collaboration avec les Éditions du Lombard.

www.lelombard.com - 264 pages – 39,00 €.

  • Les Mémoires d’un Pinceau  Une Monographie René Hausman  par Nathalie Troquette  Le Lombard.
1242 lectures
User default img
patrickthibaut