Les Montres de Mayuko de Marie Caillou – Dargaud.

écrit par patrickthibaut
le 07/02/2012
Les Montres de Mayuko de Marie Caillou  Dargaud.

Les Montres de Mayuko de Marie Caillou – Dargaud.

Un hiver au Japon. Mayuko s’amuse devant sa maison ; elle bombarde de boules de neige deux statuettes porte-bonheur, Kitsune et Tanuki. Le soir, la fillette se sent fiévreuse. Elle se réveille dans la nuit et découvre qu’elle n’est pas seule dans sa chambre : Kitsune le renard est là. Mayuko, fébrile, veut rejoindre sa maman, Kitsune propose de l’y aider. Ils quittent la pièce, mais Mayuko ne reconnaît pas les lieux : ce n’est pas sa maison ! Kistune s’empare alors de la fillette et l’entraîne dans ces étranges paysages peuplés de créatures fantastiques... Avec Les Monstres de Mayuko, Marie Caillou signe un très bel album qui nous plonge dans le monde étrange du folklore japonais et de ses esprits malicieux. L’ambiance de cet ouvrage et son graphisme si particulier nous transportent dans un autre univers, où le récit d’un cauchemar peut devenir un conte empreint de délicatesse… Le dessin, parfaitement maîtrisé, est d’une grande sobriété, mais de cette rigueur presque mathématique naît une certaine poésie. Le trait, régulier et très rond, apporte de la douceur ; il est contrebalancé par des couleurs, presque monotones, qui font frissonner, rappelant que c’est un mauvais rêve qui nous est narré.

Avec cet album magnifique et déroutant, Marie Caillou revisite l’univers onirique nippon que les films d’animation de Miyazaki ont révélé au grand public. Marie Caillou est née à Montbéliard en 1971. Elle suit l’enseignement des arts décoratifs de Strasbourg, puis, en 1995, part à Bruxelles pour étudier le dessin animé et se former au graphisme numérique. De retour en France, trois ans plus tard, elle travaille pour la presse et la publicité. Très appréciée au Japon, elle est la créatrice de la ligne de produits Marie Popeline pour Sony Creative Products. Elle a également dessiné une série de motifs pour une collection de kimonos de la marque Odasho ; elle s’est directement inspirée de ce travail pour réaliser les décors des Monstres de Mayuko. Par ailleurs, elle a réalisé Mari ka et le loup, l’un des cinq courts-métrages d’animation du film Loulou et autres loups (2002), ainsi que l’une des six séquences du film d’animation pour adultes Peur(s) du noir (2008). En 2010 sort son premier album de bande dessinée, La Chair de l’araignée, scénarisé par Hubert.

www.dargaud.com – 64 pages – 19,95 €.

  • Les Montres de Mayuko de Marie Caillou  Dargaud.
796 lectures
User default img
patrickthibaut