MALMEDY Une exposition de René Hausman au Malmundarium

écrit par francois.detry
le 10/03/2012
Rene Hausman

Le Malmundarium de Malmedy accueille une nouvelle pointure de la bande dessinée.
Plus d’une centaine de planches originales prennent place aux cimaises du Malmundarium du 10 mars au 1 juillet 2012.
Cette exposition présente les horizons divers qu'apprécie René Hausman tout au long de sa carrière : les animaux, la musique, la gourmandise, etc.

Au 2ème étage, dans les combles : les planches originales du PORTFOLIO « Musiques » créées par
René Hausman et éditées en 2011 par l'ASBL « Sur la Pointe du Pinceau ». L'association y a regroupé douze magnifiques illustrations (offset sur Modigliani 260g) au sein d'un somptueux portfolio tiré à cent cinquante exemplaires numérotés et signés. Ce portfolio a été réalisé pour une oeuvre caritative « Autisme Liège ». Il sera vendu à l'accueil du Malmundarium au prix de 125€.

Du 10 mars au 1er juillet 2012 : Une exposition UNIQUE dans un cadre exceptionnel

Au MALMUNDARIUM, Place du Châtelet, 9 (à côté de la cathédrale) à 4960 Malmedy

*** Le samedi 7 avril à 15 h : René Hausman dédicacera ses albums. Il sera accompagné de Hermann, Frank Pé, Yannick Thiel, François Walthéry. ***

Conception de l'exposition :

surlapointedupinceau@gmail.com Tél : +32 (0)80.799.668 www.surlapointedupinceau.be

info@malmundarium.be www.malmundarium.be

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

René Hausman est né à Verviers le 21 février 1936. Une grand-mère ardennaise le nourrit très tôt des légendes et faits-divers des campagnes, alors que son père, frontalier, lui fait connaître les terribles frasques des personnages de l’auteur et dessinateur allemand Wilhem Busch.
Un vrai Belge donc, à la fois latin et germanique. En outre, une enfance vécue partiellement au cœur de la Wesphalie lui laissera le sou-venir, à jamais, des clairières secrètes où rôdent l’ombre du « roi des Grenouilles » et celles de « Hansel et Gretel ». Captivé par les animaux et aussi par les chromos les montrant, il nourrit le rêve de réaliser plus tard de semblables images, celles qui font voyager, loin parfois. En 1958, la rencontre avec Raymond Macherot alors jeune auteur qui l’aide à rentrer chez Spirou, puis avec d’autres professionnels, le confortent dans ce qui est devenu une vocation. : l’illustration. S’il anime dans ce magazine une série de bande dessinée, Saki et Zunie, et qu’il publie de temps à autre des récits complets, il y est surtout célèbre pour le Bestiaire, ses pages sur les animaux, où il peut déployer tout son talent d’illustrateur.
De 1959 à 1973, sous les titres le Bestiaire, Nature ou sans titre, des centaines d’animaux seront ainsi étudiés. Dans « le Journal de Spirou », René Hausman illustre aussi en dehors de sa rubrique : nouvelles, fiches pédagogiques, suppléments édifiants, contes. L’artiste est le fabulaire du petit peuple. Dans les années 1960, il est en quelque sorte l’illustrateur animalier officiel du « Journal de Spirou ». Après plusieurs ouvrages dont certains lui valent des distinctions, notamment en Belgique, France, Tchécoslovaquie et Québec, il rencontre son ami l’elficologue ( = étude de tout le petit peuple issu des folklores et des mythologies du monde entier ) Pierre Dubois avec lequel il collaborera tant en illustration qu’en bande dessinée. Ce qui lui insuffle le virus du récit en images.
René Hausman devient en effet dans les années 1980 un dessinateur de bandes dessinées situées dans des univers féeriques ( plusieurs albums parus dans la collection « Air Libre » ) et se spécialise dans l’illustration du même genre. Après une fructueuse collaboration avec le scénariste Yann, il vole de ses propres ailes et assure entièrement « Les Chasseurs de l’aube », renouant avec l’univers de la Préhistoire qu’il avait évoqué dans ses tout premiers balbutiements : « Saki et Zunie » ( Spirou ).
Dans les années 1970, René Hausman fait aussi partie d’un groupe musical « Les Pelleteux », utilisant des instruments traditionnels, dont le rommelpot et chantant en wallon. Ensuite paraît une évocation en bande dessinée de l’Ardenne jadis si bien contée par sa grand-mère : « le Camp - volant ».
En 1983, il signe le Manifeste pour la culture wallonne.
A son actif, on peut signaler de nombreuses affiches et une collaboration régulière à la réalisation de timbres-poste.
Fin 2008, pour le plus grand bonheur de ses admirateurs, René Hausman et son épouse Nathalie Troquette créent leur petite maison d’éditions « Luzabelle ». Elle naît de l’aboutissement d’idées, de rêves, de désirs de montrer surtout des images de qualité autour de deux univers : la nature et le monde légendaire, les deux thèmes de prédilection de René Hausman. Dans un premier temps, les Editions Luzabelle republient, mais avec une impression particulièrement soignée et dans un format plus grand restituant tout le caractère du dessin, des planches animalières parues jadis chez Dupuis «(« le Grand Bestiaire » 2 tomes – 1984 ). Dans le même esprit, une réédition du « Grand Fabulaire du petit peuple » de Pierre Dubois et René Hausman est envisagée sous une forme nouvelle.

François DETRY

  • Rene Hausman
  • Affiche - annonce de l'exposition
  • Affiche
  • Affiche
  • Affiche
  • Affiche
  • Dessin
  • Affiche "Au Vieux Hetre a Jalhay"
  • Musique Flamenco
  • Illustration
  • Original de "La chapelle de la tombe" (Bombaye / Vise )
  • "La chapelle de la tombe" (Bombaye / Vise )
  • La fete
  • La gourmandise
  • La gourmandise
  • La gourmandise
  • La gourmandise
  • La gourmandise
  • La prehistoire
  • Le monde animalier, source d'inspiration
  • Le monde animalier, source d'inspiration
  • Livre
  • Livre
  • Livre
  • Musique
  • Musique
  • Musique
  • Musique
  • Musique : la salsa
  • Noel a Boulogne sur Mer
2188 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry