Salon de l'Automobile de Bruxelles 2013.

écrit par patrickthibaut
le 13/12/2012
Salon Auto Bruxelles 2013

91ème Salon de l’Auto de Bruxelles.

Du 10 au 20 janvier 2013, la FEBIAC organise le 91ème Salon de l'automobile de Bruxelles (à Bruxelles Expo - Heysel). Presque toutes les marques de voitures et de motos présentes sur le marché belge seront représentées, exposant les nouveaux produits qu'elles ont à offrir. En d'autres termes, ce sera la "place to be" pour tous les journalistes et amoureux de l'automobile, des utilitaires, des motos, scooters, etc (www.autosalon.be - www.febiac.be).
Le Salon a lieu à Brussels Expo et est facilement accessible en voiture, en moto, ainsi qu'en transports en commun. Les visiteurs internationaux arrivant par avion sont également rapidement sur place grâce à la proximité de l'aéroport de Zaventem qui ne se situe qu' à 20 minutes du Parc des Expositions. Les personnes à mobilité réduite ne sont pas oubliées; des facilités d'accès sont prévues pour elles.

En route pour la visite :

BMW, c’est bien connu l’Allemagne ne baisse jamais les bras.
Comme toujours il y aura du beau monde chez la firme bavaroise avec de nombreuses nouveautés. Des restylages (Série 7, X1 et X6), des variantes inédites (Série 1 3 portes, Série 3 break, Série 6 Grand Coupé) mais également un vrai évènement avec l'arrivée du premier monospace BMW, présenté sous la forme du Concept Active Tourer. L'Active Tourer présente des dimensions compactes avec une carrosserie monocorps. Il mesure 4,50 mètres de long, 1,83 mètre de large et 1,56 mètre de haut pour un empattement 2,67 mètres. Son allure sportive le place à mi-chemin entre un crossover et un monospace, un segment que BMW n'avait pas encore exploré. Il sera à même de concurrence le Mercedes Classe B et le futur monospace d'Audi. L'autre changement de marque pour BMW concerne l'abandon de la propulsion qui caractérise ses modèles. L'Active Tourer est une traction et un hybride rechargeable équipé du nouveau 3 cylindres 1,5l Twinpower Turbo. Ce bloc entraîne les roues avant tandis que le moteur électrique placé à l'arrière s'occupe des roues arrière avec des batteries nichées dans le plancher. Avec une puissance totale de 190 cv, le 0 à 100 km/h doit être abattu en moins de 8 secondes pour une vitesse de pointe de 200 km/h. Fort de statut de véhicule plug-in hybrid, l'Active Tourer brille par ses chiffres de consommation et d'émissions limités. Ils sont respectivement annoncés à 2,5l/100km et 60 g de CO2/km (www.bmw.be).

Peugeot et son Lion.,
On a découvert la citadine 208 au Salon de Genève, elle nous revient dans ses versions GTI (pour les hommes) et XY (pour les femmes), cette fois-ci définitives. Le coupé RCZ en profite également pour se payer un petit restylage tout en envisageant le futur avec une version plus radicale RCZ-R, encore à l'état de concept. Basé sur la plate-forme de la 208, le crossover se dote de dimensions contenues. Il revendique une longueur de 4,14 mètres pour une largeur de 1,74 mètre avec des lignes de flancs tracées dans le sens de la route pour souligner le dynamisme du véhicule. Le 2008 Concept incarne le downsizing voulu par Peugeot en dissimulant sous son capot un moteur 3 cylindres essence de nouvelle génération. Ce bloc 1.2 turbo à injection directe doit délivrer 110 chevaux avec une consommation et des émissions en CO2 limitées (www.peugeot.be).

Renault, son année !,
Cette fois sur le stand du Losange, il n'y en aura que pour elle : il s'agit bien sûr de la Clio 4. La nouvelle égérie de Carlos Ghosn attirera à coup sûr tous les regards, et elle devrait en profiter également pour présenter ses versions break Estate et sport RS. C'est aussi l'heure de la commercialisation pour la petite électrique Zoé (www.renault.be).

Volvo qui frappe de plus en plus fort.,
Alors que tout le monde s'attendait à voir débarquer le XC40, le constructeur scandinave a pris tous les observateurs à contre-pied en dévoilant officiellement la V40 Cross Country. Version plus baroudeuse de la compacte premium, Volvo souhaite marquer la différence entre ses modèles XC et Cross Country. Reprenant le design de la V40, cette déclinaison Cross Country adopte des éléments de style propres comme une calandre et un bouclier avec sabot de protection couleur aluminium. Un autre sabot de protection est également présent sur la face arrière surmonté de la signature Cross Country. Pour les motorisations, plusieurs choix sont possibles. Si la transmission intégrale sera disponible avec le bloc T5 2,5 l de 254 cv, les acheteurs pourront également opter pour le T4 développant 180 cv qui peut être couplé soit à une boite automatique Powershift à 6 rapports soit à une boite manuelle à 6 vitesses. Côté Diesel, si le D2 de 115 cv sera disponible avec un taux de rejet de CO2 estimé à 99 grammes par kilomètre, le D4 2,0 a lui été optimisé pour réduire sa consommation (4,4 l/100 km en boite manuelle et 5,2 l/100 km en boite automatique). Enfin le moteur D3 de 150 cv sera également disponible (www.volvo.be).

Hyundai et sa Genesis.,
Très apprécié du grand public, le Hyundai Genesis Coupé se présente à Detroit dans une version restylée, mi-carrière oblige. Pour ne rien perdre de son agressivité, le coupé 4 places coréen conserve ses lignes tout en se payant un lifting avant. Sous le capot, le Genesis Coupé n'échappe pas à quelques mises à jour. Il s'équipe de la dernière version du V6 3.8 développant 350 cv et 400 Nm. Le 0 à 100 km/h est ainsi abattu en 5,9 secondes pour une consommation moyenne annoncée aux alentours des 10 litres aux 100 km. L'autre motorisation disponible est le 2.0 Turbo d'une puissance de 270 cv et 372 Nm de couple qui permet à la Genesis Coupé d'atteindre les 100 km/h en 7.2 secondes pour des émissions de CO2 à hauteur de 212 g/km (www.hyundai.be).

Toyota qui n’est jamais en reste.,
Et qui repart à l'attaque du segment des berlines compactes avec sa nouvelle Auris. Bien plus séduisante que l'actuelle génération. Le profil et le postérieur ont également été revus. On remarque notamment une découpe de fenêtres plus agressive, un hayon élargi ainsi que de nombreuses formes musculeuses notamment au niveau du bouclier. La première impression qui nous vient est celle d'une Auris 2 bien campée sur ses arrières. En termes de dimensions, la nouvelle Auris est plus longue de 3 cm (4,275 m), plus basse de 5,5 cm (1,460 m) et plus légère de 40 kg que l'actuelle génération. La largeur (1,76 m), l'empattement (2,60 m) ou le volume du coffre (360 litres) restent quant à eux inchangés. Question habitacle, Toyota annonce une meilleure qualité de finition avec du cuir, des plastiques moussés sur le tableau de bord ou encore des éléments d'habillage distingués. Toujours selon le constructeur japonais, le dégagement aux genoux arrière (+ 2 cm) ou encore la longueur du coffre (+ 9 cm) ont été majorés. Sous le capot de cette nouvelle Auris, les intéressés auront le choix entre trois motorisations. La version Full Hybrid 1.8 devrait être la plus plébiscitée comme ce fut le cas pour la première génération. Suivent les deux blocs Diesel 1.4 et 2.0 et la version essence 1.3 (www.toyota.be).

Range Rover, enfin un vrai pirate – Leonardo Dicaprio fera triste figure en face de ce joli monstre.,
La face avant reste assez proche de celle d'un Range Rover Sport mais tout le reste est 100% Range Rover pur jus. La poupe est massive, équipée de gros blocs de feux qui débordent vers l'avant sur leur partie haute. Notez les stries sur les portières avant. A l'intérieur, on retrouve un habitacle très largement inspiré du petit Range Rover Evoque. De la console centrale en passant par le volant, tout ressemble à l'intérieur de l'Evoque même si on se dit que la finition et l'équipement seront nettement plus soignés pour garder son label de « Rolls des SUV ». Sur le plan technique, une petite révolution est à signaler puisque le châssis du Range Rover est désormais en aluminium et non plus en acier comme sur la génération précédente. Ce dernier avait un poids pas très loin des trois tonnes, le nouveau Range se montre nettement plus svelte : le châssis en lui-même est 39% plus léger et au final, le SUV perd jusqu'à 420 kilos sur la balance selon les versions (www.landrover.be).

Kia et son Carens.,
Tout en ayant une allure plus dynamique, le nouveau Carens veut rester un modèle sage et pour la famille. Avec une longueur de 4,5 mètres, le nouveau monospace offre un habitacle spacieux et modulable capable d'accueillir jusqu'à sept personnes (www.kia.be).

Opel qui est toujours à la pointe des innovations.,
Et qui fait son entrée sur le segment des mini-citadines avec l’Adam. Pour sa nouvelle mini-citadine Opel propose donc une voiture dans une configuration trois portes. Longue de 3,7 mètres et large d'1,72 mètre, l'Adam affiche un look jeune et branché prête pour séduire une clientèle désirant un véhicule chic pour un déplacement urbain plus aisé. Mais la principale caractéristique mise en avant par la marque au Blitz reste les possibilités de personnalisation offertes aux clients. Au lieu de proposer des niveaux de finition, Opel laisse le choix entre trois ambiances personnalisées : JAM, une ambiance avec des couleurs vives, GLAM une ambiance plus élégante et un peu plus destinée à une clientèle féminine et SLAM pour une ambiance plus sportive à bord. A ces trois ambiances, Opel propose une large liste de teintes de carrosserie, trois couleurs de toit et plusieurs harmonies intérieures avec des décors spécifiques. En ce qui concerne la gamme de motorisations, elle sera composée lors du lancement de l'Adam de trois moteurs essence : le 1,2 l de 70 cv, le 1,4 l de 87 cv et le 1,4 l de 100 cv. Tous ces blocs sont associés à une boite manuelle à cinq rapports (www.opel.be).

Citroën DS3 Cabrio, peut-être la voiture de détente du grand Sébastien Loeb ?,
Trois ans après sa révélation, la DS3 est déclinée en version Cabrio. Citroën a choisi une option simple et économique : pas de vraie capote ou de toit en dur rétractable. Il a préféré un toit en toile qui englobe aussi la lunette, le tout se repliant sur la malle. Cette version se distingue par quelques éléments stylistiques, comme la baguette chromée sur le coffre. On remarque aussi le nouvel habillage des feux, très réussi. A bord, de nouvelles couleurs sont proposées et un éclairage d'ambiance blanc fait son apparition (www.citroen.be).

Mercedes SLS E(lectric)-Drive, avec AMG ne Mercedes ne pourra que côtoyer les grands.,
Il y a deux ans, Mercedes présentait son prototype SLS E-Cell, version électrique de la voiture de sport SLS AMG. Un prototype qui promettait des performances intéressantes. Aujourd’hui le constructeur allemand présente en effet la version définitive de cette SLS électrique, finalement appelée E-Drive. On pourra difficilement la manquer, mais l’élément le plus marquant est sa fiche technique : Mercedes annonce une puissance maximale de 750 chevaux et un couple maximum de 1000 Nm grâce à quatre moteurs électriques, un à chaque roue. C'est presque 200 chevaux de plus que la SLS AMG « normale », équipée de son V8 6,2 litres essence de 571 cv pour 591 en version GT (www.mercedes.be).

Dacia Logan II et la Roumanie qui s’éloigne à grands pas – pour le plaisir des conducteurs occidentaux.,
Dire que la Logan première du nom a rempli son contrat est un doux euphémisme : plus de 2,5 millions de voitures portent le sigle Logan. Huit ans après son lancement, il est temps pour un grand toilettage. La Logan deuxième du nom modernise d'abord sa ligne, en adoptant une calandre et des rondeurs qui évoquent les Duster et Lodgy. Mais ce n'est pas tout. La technologie change, elle aussi, et annonce une belle montée en gamme. Si les motorisations diesel éprouvées sont reconduites (et devront toujours se passer d'un système Stop & Start), la Logan a droit à un nouveau bloc essence turbocompressé très moderne. Ce trois-cylindres 0.9 d'origine Renault développe 90 ch et promet un rapport consommation/agrément avantageux. L’habitacle renferme un nouveau tableau de bord au dessin plus frais. Il pourra recevoir l’option Media Nav, déjà vue dans le monospace Lodgy (www.dacia.be).

Jaguar F-Type ou un félin qui aiguise de plus en plus ses jolies griffes.,
La toute nouvelle F-Type revendique une identité affirmée et entend bien faire parler la poudre! Alors que Jaguar dévoilait son radical concept car C-X16 l’an dernier à la faveur du Salon de Francfort, la version de série enfonce le clou. Robe sculptée, taille cintrée, hanches rebondies et physionomie très expressive : le nouvelle venue ne s’autorise aucun compromis, et conserve des dimensions compactes proches de celles du concept : 4,44 m de longueur pour une largeur de 2,05 m et une hauteur de 1,30 m sur un empattement de 2,62 m. Sous l’interminable capot, la suggestive propulsion britannique dissimule deux blocs positionnés longitudinalement, dont le nouveau 3.0 V6 Supercharged de 380 chevaux environ et une évolution du 5.0 V8, probablement porté à 510 cv. Si le Stop&Start et la boîte auto ZF à 8 rapports s’invitent en série, afin de préserver un appétit raisonnable, l’hybride n’est pas encore programmée (www.jaguar.be).

Skoda Rapid, indéniablement une des grandes marques du groupe VAG.,
Elle s’intercale entre la polyvalente Fabia et la familiale Octavia. Sans surprise, la voiture adopte la mouvance esthétique du constructeur. Calandre massive soulignée de chrome arborant de fines barrettes verticales, optiques acérées, capot et flancs profondément nervuré et arches de roues marquées. A défaut d’originalité esthétique, cette berline compacte s’illustre par sa silhouette tricorps statutaire, dissimulant un pratique hayon. Une architecture familière au constructeur, que la nouvelle venue partage avec sa cousine la Seat Toledo, mais aussi l'Octavia et la Superb. Longue (4,48 m) mais relativement étroite (1,70m), la voiture présente un empattement (2,60m) et un gabarit plus proche de l’actuelle familiale Octavia (4,57 m) que de la petite Fabia (4,00 m) – (www.skoda.be).

Seat Leon, en voici une qui n’incite pas au farniente.,
A défaut d’originalité esthétique, cette berline compacte s’illustre par sa silhouette tricorps statutaire, dissimulant un pratique hayon. Une architecture familière au constructeur, que la nouvelle venue partage avec sa cousine la Seat Toledo, mais aussi l'Octavia et la Superb. Longue (4,48 m) mais relativement étroite (1,70m), la voiture présente un empattement (2,60m) et un gabarit plus proche de l’actuelle familiale Octavia (4,57 m) que de la petite Fabia (4,00 m). Fini les rondeurs. Après 7 ans de carrière, la Leon a choisi de tirer un trait sur ses courbes pour des lignes plus tendues. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'Ibiza ayant amorcé cette évolution du style Seat en 2008 avant de la confirmer il y a quelques moins pour son restylage. Côté habitabilité, la compacte ménage un espace en hausse aux passagers malgré ses 5 cm perdus en longueur - soit 4,26 m, l'encombrement exact de la nouvelle VW Golf qui lui prête sa plate-forme - notamment aux jambes où l'on note les meilleurs progrès. L'empattement a, il faut dire, été étiré de 6 cm, raccourcissant considérablement les porte-à-faux. Néanmoins, Seat annonce un coffre supérieur d'une quarantaine de litres à celui de la précédente mouture. Soit un volume de 380 l identique à celui de la Golf 7 (www.seat.be).

Bonne visite.

  • Salon Auto Bruxelles 2013
  • Renault Clio
  • Renault Clio
  • BMW Active Tourer
  • BMW Active Tourer
  • Dacia Logan 2
  • Dacia Logan 2
  • Citroen DS3 Cabrio
  • Citroen DS3 Cabrio
  • Hyundai Genesis
  • Hyundai Genesis
  • Kia Carens
  • Kia Carens
  • Mercedes SLS E-Drive
  • Mercedes SLS E-Drive
  • Opel Adam
  • Opel Adam
  • Peugeot 2008 Concept
  • Peugeot 2008 Concept
  • Range Rover
  • Range Rover
  • Seat Leon 2
  • Seat Leon 2
  • Skoda Rapid
  • Skoda Rapid
  • Toyota Auris 2
  • Toyota Auris 2
  • Volvo V40 Country
  • Volvo V40 Country
  • Jaguar F-Type
  • Jaguar F-Type
2581 lectures
User default img
patrickthibaut