Découvertes Gastronomiques & Brassicole avec la complicité de la Subaru BRZ.

écrit par patrickthibaut
le 06/04/2013
hotel Restaurant La Gentilhommiere

Henri Matisse, La Gentilhommière, Le Carillon ou la Brasserie Dreum...
Le lien : l’Art sous ses formes les plus diverses.

Comme vous avez déjà pu le constater nous nous plaisons à (re)visiter le nord de la France. Si la Belgique doit se trouver des cousins inutile d’aller les chercher ailleurs ! Donc, ne vous étonnez pas de cette série de découvertes gastronomiques et autres à une 100 aine de kilomètres de notre capitale.
La culture française n’a rien à nous envier. Nous avons quelques Grands peintres ou artistes. Mais bon, nous ne faisons que 30 000 km² ! Par contre, au niveau gastronomique et brasseries il est certain que nous sommes au top du Hit parade. Oui, mais nos Cousins du Nord font également partie de notre bien sympathique confrérie. Nos Flandres ont beaucoup de points communs comme l’architecture ou la gastronomie – bien sûr revisités mais indéniablement de qualité.

Pas de soucis pour les amateurs de voyages ‘overseas’ car, avant la fin de ce mois, mon ami et collègue Stephane Dessart (Rubrique Tourisme) vous rendra compte de notre périple en Franche-Comté (Jura et autres).

Quant aux amateurs de séjours plus proches je vous convie, dès le mois de mai, à découvrir comment que Bières et Golf avec un soupçon de gastronomie parviennent à vous faire vibrer...

Musée Matisse à Le Cateau-Cambrésis.
Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis a été créé en 1952 par Matisse lui-même dans la ville où il est né le 31 décembre 1869. Le peintre offre à ses concitoyens du Cateau 82 œuvres qu’il installe dans l’Hôtel de Ville Renaissance.
Il transmet aux habitants du Cateau-Cambrésis un message, témoignage d'une vie consacrée à la peinture :
« Mes concitoyens du Cateau, que j'ai quittés si vite pour aller où ma destinée m'a conduit, ont voulu honorer ma vie de travail par la création de ce musée(…).
J'ai compris que tout le labeur acharné de ma vie était pour la grande famille humaine, à laquelle devait être révélée un peu de la fraîche beauté du monde par mon intermédiaire. Je n'aurai donc été qu'un médium. » Henri Matisse, 8 novembre 1952.

Trois ans plus tard, un des plus grand peintre de l’abstraction, Auguste Herbin, offre 24 œuvres à la ville de sa jeunesse et constitue ainsi une deuxième collection.
En 1982, le musée, enrichi d’importantes donations Matisse, est transféré dans un petit palais construit par les archevêques de Cambrai et ouvert sur un parc bordé de tilleuls tricentenaires. Dix ans plus tard, le Conseil Général, Département du Nord, le départementalise et construit un nouveau musée (www.museematisse.cg59.fr).

Restaurant Le Carillon à Liessies (près de Valencienne).
Situé juste en face de l'église et de son carillon, un restaurant dans une grande demeure de caractère, typique de l'Avesnois. La cuisine fait la part belle aux produits de la région, si possible issus de l'agriculture biologique, aussi bien pour les viandes que pour les légumes qui les accompagnent. La cuisine savoureuse suit le cycle des saisons. Spécialité maison : le millefeuille de maroilles au beurre de fines herbes, mais le pavé de sandre grillé sur lit de choucroute et beurre blanc ou le filet de bœuf rôti et confit d'échalote au vin rouge, os à la moelle méritent aussi le détour. Les desserts ne sont pas en reste - millefeuille de spéculoos aux fruits de saison et confiture de lait, le plateau de fromages affinés comblera les amateurs. Sur place une très jolie boutique de vente de produits de terroir - Le Caveau du Carillon - vraiment très représentative des spécialités de la région (www.le-carillon.com).

Pour résumer ce bon moment gastronomique : Une terrasse sous les platanes, des poutres apparentes, une petite épicerie fine: cette maison a du charme. À la carte, les beaux produits du terroir carillonnent harmonieusement sur un air bien gourmand ! Et, l’attention que vous porte madame Schmitz ne fait qu’ajouter un plus au Bip Gourmand que la maison possède déjà...

En quelques lignes Véronique nous conte son parcours:
Mon mari Bruno, et moi avons acheté Le Carillon voilà maintenant 25 ans. Nous y avons fait beaucoup de travaux de rénovation.
Bruno est en cuisine, moi je suis en salle. Salle de 20 couverts. Sommes aidés par 3 personnes ; Françoise au ménage, Sylvie à l a plonge et aide-cuisine, Véronique en cuisine à mi-temps.
Les menus changent régulièrement avec les saisons, produits frais. Nous avons également un service traiteur, terrasse en été sous les tilleuls, cave à vins "Le Caveau du Carillon" où Bruno vous conseille sur l'accord de vos mets et vins.
Une semaine par mois, nous faisons un repas à thème ; paella, cassoulet, couscous, choucroute de la mer, ... Pour être informer des repas à thème, des promotions à la cave à vins, des changements de menus, les clients peuvent s'inscrire sur notre site internet rubrique contact.
Nous sommes présents dans le guide Michelin, Gault Millau, Guide du Routard, Le Petit Futé.

Brasserie Dreum à Neuville en Avesnois.
La passion de fabriquer une bière artisanale du nord

« Jérôme Dreumont s'est lancé dans l'aventure de la création d'une brasserie sous la forme de micro-entreprise en 2005. C'est dans le village de Neuville en Avesnois, derrière sa maison, qu'il a construit une brasserie artisanale.
Une micro-brasserie dont le rendement n'a rien de comparable avec les grandes brasseries de la région mais dont la qualité est garantie par une fabrication qui suit des méthodes ancestrales.
La Dreum, c'est le nom qu'il a donné à sa brasserie et à sa bière, ne s'est pas faite du jour au lendemain et c'est en allant glaner des informations auprès de brasseurs à la retraite mais aussi dans des livres anciens que Jérôme Dreumont a réussi à créer une bière digne des plus grandes, Une vraie Bière artisanale du nord (www.dreum.com)».

Voilà, nous avons pensé que laisser la parole à Jérôme pour présenter ses bières était la manière la plus aisée. Toujours est-il que, même si cette brasserie se trouve au milieu de nulle part, vous serez ravi d’y mettre les pieds et d’y déposer votre regard. En voilà un bel endroit luxueux et classe qui en parfaite adéquation avec la qualité des bières brassées par Jérôme.
La gamme tourne autour de la Blanche (avec parfum de fraises – rassurez-vous cela reste de la vraie bière), la Blonde (avec une légère saveur de miel), la Rousse (la Blonde mais sans miel et avec du malt torréfié) et la Brune. Pour les amateurs de boissons plus fortes : l’Eau de Vie de Bière qui est distillée à partir de la Dreum Blonde – un bien bon produit avec une élégante rondeur.
Bon accueil, qualité des produits et, plus que charmant décor, que rêver de mieux ?

Hôtel – Restaurant La Gentilhommière à Artres (près de Valenciennes).

A un quart d'heure de Valenciennes sur la route du Cateau-Cambrésis, cette propriété de charme installée dans une ancienne ferme du XVIIe siècle autour un parc de 3 ha vous ravira autant par sa carte alléchante (modifiée deux à trois fois par an) que par son cadre. Penser à son médaillon de lotte au bacon, son filet de saint-pierre en croûte de tapenade, son risotto aux petits légumes nouveaux, son assiette de thon en trois façons ou son jarret de veau braisé aux pêches fraîches et son os à moelle devrait vous mettre l'eau à la bouche sans aucun problème. Les recettes sont originales jusqu'aux desserts comme le démontrent le carpaccio d'ananas frais à la glace antillaise ou la tartelette catalane caramélisée aux framboises. Un lieu qui se prête à merveille aux séminaires ou aux réceptions (www.hotel-lagentilhommiere.com).

Bel endroit sis en pleine campagne – un lieu cosy où vous pourrez passer une douce nuit après un fort bon repas. On s’y sent bien, l’accueil et les mets sont de très bonnes factures alors que demander de mieux. Et puis, à moins de 20 minutes vous pourrez ajouter, à votre découverte de l’Art gastronomique, celui de peintre d’Henri Matisse.

Et voici la fins des visites, qui, comme vous le comprendrez devra s’étaler sur 2 jours. Mais passer deux jours à bord de notre belle japonaise ne sera qu’une partie de plaisir – surtout que les petites routes du Nord se prêtent à merveille pour découvrir cette BRZ.

Subaru BRZ.
Ce coupé 2+2, relativement sportif dans l'esprit comme nous le verrons, est une nouveauté pour la marque aux étoiles. Il faut en effet remonter à la futuriste SVX pour trouver trace d'un coupé dans la gamme, mais celui-ci n'avait pas la moindre prétention sportive, avec son 6 cylindres et sa boîte automatique. La marque s’ouvre donc les portes d’un tout nouveau marché pour elle.

La Subaru BRZ est basse, très basse, en tout cas bien plus basse que ce que sont d'ordinaire les Subaru. En voilà une qui place au plus bas son centre de gravité et qui profitera donc à plein de l'avantage qui lui est donné sur ce point par son 4 cylindres Boxer.
La bonne nouvelle est là: la voiture à été développée avec Toyota, mais elle garde le moteur à plat traditionnel des Subaru. Pour autant Toyota s'est penché un peu dessus et y a apporté sa patte en cherchant à faire disparaître le défaut congénital des Subaru, la consommation. On dispose donc ici de la bi-injection D4S apparue sur les Lexus IS-F et FL-A, qui consiste à combiner une injection directe ou indirecte, en fonction de paramètres multiples et permettant ainsi le meilleur des deux technologies. C'est une première pour Subaru.

La patte de Toyota, c’est également que le flat 4 sera atmosphérique, et amateur de hauts régimes. Et ça, ça va changer tous ceux qui ont l’habitude des produits de la marque et du couple qui va avec. Ici, il conviendra d’essorer le compte-tours au maximum pour extraire du flat 4 un peu de couple !
Par contre, entre l’absence de turbo et l’injection directe, il y a un truc auquel on va vite s’habituer : la consommation ! Parce qu’entre une Subaru BRZ et un autre flat 4 essence de la marque, il n’y a pas photo ! En conduite calme, les 8 litres sont faciles à atteindre, tandis qu’il sera quasi impossible de dépasser les 12 litres en conduite sportive.

Le châssis est très, très équilibré. Bien plus qu’une autre Subaru, qui patit généralement d’une surcharge sur le train avant. Point de tout ça ici, d’autant que la BRZ a subi une chasse au poids conséquente. La belle ne pèse qu’un peu plus de 1300 kg sur la balance… Les réglages sont un peu plus fermes que sur la Toyota GT86, Subaru oblige !

La Subaru BRZ plait, ça ne fait aucun doute. Reste à reconnaître une Subaru, qui est presque identique à la Toyota GT86. Alors, voici les différences. Outre les logos bien évidemment, on notera que l’enjoliveur de la prise d’air du haut des ailes avant est différent. Nous le trouvons d’ailleurs plus réussi. Le profil est identique, ainsi que l’arrière, et restent vraiment plaisants à l’œil.

La face avant est celle qui distingue le plus les coupés Toyota et Subaru (www.subaru.be). L’intérieur est presque identique également et ça tombe plutôt bien, car il est vraiment réussi ! Bien évidemment, le volant est différent. Les compteurs sont par contre exactement les mêmes, mais sans le fond imitation carbone de la Toyota. L’assise est vraiment très basse, on l'a dit, et on se sent parfaitement installé au volant. Le GPS disponible en accessoire n’est pas le Touch&Go de la GT86 mais un élément spécifique à la BRZ. Détail pratique qui servira tôt ou tard, la banquette est rabattable, ce qui n’est pas courant sur une telle auto.

Bon appétit et bonne route.

  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • Musee Matisse
  • Musee Matisse
  • Musee Matisse
  • Musee Matisse
  • Musee Matisse
  • Musee Matisse
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • hotel Restaurant La Gentilhommiere
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Brasserie Dreum
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Restaurant Le Carillon
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
  • Subaru BRZ
917 lectures
User default img
patrickthibaut