Le 28ème FIFF a vécu, vive le FIFF !

écrit par jeanphilippe
le 27/10/2013
Nicole Gillet et Jean-Louis Close, respectivement deleguee generale et president du Festival Copyright Simon Van Cauteren

L'heure était aux bilans, le vendredi 4 octobre dernier à Namur, sur le coup de 19 heures. Le cinéma issu des quatre coins de la Francophonie avait, pour quelques heures encore, la cité mosane pour capitale. Et son très beau Théâtre Royal en particulier, où allait démarrer la Remise des Bayard d'Or et autres Prix du Festival International du Film Francophone de Namur. Pour venir clôturer une édition qui aura vu les Festivaliers rire, souvent. Pleurer, parfois. Vibrer, toujours. Ou presque, tant la sélection était exigeante une fois encore.

Josiane Balasko, Coup de Cœur de cette édition 2013, a d'abord pris la parole après les allocutions du Président et de la Coordinatrice générale du Festival. Heureuse d'avoir été présente à la première cuvée du FIFF, elle a souligné combien l'invitation du FIFF cette année lui avait fait plaisir. Rappelons qu'elle était venue présenter trois films issus de sa filmographie, parmi lesquels sa dernière réalisation, Demi-Sœur, ainsi que deux films qu'elle avait choisi de mettre en avant.

Les premiers Prix à être décernés étaient les toujours particuliers Prix du Public. À Gabrielle rayon fiction, Alphée des étoiles rayon documentaire et Welkom rayon court métrage. Le court de Pablo Munoz Gomez allait ensuite remporter deux autres Prix, Be tv achetant ses droits de diffusion en télé et le Prix du Meilleur Court Métrage de la Compétition Nationale Courts Métrages ne lui échappant pas. Le réalisateur de ce film de fin d'études de l'IAD n'a pas manqué de remercier ses trois comédiens principaux lors de ses différents passages sur scène : Wim Willaert, Simon André et l'ami Jean-Jacques Rausin.

Le Prix du Jury Junior, remis par sept jeunes Belges âgés de 13 et 14 ans a été décerné à Vandal, de Hélier Cisterne. La Compétition Clips a vu, sans surprise, Papaoutai et son réalisateur Raf Reyntjens émerger. Issu de l'imaginaire de la styliste et compagne de Stromae, Coralie Barbier, le clip a été chorégraphié par Marion Motin.

Les courts métrages faisant partie de la Compétition Nationale Fédération Wallonie-Bruxelles étaient au nombre de 24. Le Prix de la Meilleure photo est allé à Juliette Van Dormael pour son travail sur Mouettes. C'est pour son jeu dans ce même Mouettes que Judith Williquet a remporté le Prix d'interprétation de cette compétition. La comédienne a remercié son ex-compagnon, en le nommant, de l'avoir larguée dix jours avant le début du tournage du film. Une rupture sans laquelle elle n'aurait pas été à même de livrer la prestation qui a été récompensée à Namur. Voila qui avait le mérite d'être clair.

Mais le court Mouettes, toujours lui, faisait également partie de la Compétition Officielle - comprenez Internationale - Courts Métrages. C'est dans ce cadre qu'il a reçu pas moins que le Bayard d'Or du Meilleur Court Métrage. Dit aussi Prix François Bovesse, du nom de l'homme politique et militant wallon bien connu des Namurois, ce Bayard a été décerné par Grégoire Colin au réalisateur du film, Zeno Graton.

Dans la Compétition Première Œuvre de Fiction, ce sont sept jeunes âgés de 18 à 25 ans et issus de la Francophonie qui ont décerné le Prix Découverte à Les Garçons et Guillaume, à table ! d'un certain Guillaume... Gallienne. Pour l'intelligence et la finesse de l'écriture, le montage alerte et l'interprétation de qualité livrée par les acteurs du métrage. Ces mêmes jeunes ont remis le Bayard d'Or de la Meilleure Première Œuvre à Left Foot, Right Foot, de Germinal Roaux, pour son traitement sobre et subtil des enjeux moraux en présence.

Vint enfin le passage à la Compétition Officielle Longs Métrages.

Le Bayard d'Or du Meilleur Scénario a été décerné à Vic + Flo ont vu un ours pour l'incongruité et la virtuosité avec laquelle son scénariste et réalisateur, le Québécois Denis Côté, a fait avancer sa narration.

Le Bayard d'Or de la Meilleure photographie est venu récompenser Antoine Héberlé pour son travail sur Grigris, pour la qualité d'une photo venue sublimer les personnages.

Niveau interprétation, une Mention spéciale a été décernée à Gabrielle Marion-Rivard et Alexandre Landry, les deux comédiens principaux de Gabrielle, de Louise Archambault. La sincérité de son jeu a vu Reda Kateb remporter le Bayard d'Or du Meilleur comédien pour son rôle dans Gare du Nord, de Claire Simon. Celui-ci a souligné combien Nicole Garcia s'était avérée être, pour lui, une précieuse partenaire de jeu. La Gare du Nord représente le monde, à ses yeux, et est semblable à une place de village. Et d'ajouter... : « comme Namur » ! Le Bayar d'Or de la Meilleure comédienne est venu récompenser la performance hallucinante de subtilité de Luminita Gheorghiu dans le film roumain Child's Pose, de Calin Peter Netzer. L'actrice roumaine remportait là son deuxième Bayard d'Or.

Le Prix Spécial du Jury, remis par sa présidente, Nadine Labaki, a été décerné à L'escale, de Kaveh Bakhtiari, pour l'apport de réalisme dû à la présence à l'écran de comédiens non professionnels, notamment. Le Jury a vu dans ce film un cinéma habillé de ses lettres de noblesse car bouleversant les choses.
Enfin, récompense suprême, le Bayard d'Or du Meilleur Film a été décerné à Child's Pose. C'est sa productrice, déjà présente l'an dernier pour l'avènement d'un autre film roumain (Everybody in Our Family) qui est venue récolter la précieuse statuette. Elle a d'ailleurs eu le mot de la fin. Remerciant le FIFF d'agrandir sa collection de Bayard, elle a fait part de toute son affection pour le Festival et ses... Cérémonies de Clôture !

Rendez-vous dans un an, du 3 au 10 octobre 2014 à Namur pour la 29ème édition du Festival !

Jean-Philippe Thiriart
Également responsable du site encinemascope.be

• Liens vers les 3 vidéos : Interview de Marilyne Canto au Festival International du Film Francophone de Namur.
Pour le film " La tendresse ", de Marion Hänsel.

• Liens vers les 2 vidéos : Interview d'Olivier Gourmet au Festival International du Film Francophone de Namur.
Pour le film " La tendresse ", de Marion Hänsel.

  • Nicole Gillet et Jean-Louis Close, respectivement deleguee generale et president du Festival Copyright Simon Van Cauteren
  • Wim Willaert et Pablo Munoz Gomez, acteur et realisateur de Welkom Copyright FIFFNamur
  • Mouettes, Bayard d'Or du Meilleur Court Metrage Copyright FIFFNamur
  • L'escale, de Kaveh Bakhtiari
  • Les laureats et les remettants de cette edition 2013 du Festival Copyright Simon Van Cauteren
1275 lectures
User default img
jeanphilippe