François buzze, Bush s'abuse, Delphine amuse...

Indiscrétions du beau monde, début septembre 2013

La moue en héritage
Il est en Belgique beaucoup question d’un différend fort médiatisé entre Delphine et Albert.
Il relève de leur vie privée.
Nous n’en parlerons donc pas : en rien cela ne nous regarde.
C’est pourquoi nous avons cité les protagonistes uniquement par leur prénom, par souci déontologique, afin que nul lecteur ne puisse les identifier 

François abusé ?
Non, si le pape François a buzzé de belle manière, c’est après s’être laissé complaisamment photographier côte à côte avec des jeunes excursionnistes, au moyen d’un téléphone tenu à bout de bras. Cliché aussitôt uploadé, comme il se doit.
Nous avons appris à cette occasion que de tels autoportraits, spécialité des jeunes filles, sont désignés par le néologisme « selfie », qui serait du genre masculin. Un anglicisme appelé à entrer dans notre vocabulaire français, enrichi par François tout à coup.
La dernière fois que nous avions appris collectivement un mot anglais totalement inconnu et qui fait aujourd’hui partie de notre quotidien, c’était grâce à Marc Dutroux, au XXe siècle. Et le mot : « car-jacking ».
Merci François, merci Marc, pour votre contribution à l’enrichissement de notre langue 

Non, non, non, non, le père Bush n’est pas mort
On a annoncé que Nelson Mandela vient de quitter l’hôpital ; à l’état de moribond mais vivant quand même.
George Bush père a mal compris l’information.
Convaincu que ce à quoi tout le monde s’attend depuis des semaines était arrivé, Il a envoyé un message éploré de condoléances à la famille de Mandela.
Selon l’agence SIGNA (Sources d’Informations Généralement Non Autorisées), il paraît que quand on le lui a annoncé, Mandela a susurré, pince-sans-rire : « George Bush père ? Il vit encore celui-là ? Je le croyais mort depuis longtemps ».
Le fait est que George Bush père n’est guère tenu informé de la nécrologie. Selon les mêmes sources, toutes les nuits il réveille ses voisins, sortant d’un cauchemar, en hurlant avec un accent omararabisé : « Il faut tué Saddam » 
R.D.