Le mort aux quatre tombeaux de Peter May – Editions Le Rouergue.

écrit par patrickthibaut
le 14/05/2013
Le mort aux quatre tombeaux de Peter May  Editions Le Rouergue.

Après les brumes écossaises Peter May nous convie à un jeu de piste policier à travers la France.

Un pari lors d’une soirée trop alcoolisée amène Enzo MacLeod, ancien légiste de la police écossaise établi en France, à entreprendre une enquête autour de la mystérieuse disparition de Jacques Gaillard, ancien conseiller du Premier ministre devenu star de la télévision et dont on n’a plus aucune trace depuis le mois d’août 1996. Cette affaire énigmatique va le conduire de surprise en coup de théâtre d’un bout à l’autre de la France, dans un macabre jeu de piste imaginé par des esprits aussi brillants que machiavéliques.

Jacques Gaillard avait la réputation d’être un esprit hors du commun, mais il était un homme vulnérable depuis que la presse l’avait choisi comme tête de Turc dans le but d’affaiblir le Premier ministre. Est-ce sa proximité avec le pouvoir qui explique sa disparition, voici quelques années ? Nul n’a jamais pu l’expliquer. Or voilà qu’un Écossais établi en France, dans le Lot, débarque à Paris et prétend élucider une affaire qui a mis en échec la fine fleur de la police française. Arrogance déplacée ?

En quelques jours, à la surprise générale, MacLeod remonte le fil jusqu’à une malle mystérieusement découverte dans les catacombes de Paris.
Une malle qui contenait, outre un crâne humain, de mystérieux objets (une coquille Saint-Jacques, un stéthoscope, un pendentif avec une abeille, une médaille de l’ordre de la Libération…). MacLeod ne tarde pas à prouver que le crâne est bien celui de Gaillard et comprend que le ou les assassins ont jeté un défi aux enquêteurs en assemblant les pièces d’un inextricable rébus. Il décide de relever le défi.

Écrivain écossais, Peter May habite depuis une dizaine d’années dans le Lot. Il a d’abord été journaliste avant de devenir l’un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écossaise. Il y a quelques années, Peter May a décidé de quitter le monde de la télévision pour se consacrer à l’écriture de ses romans. Le Rouergue a publié sa série chinoise avant d’éditer la trilogie de Lewis qui l’a rendu célèbre.

www.lerouergue.com – 304 pages – 19,90 €.

  • Le mort aux quatre tombeaux de Peter May  Editions Le Rouergue.
654 lectures
User default img
patrickthibaut