Le Printemps des enfants perdus de Béatrice Egémar – Presses de la Cité.

écrit par patrickthibaut
le 21/10/2013
Le Printemps des enfants perdus de Beatrice Egemar  Presses de la Cite.

Parfums et onguents sont au cœur de l'univers de Manon, Parisienne et parfumeuse, qui plonge son nez dans les affaires sulfureuses sous le règne de Louis XV, en plein XVIIIe siècle.

Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manon Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l'usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu'aux accessoires. Une coquetterie venue droit de Versailles. Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les senteurs mais une rumeur qui court les rues de Paris, une rumeur folle de trafic d'enfants. Lorsque deux jeunes garçons de son entourage, à leur tour, disparaissent, Manon, la jeune et belle parfumeuse, s'inquiète. Trop affectée pour attendre leur hypothétique retour, trop maligne pour n'y voir qu'une simple coïncidence, trop intriguée aussi, elle se lance tous sens affûtés à leur recherche.

Une quête et un compte à rebours qui la mèneront dans le milieu, impopulaire et corrompu, de la police de Louis XV...
Férue d'histoire, Béatrice Egémar est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages parus notamment aux édition Gulf Steam et l'Archipel.

www.pressesdelacite.com – 228 pages – 19,50 €.

  • Le Printemps des enfants perdus de Beatrice Egemar  Presses de la Cite.
577 lectures
User default img
patrickthibaut