MALMEDY Le « Trouv’lè », un personnage typiquement malmédien

écrit par francois.detry
le 08/02/2013
Le Trouv le encadre par ses Djoupsenes precede le cortege

Si la Haguète est la figure emblématique du Cwarmê de Malmedy, le Trouv’lè en est le personnage symbolisant le pouvoir durant les quatre jours de festivités. Sa « panûle » ( pelle de brasseur ) est le sceptre dérisoire attestant de son autorité. Il la reçoit des mains du Bourgmestre lors de la cérémonie d’ouverture du samedi. Son costume rouge vif est proche de celui de la « haguète », mais s’en distingue par le haut - de - forme orné d’un écharpe frangée et d’un brin de buis, symbole du printemps proche. Mais à qui revient de jouer le personnage du « Trouv’lè » ? Ce costumé, inauguré il y a plus de 200 ans, était à l’origine, un petit gars désigné comme « Capitaine de la jeunesse », celle-là même organisatrice du carnaval. Mais la charge était lourde et par la suite, peu de sociétés locales se disaient candidates à prendre en charge cette tâche. C’est la Royale Malmédienne qui releva le défi de sorte qu’actuellement encore, tous les deux ans, le Comité de la phalange chorale masculine fait choix d’un de ses membres méritants et lui propose d’assumer ce rôle sérieux dans un contexte festif. Ainsi, le samedi, précédée de la « Grosse Police », une calèche prend l’ élu en charge à son domicile et lui fait parcourir la ville, encadré de ses deux « Djoup’ sènes » afin d’annoncer l’ouverture du carnaval. Il se rend ensuite dans la salle de la Fraternité où accueilli par le discours du Bourgmestre auquel il répond, les deux textes étant rédigés en wallon relatent en termes humoristiques divers événements survenus dans la commune durant l’année écoulée et taquineries à l’égard des voisins stavelotains. Ayant reçu le symbole de son autorité pour quatre jours, il est alors à l’écoute de la première exécution de la marche du « Trouv’lè » pour l’année en cours. En tête des différents cortèges qui occuperont les journées suivantes, il processionne dignement. Sa dernière prestation se situe le mardi soir lors du rondeau final précédant le brûlage de la haguète, mettant un terme aux jours de liesse durant lesquels Malmédiens et visiteurs auront découvert un carnaval aux composantes purement wallonnes. Si Marc Dewart, l’auteur du discours annuel du « Trouv’lè » et coauteur des « roles » du lundi, a endossé le costume durant ces deux dernières années, c’est Patrick Allard qui le revêtira pour les deux éditions à venir mais après quelques sérieuses retouches vestimentaires. Cet amoureux du carnaval wallon et des traditions malmédiennes, est aussi Président de l’Ordre Capitulaire, administrateur du Royal Club Wallon et du Musée du Carnaval. Auteur de nombreuses chansons et textes wallons autant que « roleur » depuis près de 30 ans, il est souvent sollicité pour diverses compositions satiriques à l’occasion d’anniversaires et autres manifestations. Un parfait « Trouv’lè », à n’en pas douter !

François DETRY

  • Le Trouv le encadre par ses Djoupsenes precede le cortege
  • Le Trouv le dans sa caleche parcourt la ville
  • La Grosse Police
  • La Grosse Police
  • Le Trouv le et sa panule
  • La Grosse Police
  • Patrick Allard, le nouveau Trouv le
  • Les Djoup senes
  • Le Trouv le dans sa caleche parcourt la ville
  • Les mots d'accueil du Bourgmestre
  • La reponse du Trouv le
  • Les roles du lundi
  • Le Brulage de la Haguete le mardi soir
  • La haguete
  • Patrick Allard en prestation
  • Le Trouv le dans sa caleche parcourt la ville
  • Patrick Allard alias Trouv le 2013 et 2014
2391 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry