Spa-Francorchamps: 24H02CV

écrit par georges.dubois
le 24/10/2013
Spa-Francorchamps: 24H02CV

Le rideau est tombé sur la saison 2013 à Francorchamps. Le circuit est entré prématurément en hibernation jusqu’au retour du printemps, puisque le Rally Show a été reporté à une date ultérieure. Une affaire de décibels, à ce qu’il paraît.
En attendant, plus de cinquante équipages se sont fait plaisir lors du double tour d’horloge les 19 et 20 octobre. Les 2 CV strictement de série, les hybrides à moteur moto BMW, les protos à moteur Dyane, les améliorées et les expérimentales ont affronté des conditions de course plutôt sympathiques pour la saison.
L’épreuve attire toujours son contingent d’inconditionnels et les curieux profitent de la gratuité pour venir voir ces véhicules relookés et s’offrir une petite escapade en pleine nature, dans une ambiance bon enfant. Une kyrielle de possesseurs de « Deuches » et autres Citroën anciennes a colonisé tout un parking, puis a participé à la parade qui précédait l’épreuve.
Après un début en fanfare et une belle bagarre, non seulement en tête mais encore à tous les niveaux, les choses se sont décantées au fil du temps. Les ennuis, mécaniques pour l’essentiel, n’ont guère épargné de monde. C’est finalement l’hybride #6 du BNLL Team Miko, pilotée par B. et O. Mikulinski (B), P. Myatt et S. Proietti (GB) qui s’est imposée, devant BNLL 2 (B. Car, P. Simon, S. Lacoste et C. Gosselin) à 8 tours et AG Racing Box (Maers, Abraham, Jaminet et De Gennaro) à 9 tours.
Il conviendra de signaler le gros travail qui a été réalisé au sein de nombreux teams, pour permettre aux voitures de rallier l’arrivée malgré des ennuis parfois bien sérieux. Le rapatriement des 2 CV en difficulté sur le circuit est une initiative heureuse et un indicateur de l‘esprit positif qui souffle sur l’épreuve. Le trentième anniversaire de cette course hors du commun sera fêté dignement l’année prochaine, aux alentours de la même date.
Texte et photos : Georges Dubois.

  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
  • Spa-Francorchamps: 24H02CV
905 lectures
User default img
georges.dubois