L’empreinte du soupçon de Brian Freeman – Presses de la Cité.

écrit par patrickthibaut
le 02/11/2014
Empreinte du soupcon de Brian Freeman    Presses de la Cite.

"La présomption d'innocence, ça n'existe pas. Pas dans la vraie vie."

Une maison brûle dans le Wisconsin, non loin d'un lieu appelé la Porte des Morts. Une petite fille de dix ans, Glory, assiste au drame depuis le garage où elle s'est glissée en cachette dans la nuit.

Six ans plus tard, on la retrouve morte sur une plage de Floride, étranglée. Mark Bradley, professeur dans la petite ville de Glory, est soupçonné du meurtre. Tout le monde le croit coupable excepté sa femme Hilary, qui a déjà été la seule à le défendre quand, un an plus tôt, on l'a accusé d'avoir eu des rapports sexuels avec une de ses élèves.

Cab Bolton, l'inspecteur qui enquête en Floride sur la mort de Glory, ne tarde pas à penser que c'est dans le Wisconsin qu'il trouvera la clef de l'affaire. Mais ceux qui habitent dans le voisinage de la Porte des Morts ne sont pas très enclins à parler du passé. Certains sont même prêts à tuer pour que la vérité demeure cachée...

Spécialiste de la communication, reconnu par ses pairs, Brian Freeman a commencé à écrire à 41 ans. Il s'est inspiré d'un fait divers survenu dans son Minnesota natal pour son premier roman. Ce thriller surprenant l'a tout de suite propulsé au rang des grands noms du polar. Vendu dans 46 pays, best-seller aux Etats-Unis, Jamais je ne reviendrai a gagné le Macavity Award et été finaliste pour tous les plus grands prix américains du polar: Edgar, Dagger, Anthony et Barry Awards. Depuis, Brian Freeman a écrit deux autres thrillers ayant pour héros son inspecteur Jonathan Stride.

www.pressesdelacite.com – 432 pages – 22,00 €.

  • Empreinte du soupcon de Brian Freeman    Presses de la Cite.
574 lectures
User default img
patrickthibaut