Le géocaching : un phénomène mondial arrivé en Europe par les Ardennes

écrit par Christophe.Grognard
le 16/11/2014
Une cache et son contenu

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'étaient les voitures garées à des endroits insolites au bord de la route ou des gens tournant en rond en forêt, quand ce n'est pas la saison des champignons? Ne cherchez plus, il peut souvent s'agir de géocacheurs, pratiquant le géocaching!

Le géocaching est un loisir pour tous les âges qui consiste à trouver des “trésors” de toutes tailles dans la nature. Un trésor correspond à une “cache”. Dans cette cache, il y a un carnet (logbook en anglais) et un stylo pour prouver que l'on a découvert cette cache. Il y a aussi des petits objets à échanger dedans, souvent des petites figurines. Généralement, on trouve les caches à l'aide d'un GPS.

Il faut remonter aux Etats-Unis pour connaître les fondements du géocaching : la première cache est dissimulée dans la nature au début de mai 2000, dans l'état de l'Oregon. Ce n'est que deux mois plus tard, le 7 juillet 2000, qu'apparaîtra la première cache en Europe, plus précisément en Belgique, dans la province de Luxembourg, à Daverdisse, le long de la route nationale 835, à la lisière d'une forêt. C'est ainsi que, 14 ans plus tard, il y a plus de 2,5 millions de caches dans le monde, et que la première cache ardennaise a été visitée près de 3500 fois. Seuls deux pays n'ont aucune cache sur leur territoire : la Corée du Nord et la République Centrafriquaine.

Mais comment faire pour déterminer les endroits où il y a des géocaches et là où il n'y en a pas?

Il y a un site web qui concerne le géocaching : www.geocaching.com. Après avoir créé un compte sur le site (c'est gratuit), vous devenez officiellement géocacheur et vous pouvez avoir accès à toutes les géocaches du monde par la rubrique : “Cacher et chercher une cache”. Il est même possible de demander à trouver les caches les plus proches d'un lieu précis (entre Bastogne et Libramont, le long de l'ancienne ligne de chemin de fer, il y a 86 caches). Chaque cache est accompagnée d'une coordonnée GPS. Dans n'importe quel GPS ou logiciel de plans, il est possible de rentrer les coordonnées de la cache pour ensuite aller la trouver.
Une fois que vous l'avez trouvée, vous pouvez aller enregistrer votre visite sur la fiche de la géocache, sur le site. Mais il est possible d'en savoir plus grâce à la rubrique “Apprenez” du site.

Comment les caches arrivent elles dans leur cachette? Tombent-elles du ciel?

Bien sûr que non! Ce sont les géocacheurs eux-mêmes qui les cachent pour que d'autres les trouvent. Pour créer sa géocache, il faut choisir un endroit qui “vaut le coup”, pas trop loin de chez soi et choisir une bonne cachette, car certains qui ne jouent pas à cette chasse au trésor géante peuvent s'en emparer. Ces gens sont appelés les Moldus, en référence aux romans de J.K Rowling. La vieille cache ardennaise persiste depuis 14 ans : il faut dire qu'elle se trouve au bord de la route mais dans une forêt, à l'abri des regards... Elle ne se trouve pas à un endroit extraordinaire, si ce n'est que les géocacheurs aiment bien y faire un détour pour trouver la “première cache d'Europe”

Je conclus en disant que le géocaching est un jeu qui permet de faire des randonnées et des sorties en famille et de voir des lieux remarquables dont on n'aurait pas soupçonné l'existence. En Belgique, il est facile d'en trouver près de chez soi.

© Christophe Grognard
Mes autres reportages Ardenneweb

  • Une cache et son contenu
  • Un GPS de geocaching
1908 lectures
Portrait de Christophe.Grognard
Christophe.Grognard