Les cent ans du centre Les Glaïeuls

écrit par admin
le 03/03/2014
Les cent ans du centre Les Glaieuls

A Paliseul, les 31 mai et 1er juin, 100 ans du Centre Les Glaïeuls.
Le centre « Les Glaïeuls » situé à Paliseul (Province du Luxembourg) est agréé et subsidié par l'ONE. Nous accueillons aussi des enfants de l'Aide à la Jeunesse (2 à 12 ans). Ils séjournent dans le centre le temps que la situation de leur famille se stabilise. Le centre fait partie des services d'accueil spécialisé de la petite enfance. Les enfants sont scolarisés dans les écoles avoisinantes.

Un cheminement d’action sociale en faveur de l’enfance défavorisée…
A Paliseul, les 31 mai et 1er juin, seront célébré les 100 ans d’existence du Centre Les Glaïeuls
Ce sera donc la fête pour le quartier de Beth où les liens entre les habitants et le centre sont devenus de plus étroits.
Les enfants sont hébergés dans l’ancienne Abbaye des Abbys au cœur de l’ardenne. Le centre est agréé et subsidié par l'ONE. Il accueille des enfants de l'Aide à la Jeunesse (2 à 12 ans). Ils séjournent dans le centre le temps que la situation de leur famille se stabilise. Le centre fait partie des services d'accueil spécialisé de la petite enfance. Les enfants sont scolarisés dans les écoles avoisinantes.
Il y a un travail social qui est réalisé avec les parents et différents acteurs sociaux pour tenter d'améliorer les situations sociales dans les familles. Ce travail se fait dans la discrétion mais est indispensable. Il se fait en concertation l'équipe des éducateurs qui s'occupent des enfants lorsqu'ils ne sont pas à l'école.
Mais comment a débuté cette action sociale ?

Tout commence avec « L’Assistance discrète à l’Enfance Débile de Bruxelles ». Une association qui fut créée de manière définitive au lendemain de la Première Guerre mondiale, mais dont les prémices remontent à la guerre 1914-1918. Il «était alors impérieux de venir en aide aux mamans et aux enfants des soldats et prisonniers de guerre en leur procurant le trousseau d’habillement, des aliments, des médicaments, des chaussures… Fin décembre 1915 une société intitulée tout simplement « Les Amis des enfants de nos soldats » était constituée. L’action se prolongea en 1919 à travers une filiale intitulée : « L’Assistance Discrète aux Prétuberculeux Laekenois ». À savoir, une association qui venait en aide aux jeunes enfants de 6 à 12 ans en mauvaise santé (enfants affaiblis, prétuberculeux…).

L’objectif était alors de permettre aux petits malades de séjourner dans un sanatorium en leur fournissant le trousseau nécessaire. Les fondations des « Glaïeuls » se mettaient ainsi lentement en place.

À partir de 1923, un fonds spécial fut constitué pour la création d’un home pour enfants débiles au littoral belge. Et en 1925, l’oeuvre devint une Asbl. Il fallut attendre juillet 1926 pour que le conseil fasse l’acquisition de sa villa maritime de Blankenberghe « Les Glaïeuls » étaient là.
Cet établissement pouvait héberger une centaine d’enfants du 1er mai au 30 septembre, à raison de 20 enfants par mois. Les enfants y jouissaient de la gratuité du séjour et obtenaient un trousseau d’habillement.

De 1921 à 1940, ce ne sont pas moins de 2.769 enfants qui ont bénéficié du séjour à la mer.
Grâce aux oeuvres du journal « Le Soir », des dizaines d’enfants défavorisés de la capitale purent y séjourner. La capacité de la villa de Blankenberghe fut portée en 1928 à 28 lits. Elle était accessible pendant 9 mois de l’année. Fort de son succès et du manque de places, le comité décida d’acheter un autre bâtiment. À savoir, la villa marine de Clemskerke en face du « Golf Club ». Le comité put ensuite louer une grande villa à Coxyde pouvant abriter une septantaine d’enfants. Cette villa de Coxyde fut le premier centre rouvert sur le littoral après la guerre.

Une reconnaissance de l’œuvre Nationale de l’Enfance

L’oeuvre fut agréée pour la première fois par l’O.N.E (l’Oeuvre Nationale de l’Enfance), au cours de l’année 1946. Un nouvel immeuble fut acquis sur la Digue de mer à Saint-Idesbald.
Avec cette acquisition, une nouvelle période débutait pour « l’Assistance discrète à l’enfance débile de Bruxelles » et ses petits déshérités hébergés à la Villa des « Glaïeuls » à Saint-Idesbald. Une période faste qui se prolongea jusqu’en 1982. Jusqu’à cette date fatidique, la villa de Saint-Idesbald ne désemplit plus. Elle resta même ouverte à partir de 1950 toute l’année, pour les enfants en situation difficile.

De la Mer aux Ardennes

La réforme des structures de l’État belge eut raison de l’implantation francophone des « Glaïeuls » en région flamande. L’O.N.E s’étant communautarisée, il n’était plus question d’être subsidié pour des enfants francophones en Flandre. En 1983 Les Glaïeuls quittaient la mer, direction les Ardennes.

En 1986, le centre d’accueil permanent agréé par l’O.N.E, héberge toute l’année 42 enfants entre 2 et 14 ans, cas sociaux et familiaux : enfants placés par les parents eux-mêmes afin de résoudre des problèmes passagers ». L’action était aussi préventive envers des enfants maltraités ou dont l’état de santé laissait à désirer.

Les activités festives sont nécessaires pour apporter les améliorations dont bénéficient les enfants. Car les subsides ne permettent pas de couvrir toutes les dépenses pour les enfants. Au fil du temps, le centre connut une évolution importante dans le cas d’enfants hébergés. L’âge de ces derniers diminua. Le centre accueillait de plus en plus de très jeunes enfants de 2 à 3 ans. Et les situations étaient de plus en plus difficiles à traiter. En 2011, si les « Glaïeuls » ont accueilli 29 enfants, l’institution a surtout dû refuser 199 demandes par manque de place.

Que de ce chemin parcouru en un siècle au service de l’enfance défavorisée. Un service qui passera peut être un jour par le développement d’une école de devoirs qui existe dejà pour nos enfants, et qui deviendra pour les enfants du quartier de Beth. Déjà un nouveau défi

A l’occasion du week-end de festivités des 31 mai et 1er juin, une plaquette sera éditée pour retracer le cheminement d’action sociale en faveur de l’enfance défavorisée. D’autres activités festives seront programmées durant ce week-end dont une marche Adeps le dimanche matin. A l'occasion de cette fête, nous recherchons les anciennes et anciens qui ont travaillé ou séjourné au Centre Les Glaïeuls, soit à St Idesbald, soit à Opont Paliseul.

~~~~~~~~~~~~
L’école de devoir au Centre « Les Glaïeuls »

Le centre « Les Glaïeuls » situé à Paliseul est agréé et subsidié par l'ONE. Il accueille aussi des enfants de l'Aide à la Jeunesse (2 à 12 ans). Ils séjournent dans le centre le temps que la situation de leur famille se stabilise. Le centre fait partie des services d'accueil spécialisé de la petite enfance. Cette institution fête cette année son centenaire. Un week-end de festivités aura lieu les 31 mai et 1er juin prochain dont une marche adeps le dimanche matin.
Les enfants qui séjournent au Centre « Les Glaïeuls sont scolarisés dans les écoles avoisinantes.
Les travaux scolaires sont surveillés au Centre. Le contact avec les parents est maintenu par le téléphone (tous les jours de 18h30 à 20h) et par le retour en famille chaque week-end (sauf contre-indication).
Dans le cadre de l’aide scolaire, l’équipe du centre souhaiterait de leur faire découvrir les nouvelles technologies au travers de l’utilisation des tablettes et d’un tableau interactif. Ce soutien n'est pas subsidié par les pouvoirs publics. Le Centre a donc lancé une récolte de fonds sur Internet via KissKissBankBank (http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-numerique-pour-enfants-de...)
Le projet est d'assurer un suivi régulier des jeunes par des personnes compétentes et référentes pour leur permettre une intégration sociale et/ou professionnelle. Il s’agit de réintégrer ces jeunes, très souvent déstabilisés par leur vie familiale, dans notre société au plus vite en les revalorisant et en les remotivant en leur permettant de se réapproprier les savoirs de manière plus moderne. Tout cela afin d'acquérir certains « déclics» qui vont leur permettre de se réinsérer dans la vie courante et prolonger une scolarité bien nécessaire à l'obtention d'un diplôme, d'un travail.
Pour répondre à cet objectif, l'initiation aux technologies plus modernes est quasi indispensable. Permettre aux jeunes d'entrer en contact avec toutes ces techniques innovantes est la porte d'entrée vers l'évolution, les emplois de demain, un changement de vie. Ces outils prennent de plus en plus d'importance et de place dans notre société qui se veut en recherche de toujours mieux. Leur manipulation ne sera que bénéfique pour s'intégrer dans leur scolarité, dans leur vie professionnelle. Bref, c'est leur proposer de nouveaux atouts, de meilleures chances pour s'en sortir, une porte ouverte vers un avenir qui se veut plus prometteur et plus stable. C'est donc grâce à ce travail avec le tableau interactif et la coordination avec les tablettes que nous aimerions amener les jeunes, par le jeu, à se sentir à l'aise dans notre société et à s'intégrer davantage dans leur scolarité et plus tard dans leur travail.
« École des devoirs » : encadrement quotidien des enfants par une institutrice dans la réalisation de leur travail scolaire.
Soutien scolaire pour aider les enfants à dépasser les lacunes et difficultés scolaires accumulées par une irrégularité scolaire, une vie familiale désordonnée et instable, qui ont amené les enfants à se désintéresser de l'école, à des incompréhensions de notions/matières et donc à ne pas s'impliquer dans leur travail. Bref, un décrochage total de l'école.
Pour les plus petits, sensibilisation à la lecture pour amener les enfants à être plus à l'aise face aux lettres de l'alphabet, aux livres, ... notamment par l'utilisation de la méthode Alpha. Ainsi que le développement de bases et compétences nécessaires pour une bonne entrée en primaire, bases qui sont peu ou non présentes (graphismes, écriture, couleurs, nombres, ... ). Bref, les stimuler un maximum sur les notions apprises à l'école maternelle.
Le grand problème de ces enfants est le manque de concentration, de volonté, de motivation et d'implication dans leur travail. D'où l'importance d'un suivi régulier de l'évolution scolaire par une personne compétente pour encadrer les enfants.
Le fait d'avoir une personne référente leur donne des repères qu'ils n'ont pas eus (ou n'ont plus) et amène une stabilité dont ils ont besoin pour intégrer une attitude positive et adéquate face à leur travail. Une relation de confiance se crée entre enfants-enseignant, ce qui n'est que bénéfique pour un suivi scolaire adapté. L'enseignant, présent de manière constante, peut alors repérer les difficultés des enfants dans leur scolarité et y palier en amenant des situations d'apprentissages (jeux, manipulation, essais-erreurs, imitation, concret et visuel... ) adaptées et personnelles pour amener l'enfant à dépasser ses difficultés et lacunes.
L'objectif étant d'amener chaque enfant au maximum de ses potentialités, en développant sa capacité d'autonomie et son implication dans leur scolarité en leur donnant plus de facilités dans leur apprentissage. Et donc, dans leur scolarité immédiate et future pour un avenir professionnel accessible et nécessaire pour une vie meilleure.
Toute cette action se fait au cœur de l’Ardenne là ou ces enfants peuvent retrouver de la stabilité au contact de la nature et où les éducateurs/trices développent des activités. Un petit montant ou une somme plus conséquente est la bienvenue.
A l’occasion du week-end de festivités des 31 mai et 1er juin, une plaquette sera éditée pour retracer le cheminement d’action sociale en faveur de l’enfance défavorisée. D’autres activités festives seront programmées durant ce week-end dont une marche Adeps le dimanche matin.

Informations complémentaires :
Centre d’Accueil « Les Glaïeuls », n°3 Quartier de Beth à 6852 à Opont/Paliseul

tel. 24h/24 : 061/533291
fax : 061/535341
E-mail : bihain.glaieuls@belgacom.net
Sur le web : http://www.glaieuls.be/centre-pour-enfants/
Page Facebook : https://www.facebook.com/centrelesglaieuls

~~~~~~~~~~~~ñ

  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
  • Les cent ans du centre Les Glaieuls
1451 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.